Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Etats-Unis, vers une société post-européenne

Etats-Unis, vers une société post-européenne

© Mondediplo

Alors qu’en 1970, la population « blanche non-hispanique » (BNH) [1] représentait 83,4 % de la population des Etats-Unis, désormais, plus d’un tiers de la population (36,3%) provient de minorités visibles issues d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique, un taux qui devrait atteindre 50 % d’ici 2050. Selon les prévisions du bureau statistique américain (Census Bureau), deux cents millions d’Américains proviendront alors de zone autres que l’Europe. Au milieu du siècle, les Hispaniques-Américains devraient représenter 25% de la population ; les Africains-Américains 16 %, et les habitants venus d’Asie et du Pacifique 10 % . […]

Pour les nationalistes culturels, en revanche, l’évolution démographique en cours représente une menace. L’immigration de masse provenant de sociétés extra-européennes a donné lieu à une réaction xénophobe toxique. Tout comme les mouvements « nativistes » du milieu du XIXe siècle et du début du XXe, une opposition organisée à l’immigration hispanique a vu le jour dans les années 1970 et est devenue une force significative dans la vie politique américaine, avec un pouvoir de veto au Congrès. Des lois successives destinées à régulariser onze à douze millions d’immigrés sans papiers, essentiellement latino-américains, n’ont pas réussi à obtenir une majorité, alors même qu’elles comportaient des dispositions chaque fois plus punitives. Le contrôle des immigrés est devenu de plus en plus militarisé, notamment à la frontière avec le Mexique. Près de 400 000 personnes ont été expulsées en 2010. Bref, on a vu se développer une forte résistance à l’attribution des droits de citoyenneté pleine et entière. […]


Publicité
Publié le 5 juillet, 2011 dans Etats-Unis, Histoire, Immigration, Société & Culture.

Laissez un commentaire