Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’économie au 21è Siècle part II

L’économie au 21è Siècle

Par Manly P Hall traduit par le webmaster [page d’accueil de la série]

Si à n’importe quel moment la banque mondiale est aux mains d’un groupe privé, le même problème que nous avons toujours eu reviendra. Elle doit être un système complet en elle-même.

Nous avons une chose proche à tout cela dans le système postal mondial qui reconnait maintenant les timbres des différentes nations, et qui forme une union postale dans laquelle tous les pays acceptent de gérer le courrier de tous les autres pays. L’union postale pourrait être un petit exemple des besoins d’une grande union bancaire, une union pour la distribution des fonds mondiaux. Elle pourrait être bien alimentée pour rencontrer des catastrophes ou des problèmes de la sorte, nous ne serions plus obligés d’appeler aux dons pour les catastrophes et désastres. Cela veut dire que tout ce que nous avons serait disponible à tout le monde en même temps.

Cela ne veut pas dire que nous ne serons pas très riches ou n’auront pas le contrôle complet de l’argent, cela veut dire que nous serons libres des fardeaux de la peur, fardeaux du chômage, et fardeaux de la malhonnêteté politique. Nous découvrirons que chaque branche devient plus honnête quand l’intermédiaire qu’elle gère est honnête, et quand ceux qui s’en chargent sont honnêtes. Donc il est très important, que la banque mondiale ne soit jamais la propriété d’aucunes nations ou d’aucun groupe de nations, elle doit être disponible à tous.

Si vous analysés méticuleusement tout cela vous réaliserez que les chinois avaient une idée similaire dans leur système d’agriculture. Les chinois étaient particulièrement taoïstes, et utilisèrent l’eau comme le symbole universel de la vie. Donc nous pouvons dire que l’eau et la richesse ont définitivement quelque chose en commun. C’est l’eau qui rend le champ vert, c’est l’eau qui porte les marchandises sur les mers et rivières, et toutes ces choses font partie d’un système naturel propre. Le flot de l’eau est continuel mais actuellement il n’y a jamais trop ou moins d’eau dans le monde. Elle est différemment distribuée par toutes sortes de manières. Elle existe sous trois formes primordiales, sous la forme d’un gaz, liquide et solide si elle est gelée.

Donc l’eau devient un symbole de quelque chose de disponible à tous les habitants de la Terre et tout commence sur la montagne, elle coule le long et rejoint le courant, et à côté de ces courants les natifs bâtissent leur village. Le courant converge finalement pour former une rivière, sur la rivière se trouve des bateaux et de plus larges communautés. Et la rivière rejoint la mer, et la mer devient la base de la pêche et de la navigation. Et après avoir rejoint la mer, le soleil brille sur elle et le soleil lève cette eau à nouveau, la transforme en vapeur ou quelque chose de la sorte, et la fait retomber sur la montagne, et tout le cycle recommence. Il n’y a jamais aucune interruption, il peut faire beau ici et pleuvoir là-bas mais ce cycle sans fin continue sur la surface de la Terre. Et c’était le concept idéal des chinois de ce qui était bon pour tout le monde, est ce qui était disponible à tout le monde et c’était en accord parfait avec la nature universelle et le plan des choses.

Donc si nous sommes vigilants de ce problème et faisons quelque chose pour stimuler une bonne attention, nous pouvons en finir une fois pour toute avec la plupart de nos problèmes qui proviennent de la richesse. Le premier problème est bien sur la pauvreté, le deuxième problème est la criminalité, le troisième problème est la maladie et la mort. Ces choses sont toutes affectées à certains degrés par l’instabilité du système économique.

La santé est endommagée par le coût exorbitant des soins médicaux. Les capacités médicales sont le résultat de petits groupes, petites nations ou même de larges nations qui gèrent individuellement leurs problèmes de santé. Nous avons désormais atteint le seuil où tout ce qui est important pour l’humanité doit être géré collectivement. Nous ne pouvons plus avoir toute sorte de manières séparées d’essayer de résoudre un problème. Il n’y a qu’une seule solution possible, et c’est le bien commun. Et avant que nous n’y arrivions il n’y aura aucune réponse.

