Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les Illuminati 6ème Partie

Les Illuminati 6ème Partie

QUELLES PLACES TIENNENT-ILS AUJOURD’HUI ?

Un cartel politico économique ultra secret

Outre le but religieux de la troisième guerre, elle a aussi un but économique. En effet les financiers que sont en grande majorité les illuminati ont un plan de restructuration économique à l’échelle mondiale. Leur but est d’amener le monde à une crise économique sans précédent de manière à pouvoir être les seuls à dicter la solution face à un monde qui sera dès lors « prit en otage » par la crise.

Ils proposeront ainsi la centralisation complète, une seule monnaie mondiale, et un gouvernement où toutes les nations seront abolies de façon à ce qu’ils assouvissent leur dictature. Les membres des Illuminati sont des gens de toutes races et « croyances », que réunit la soif d’argent et de pouvoir. La seul solution possible pour lutter contre cette pseudo centralisation qui a déjà commencée avec la création de l’euro serait que « Les électeurs doivent insister pour que l’émission de l’argent soit placée entre les mains du gouvernement, auquel elle appartient de droit. » solution proposée par William Guy Carrque en conclusion de son livre Pawns in the game cependant Louis Even fit une autre remarque pertinente dans un article intitulé « Crédit Social, oui – Parti, non » en 1970 vis à vis de la domination qu’ont les illuminati sur les politiciens en disant que les gouvernements étant menés par des financiers, changer le parti politique au pouvoir de permettrai pas de résoudre le problème.
Le moyen de contrecarrer les financiers fut découvert par Clifford Hugh Douglas cet ingénieur écossais mis en place une réforme appelée le Crédit Social qui mettrait rapidement fin à une éventuelle domination de l’économie mondiale par lesdits capitalistes. Cependant lorsqu’il proposa aux gouvernements et économistes sa réforme, il s’aperçut tout aussi vite que ces seconds n’étaient pas intéressés par cette réforme puisqu’ils profitaient du système économique actuel et de ses failles pour mener à bien leur quête. Changer le système n’avait pour eux aucun intérêt se satisfaisant pleinement de la conjoncture et des défauts de l’économie moderne. Pour éviter néanmoins que son idée face son chemin aux oreilles du peuple et que celui ci vote la réforme, cette dernière fut mis au tapis, déformée, critiquée, de même que l’image de Douglas qui fut terrassée…

Dans son livre intitulé « Warining Democracy » il fit également part de faits non négligeables suite à la proposition de sa réforme je cite:

« En ce pays (Grande-Bretagne), l’Institut des Banquiers alloua une somme de 5 millions de livres (équivalant alors à 24 millions de dollars), pour combattre les idées dites « subversives » émises par nous-même, ou par d’autres qui oseraient mettre leur nez dans le système financier. Les grandes associations de presse reçurent des directives expresses leur enjoignant de ne jamais mentionner notre nom dans la presse publique. Les journaux métropolitains, tant de ce pays que des Etats-Unis, ne devaient publier ni correspondance ni articles portant sur ce sujet. Malgré cela, l’enquête parlementaire canadienne sur les questions bancaires, devant laquelle je fus appelé à témoigner à Ottawa, en 1923, eut comme effet d’exposer, d’une part, l’ignorance de problèmes fondamentaux même par des banquiers notoires, et d’autre part, jusqu’où la puissance financière était prête à aller pour garder le contrôle de la situation. »

Suite à cela il a prédit également que le système actuel de crédit et dette s’écroulerait sur lui même tôt ou tard, que les dettes des pays développés ne seront jamais remboursées, la chute du dollar etc. Tant d’événements qu’il a justifié par les failles de l’économie moderne.
Mais,la puissance et le pouvoir, qu’il soit économique ou politique, des illuminati est également basé sur leur productivité et leurs avancées technologiques.

Les illuminati, triés sur le volet sont des membres puissants des sociétés actuelles, de fait ils ont accès à un éventail de recherches et projets gouvernementaux gardés secrets. Ainsi des organisations telles que Majestic 12 ont pu voir le jour, organisations dirigées par des généraux américains dont le but était de gérer le développement technologique quel qu’il soit. La base de cette structure ultra secrète étant la célèbre zone 51, l’incident de roswel n’a pas lieu d’être et ne sert que de couverture, cependant les développements de projets tels que des aircrafts sont bien plus concrets qu’un vaisseau extra terrestre écrasé dans le désert du Nevada. On attribue également aux Illuminati en plus du contrôle technologique un contrôle énergétique sur développé, ceux qui leur permettrai d’ailleurs de grosses rentrées d’argents et ainsi une survie financière colossale. (http://pascuser.multimania.com/energie.html)

L’argent opère dans cette société comme une réaction en chaîne qui n’a pour limite que la place pour le stocker. En effet l’argent sert aux recherches, qui elles mêmes sont utilisées au développement de nouvelles technologies en vue d’acquérir toujours plus d’argent et de pouvoir, ce qui crée une réaction qu’on ne peut stopper.

