Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Etats-Unis: la Chambre interdit de financer les rebelles libyens

Etats-Unis: la Chambre interdit de financer les rebelles libyens

© RIA Novosti

La Chambre des représentants du Congrès américain a interdit jeudi par 229 voix contre 199 de financer la livraison d’armes aux opposants au régime libyen et l’entraînement militaire de ces derniers.

« Il est extrêmement important que nous arrêtions les autorités qui prennent part au conflit armé. La responsabilité du Congrès consiste à mettre fin à cette aventure irréfléchie en Libye », a annoncé le républicain Tom Cole, un des auteurs de l’amendement interdisant au Pentagone de fournir de l’équipement aux rebelles.

Ainsi, la Chambre des représentants a de nouveau signifié à la Maison Blanche que le président Barack Obama avait commis une erreur politique en envoyant des troupes américaines en Libye sans autorisation du Congrès.

Cependant, les élus ont de nouveau refusé de couper les fonds nécessaires à la poursuite de la guerre en Libye, menée par la coalition internationale.

Il y a deux semaines, la Chambre avait également rejeté une résolution autorisant la participation des Etats-Unis à l’opération militaire en Libye.

Depuis février, le régime du colonel Kadhafi fait face à une révolte populaire dont la répression sanglante a provoqué une intervention militaire internationale, suite à l’adoption de la résolution 1973 par le Conseil de sécurité de l’Onu.

Le 19 mars, une coalition de pays occidentaux a lancé une opération militaire en vue de protéger la population civile de la Libye. Quelques jours plus tard, le commandement de l’opération est passé à l’Otan. Les frappes aériennes devaient initialement prendre fin le 27 juin, mais l’Alliance a décidé le 1er juin de les prolonger jusqu’à fin septembre.

Selon les estimations du démocrate Norm Dicks, le conflit en Libye pourrait coûter aux Etats-Unis un peu plus de 1 milliard de dollars.

Publié le 8 juillet, 2011 dans Conflits & Guerres, Etats-Unis, Maghreb, Terrorisme.

Laissez un commentaire