Nous ne pouvons pas appuyer le système présent dans le futur avec n’importe quelle sécurité [sérénité], nous allons être définitivement endommagés, et finalement passeront à travers la faillite finale que nous ne souhaitons pas. Il est très difficile de réaliser que cette faillite est à cause de la richesse et pas la pauvreté. La banqueroute est dû au fait que nous n’avons pas compris la structure de la nature. La nature bouge collectivement, la vieille planète sur laquelle nous vivons, vit et survie pour tout le bien vivant à sa surface. Alors que l’homme étant une pauvre fraction de ce qui existe sur elle, passe la plupart de son temps à détruire le reste.

Il détruit les ressources naturelles et en abuse. Il fait tout pour profiter du mieux qu’il le peut et de ne rien laisser pour le futur. Il ne le réalise pas mais il le fait tous les jours. Nous ne faisons que reproduire la mauvaise nouvelle, comme cela nos enfants et leurs enfants porteront le poids de tout ça. Cela ne fonctionnera jamais, ça ne pourra pas réussir. Cela amènera une tyrannie après l’autre. La tyrannie est principalement la cause de la centralisation du pouvoir. C’est l’opposé de ce que nous appelons la démocratie.

Et l’ultime forme de la démocratie est que le monde soit une seule unité avec toutes les nations, et tous les individus dans cette unité faisant parti d’un seul grand système. Et ce grand système est techniquement économique, parce que l’économie gouverne l’emploi, fournie les matières premières, nous donne tout ce dont nous avons besoin, elle est la base de nos plans de retraite et toutes ces choses, mais avec la bonne structure il n’y a aucun besoin de plans de retraite ! Car du début à la fin, le système monétaire existe pour le but de maintenir un flot normal de la richesse ou d’argent pour chaque famille sur Terre. Cela doit être de cette manière.

Nous devons diviser les besoins par le nombre d’objectifs que nous nous attendons à servir. Et si nous faisons cela tout deviendra incroyablement plus simple. Nous n’aurons plus de dictateurs qui s’en tireront avec 100 millions de dollars ou quelque chose de la sorte. Nous n’aurons plus ces grands contrats que nous ne comprenons pas car toutes ces choses seront soumises au flot actuel des ressources mondiales, et seront complètement en dehors des mains des groupes politiques. Ça ne fonctionnera jamais si un groupe politique peut contrôler la richesse, mais uniquement quand les nécessités, valeurs et commodités du monde contrôlent toutes les classes et sont partagées équitablement par tous les individus.

Même maintenant dans ce jeune démarrage il est possible de faire quelques pas dans cette direction, des pas qui vont nous écarter des peurs continuelles, dangers et anxiétés à propos de demain. Nous sommes fatigués des hauts et des bas de la bourse. La bourse n’est pas une réponse à quoi que ce soit, elle rend un homme millionnaire aujourd’hui et un pauvre demain. Il n’y a aucune sécurité en elle et il y a constamment des motifs ultérieurs.

Un bon système propre véridique, qui est différent, serait d’aider à développer les vertus en ne récompensant pas les vices. Nous ne devrions pas employer et récompenser des individus pour leur malhonnêteté. Nous ne devrions pas autoriser l’accumulation d’argent à remplir le manque d’intégrité. Nous pourrions dire que toute la situation est fondée sur l’intégrité. Sans intégrité aucun système ne peut survivre, mais une des meilleures manières d’améliorer l’intégrité est de faire baisser la probabilité de manquer d’intégrité. Si nous rendons la malhonnêteté moins profitable, nous aurons automatiquement plus d’intégrité. Et à son tour cela révèlera graduellement les valeurs et les sécurités et les conforts que seule l’intégrité peut rendre possible.