Quant aux idées politiques des illuminati vous l’aurez compris leur but est avant tout de créer un gouvernement mondial sous l’emprise d’une forme de « néo communisme » en abolissant tous type de droits et propriétés individuelles quelles qu’elles soient…

D’AUTRES SOCIETES APPARENTEES

Voilà une rapide description des sociétés secrètes sur lesquelles les illuminati possèdent un contrôle non négligeable. Cette liste n’à rien d’exhaustive et ces sociétés n’ont été choisies qu’au travers de leur importance et leur influence. Ces dernières contrôlent elles même d’autres groupuscules qui représentent des paliers accessibles par le « haut peuple » qui servent au recrutement.

Le Groupe Bildeberg

Il s’agit là d’un des plus puissants groupes dont les illuminati possèdent le contrôle, un groupe qui lui même est une société secrète. Ce groupe fut crée dans les années 50 par le prince Bernhard des pays bas (ami de la couronne anglaise), ainsi que le socialiste Joseph Retinger. Ces 2 personnes décidèrent alors de créer un rassemblement de base entre l’Europe et les nations étrangères.

Leur premier meeting se déroula à l’hôtel Bilderberg en Allemagne (Oosterbreck), d’où découle le nom, du 29 au 31 mai 1954.

Le corps du groupe se compose d’une élite au nombre de 39 personnes, appelé le « Steering Committee ». Ils ne sont pas élu et furent nommés par le prince lors de la fondation du groupe.

Depuis 1954, différents meetings ont eu lieu au nombre de 1 par an à différents endroits à chaque fois très secrets. Les membres, environ 120, proviennent de la haute finance de l’Europe de l’ouest, des USA et du canada. Aucune information de ce qui a lieu lors des meeting ne doit être délivrée aux medias, simple formalité étant donné que ces derniers sont pour la plus part contrôlés par le groupe Bilderberg.

Différents leaders politiques sont également invités à chaque meeting et prennent part aux décisions. Tous leur frais sont payés par le comité, pour une discrétion optimale. L’objectif de ce groupe est de fonder un gouvernement mondial aux alentours de 2012 et une armée unique contrôlée par l’ONU. La prise de contrôle se devra d’intégrer les nouveaux systèmes tel que l’informatique. Bill Gates, qui est en relation avec les illuminati de même que le directeur de microsoft, à une loge satanique dans les bâtiments même de microsoft. Le bug de l’an 200 n’était pas un accident mais une tentative de prise de contrôle orchestrée par les illuminati.

Le groupe est également appelle « invisible world gouvernment ». A cause du caractère « illicite » des meetings, il est clair que les mots d’ordres régnants au seins de ces rencontres sont corruptions massives de la part des politicien qui y participent. Ils ont ainsi choisi de trahir leur propre pays en vendant leur état souverain à un gouvernement mondial.

Les membres du groupe Bilderberg, sont d’autant plus importants qu’ils sont également les dirigeants d’autres groupes comme le CFR ou la commission trilatéral (dont le « inner ring » fut décidé lors d’un meeting du groupe Bilderberg en 1972) mais également des organismes tels que l’ONU, le FMI, l’OMS et bien d’autres. Voilà ce qu’une majorité des politiciens élus font secrètement sur le dos du peuple. Crime de haute trahison.

La commission trilatérale

La commission trilatérale fut officiellement fondée en 1973 par David Rockefeller (czar des illuminati) ainsi que Zbigniew Brzezinski (illuminati également). Elle fut crée pour contourner la lenteur des organisations comme l’ONU dans l’instauration d’un gouvernement mondiale. Cette commission est formée des géants industriels et commerciaux, hommes d’affaires, politiciens etc. des nations trilatérales (USA, Japon et Europe de l’ouest) Ils sont tous membre d’une élite, venant de différentes branches de la franc maçonnerie mondiale. La commission est ainsi formée de 200 membres permanents et qui plus est différents membres du groupe bilderberg qui y sont invités, sauf pour le comité de direction à la tête de la société qui lui demeure on ne peu plus privé.

La commission trilatérale contrôle au travers du CFR toute l’économie américaine, politique, militaire, le pétrole, les différentes énergies, et les media. Les membres sont présidents de différentes compagnies, banques, économistes, scientifiques, hommes de lois, politiciens, présidents de fondations et rédacteurs dans les journaux. Elle permit notamment à David Rockefeller de faire face à la baisse de pouvoir du CFR suite à la guerre du Vietnam et d’étendre son pouvoir au Japon et à l’Europe.