L’idée d’intégrité à la base de la civilisation est le seul espoir de survie de n’importe quelle civilisation. Et l’intégrité mondiale est la garantie de la survie de notre monde, et d’avancer dans le prochain siècle avec quelques espoirs de paix et d’intégrité. Ces choses devraient être enseignées à l’école, on devrait enseigner à l’écolier que la pauvreté n’est pas nécessairement notre héritage, la pauvreté ne veut pas dire que peu importe combien on peut réfléchir et faire le pauvre sera toujours avec nous. Actuellement la pauvreté a maintenant créé, produit d’une manière ou d’une autre, 6 milliards de gens éparpillée parmi des nations qui savent graduellement lire et écrire, augmentent leur niveau culturel et éducatif ; il n’y a aucune raison pourquoi le produit intérieur brut de la Terre ne peut pas soutenir l’humanité avec dignité.

Cette dignité est quelque chose dont la plupart des gens sont effrayés ! Il n’y a pas beaucoup d’amour de la dignité en ce monde. La majorité veut ce qu’elle désire maintenant peu importe le coût, mais ces gens ne réalisent pas combien ça leur coûte quand ils perdent tout ce qu’ils ont. Le problème est que n’importe quel système d’éthique doit être graduellement maintenu par la coopération de ceux qu’il sert. Sans cette coopération rien n’est possible.

C’est pourquoi la Nature dans sa sagesse infinie n’amène pas de réformes jusqu’à ce que la situation présente devienne intolérable. Nous ne changerons pas jusqu’à ce que nous en aillions besoin. C’est comme l’individu qui prend de la drogue, vous pouvez lui donner tous les remèdes possibles mais la grande majorité préfère rester droguée jusqu’à la fin et avoir un grand « high » avant de mourir. En ce moment le monde est dans cette condition et sommes sur le point d’avoir un grand « high » avant de mourir. Des nations, pays, arrondissements, villes, familles sont tous malades, ils ont tous des problèmes à cause de situations qu’ils ne peuvent pas résoudre donc la seule chose qui semble raisonnable est d’avoir un grand et splendide flash avant que ça ne se termine.

Malheureusement la Nature ne voit pas cela de cette manière. La Nature ne va pas nous laisser nous détruire nous-même, mais elle va nous forcer à corriger nos manières. Elle va nous forcer la réalisation que nous sommes une famille, et qu’il y a beaucoup de travail à faire ici et maintenant avant de consacrer trop de temps et d’énergie dans l’espace. Il y a beaucoup trop de choses qui ont besoin d’être accomplies ici. Le problème insoluble est la relation aux différents niveaux de l’humanité, ce sont des choses qui devront être résolues. Dans le but de résoudre ces problèmes, nous devons soit les arbitrer par l’intelligence ou les combattre par la rébellion et toutes sortes d’atrocités.

Nous devons résoudre les choses en les rendant honnêtes. Nous avons ici sur cette planète tout ce dont nous avons besoin pour être en sécurité. Mais ça ne nous est pas disponible, c’est hypothéqué, c’est possédé par quelqu’un d’autre, ça fait partie d’un grand cartel, ou c’est sous influence politique qui va dans le sens inverse du bien public. Nous devons réaliser le besoin de mettre en place la structure squelettique du concept d’un seul monde.

Nos communications se croisent, nous regardons les mêmes programmes à la télévision, des échanges variés sont fait, nous faisons des choses pour tous les gens du monde et ils font la même chose pour nous. Il y a des affaires partout. Mais la plupart de nos affaires sont des manigances et avant que nous ne nous débarrassions de cela nous n’aurons pas les sécurités dont nous avons besoin. Il n’y a actuellement aucun besoin d’hypothéquer quoi que ce soit. Il n’y a aucune raison possible d’emprunter ou de prêter, car n’importe quoi que nous pouvons actuellement emprunter provient uniquement de la richesse humaine, et la seule chose avec laquelle nous pouvons payer est cette richesse humaine.

Nous avançons vers la prochaine étape des affaires mondiales. Nous savons de nos jours qu’il y a des mouvements des nations unies. Il y a différents groupes qui essayent de rapprocher les gens pour leur donner une meilleure compréhension. Mais la plupart de ces mouvements sont limités et restreints par l’équation financière. Même le pays qu’ils représentent n’est pas prêt à ne faire aucun sacrifice pour le bien commun ou alors très peu de sacrifices. Toutes ces choses doivent être prises et assemblées selon un nouveau modèle. Un monde, une famille, une source de labeur, un travail, et une récompense du labeur.

Ça peut être n’importe quoi, de creuser un trou ou regarder à travers un télescope ou être dans un laboratoire, ça peut être dans les affaires, les sciences, les philosophies et les religions. Mais peu importe où il se trouve, il doit faire partie de la structure d’un seul monde. Qu’il n’y ait plus du tout de barrières. Dans la religion cela demande absolument la tolérance religieuse, ça veut dire que n’importe qui est reconnu comme étant un morceau d’un monde religieux et nous prenons des religions tout ce qui est nécessaire pour la croissance morale, éthique et intègre de l’être humain. Et peu importe sous n’importe quel nom ça vient nous devons le reconnaitre, le respecter et le soutenir.

Le bon contrôle de la richesse pourrait être le meilleur facteur moralisateur que nous connaissons car l’argent et si important pour la majorité que son contrôle, sa direction, et sa bonne utilisation sont de nouveaux modèles éducatifs, et qui devraient être documentés dans le système d’éducation publique. Nous devrions définitivement faire comprendre aux jeunes enfants pourquoi une nouvelle réforme complète de toutes les lois économiques est absolument essentielle pour la survie de l’humanité.

N’ayant pas cela et avançant sur le chemin présent de se haïr et se battre les uns les autres nous découvrirons que nous serons finalement des victimes d’une forme de désastre atomique ou juste mourons de faim à cause de l’épuisement des ressources naturelles. Le gâchis est l’incapacité à réaliser comment les gens utilisent ce qu’ils ont, aussi longtemps que nous ferons ce que nous voulons avec ce que nous avons. Mais si finalement cela devient évident que ce que tout le monde souhaite faire est important à tout le monde et que chaque gâchis de valeurs n’endommage pas la personne mais toute la civilisation, nous arriverons au point où nous sommes un seul peuple, et c’est ainsi que cela doit se passer.

Cela veut dire que l’éducation devrait aller dans cette direction. Nous devrions apprendre à côté d’écrire, lire et compter, l’importance du processus d’un seul monde. Nous le voyons venir. Nous voyons une nation après l’autre se battre pour la liberté et tomber dans l’esclavage. Tous ces petits pays maintenant cherchent à se séparer à nouveau. Mais en étant séparées elles ont sur leurs dos tous les fardeaux d’un grand pouvoir. La petite nation séparée cherche désespérément à survivre financièrement. Elle doit emprunter de l’argent, elle doit hypothéquer son propre futur, elle doit faire toutes sortes de choses dans le but qu’un petit pays aussi grand que l’arrière cours de quelqu’un, atteigne un régime véritablement et complètement autonome.

Avec de l’argent elles deviennent un petit peu plus riches, le dictateur débarque prend l’argent et quitte le pays. Tout va dans la direction de ce problème, que l’abus de la richesse est une forme de suicide que le pays doit affronter. Nous ne pouvons pas continuer le cours actuel des choses sans conséquences tragiques.

Donc nous devons peut être le faire dans nos propres familles, pour réaliser que la coopération est l’unique source de force. Et que la coopération est très avancée quand elle établit un modèle que les autres peuvent suivre, travailler et construire avec. Il n’y a aucune raison pourquoi nous devrions avoir la retraite, ou la sécurité sociale ou des assurances en tout genre ! Si l’individu est maintenu par 6 milliards de gens il n’y a aucune manière possible pour lui de manquer ce dont il a besoin. Car actuellement, peu importe combien il gagne, peu importe combien il prend de cette banque, la banque mondiale, à la fin de cent ans, il y aura exactement le même nombre de centimes dans cette banque que lors de sa création. Car peu importe ce qu’il fait avec l’argent, il reviendra indirectement dans cette banque. Entre temps il reçoit les soins hospitaliers dont il a besoin, ou les opérations dentaires dont il a besoin, mais le dentiste à son tour dépose l’argent à la banque. Petit à petit tout revient.

Il y a dans ce concept quelque chose qui est contre la sensation que nous avons que les systèmes monétaires sont temporaires. Nous pouvons les juger par le papier monnaie et le cours de l’argent, et après plusieurs années de lutte désespérée, une petite communauté s’est imposée au nom de Dieu sur le papier monnaie. Nous ne croyons pas en Dieu ! Car si nous croyions réellement en Dieu, nous ferions ces choses qui ont été préconisées et appuyées par les professeurs sacrés de tous les temps. A savoir que la fin ultime de toute chose, est la fraternité de tout ce qui vit.

Il n’y a aucune fraternité dans la compétition, il n’y a aucune fraternité dans l’exploitation, il n’y a aucune progression de la civilisation quand on s’accroche à quelque chose qui doit finalement être retiré par un désastre ou une conquête.

La fin de la conquête arrive si le dictateur moyen n’est plus autorisé à prendre le contrôle des biens d’une nation qui prochainement aura de nouvelles politiques de business. Tout cela ne sert actuellement à personne, de faire ce que nous faisons aujourd’hui si nous ne pouvons pas avoir plus que notre contribution aux réalités de la vie. Cela ne veut pas dire que nous augmenterons les revenus, ça a été une réponse qui a été préconisée en ayant très peu de soutien. Nous n’avons pas besoin de faire ça !

L’impôt sur le revenu n’est pas important du tout. Si nous nous débarrassons des intérêts et des hypothèques et de ces flots fantaisistes, il n’y a actuellement aucun besoin de limiter n’importe quel revenu. C’est à cause du fait que ce revenu est exploité, toute la théorie est exploitée, que nous avons des problèmes. Si un homme fait un million de dollars de revenu par an, quelques gens en obtiendront la moitié pour construire une maison. Cette moitié reviendra à la banque mondiale. Le plombier, ou le boulanger, ou le mécanicien profitent de l’autre moitié, et à la fin d’une période temporelle raisonnable tout ce qui a été donné à cet homme, par la banque mondiale, est comparé par un dépôt similaire dans cette banque. Tous les gens, les emprunteurs de base, ont à leur tour été payé, et leur paiement retourne à la banque. L’argent revient, encore et encore, et il n’y a aucune perte.

Il n’y aura aucun moyen où qui que ce soit pourra faire faillir la banque, personne ne pourra diriger cette banque ou forcer sa fermeture, il n’y aura aucun actionnaires, et rien de la sorte. C’est une manière simple et directe par laquelle nous pouvons servir les populations du monde en organisant le bien que le monde peut offrir. La beauté, les idéaux, les principes, les facteurs éducatifs inspirent les inventions et font toutes ces choses et par-dessus tout cela donne la sensation à l’individu qu’il ne sera jamais fauché.

Il ne sera jamais fauché pour une raison très simple ! Il n’a jamais rien possédé ! Il ne peut pas le perdre parce que son monde le possède, et ce monde le lui rend disponible quand il en a besoin. Mais il n’y a aucune raison possible pourquoi l’individu devrait se faire saisir sa maison. Il n’y a aucune raison pourquoi il devrait perdre son job. Il n’y a aucune raison pourquoi une nouvelle invention devrait laisser des centaines de milliers de gens sans emplois. Il n’y a aucune raison pourquoi n’importe quelle pensée en relation avec ces problèmes ne soit sensible ou réelle.

Nous sommes dans un monde où nous pouvons être en sécurité. Mais nous ne pouvons pas être en sécurité et absolument égoïste. L’égoïsme est l’un des problèmes que nous avons. Nous observons le caractère humain et comparons ce caractère avec l’admonition des scripts par exemple, que nous pouvons utiliser cette religion ou n’importe quelle autre religion. Et nous découvrirons que notre vie est inconsistante avec les religions que nous déclarons croire et des dénominations dont nous réclamons notre appartenance.

Suite Part III

Laissez un commentaire