« Council on foreign relations » (CFR)

C’est une organisation semi secrète sous contrôle des Rockfeller qui fut établie en 1921 et se compose exclusivement d’américains et de canadiens, hommes d’affaires exécutifs et leaders politiques qui jouent un rôle décisif dans le déroulement de la politique extérieure des USA. Aujourd’hui le CFR a un contrôle sur les pays occidentaux (Amérique…) avec l’aide d’une organisation « soeur » et d’une organisation « mère » au royaume unis, la « royal institute of international affairs » (RIIA) avec la reine mère à sa tête.

Le CFR est contrôlé par un groupe élu de personnes recrutées par l’intermédiaire des sociétés secrètes des universités de Harvard et de Yale : le Skull & Bones et le Scroll & Key (sociétés sous jacentes des illuminati qui « forment » les futurs dirigeants et autres personnalités).

Ces personnes constituent le comité exécutif du CFR, après avoir été admis dans une société secrète du nom d’Ordre de la Quête, aussi connue sous le nom de société JASON (l’admission dans des sociétés secrètes permet aux Illuminati de s’assurer que leurs  » recrues  » sont en accord avec leurs objectifs).

Le CFR contrôle le gouvernement des USA car ses membres ont infiltré à travers les années toute la branche exécutive du gouvernement : le département d’état, le département de la justice, la CIA, et les militaires les plus hauts gradés. Jusqu’à présent, tous les directeurs de la CIA ont été membres du CFR de même que la plupart des présidents depuis Roosevelt. Les membres du CFR contrôlent la grande presse et la plupart des grands journalistes américains en sont membres.

Elle est qualifiée de société secrète au sens où elle interdit la prise de notes ou la divulgation d’une quelconque information à propos de ce qui se dit lors de ses meetings, sous peine d’exclusion. Son but est l’instauration du Nouvel Ordre Mondial, elle n’a cependant aucun lien direct (Hormis pour le conseil exécutif) avec les illuminati qui ne souhaite pas que leur existence soit connu de tous les membres « peu important » du CFR. George Bush et Bill Clinton sont des membres de la CFR, pour ne citer qu’eux.

Le « Committee of 300 » (aka Olympians)

Ce comité de 300 fut formé dans la lignée du « British East India Company’s Council of 300 », fondé par l’aristocratie britannique (noblesse noire) en 1727. La plupart des richesses de cette société, qui travaille en relation avec les banques internationales, sont provenues du commerce d’opium avec la Chine. Ce groupe est responsable de la « drôle de guerre » des drogues aux Etats-Unis. Cette « drôle de guerre » avait pour but originel de fixer les lois dans un domaine, le plus vaste possible. La confiscation de biens est un exemple principal, en effet, des biens énormes peuvent être saisis sans délais ni preuves de culpabilité nécessaires. Le Committee of 300 décréta par la suite qu’il faudrait établir un monde meilleur mais plus restreint.

Des myriades de consommateurs affamés devraient à cet effet être réunit dans le but d’amasser un maximum de ressources naturelles qui plus est rares. Le progrès industriel soutenant la croissance démographique, le moyen de multiplier et subjuguer le monde fut trouvé dans la Genèse, et ce dans l’unique but de renverser l’ordre établit. Ceci impliqua, une attaque allant a l’encontre des religions telles que le christianisme; la désintégration lente mais sûre d’états et nations industrialisées; le génocide de centaines de millions d’Hommes, mentionnés par le Committee of 300 comme « un surplus de population » et la suppression de n’importe quel leader qui osera bloquer la planification mondiale du Committee et d’atteindre les objectifs établis.

La reine, Elisabeth II, est le leader du Committee of 300.
Le Committee of 300 compte sur des bouleversements sociaux à une échelle mondiale, suivis par des dépressions, le tout n’étant qu’une technique permettant de réduire la résistance face aux futures choses à venir. Le committee se base pour prendre ses décisions importantes concernant de près ou de loin l’humanité sur la philosophie d’aristocrates polonais, notamment Felix Dzerzinski qui a considéré l’humanité comme étant légèrement au-dessus du niveau du bétail. Dzerzinski fut un ami proche du britannique Syndey Reilly, agent des renseignements britanniques qui était en quelque sorte un de ses « confidents » (Reilly était en réalité le contrôleur de Dzerzinski pendant les années formatrices de la Révolution Bolchevique). Dzerzinski fut, sans conteste, le « monstre » qui orchestra la machine infernale que fut la Terreur Rouge et a d’ailleurs ouvertement exprimé son opinion de l’Homme, « l’Homme n’est d’aucune importance. Regardez ce qui arrive quand vous le faites souffrir de la faim. Il commence à manger les cadavres de ses compagnons pour rester en vie. L’homme est seulement intéressé par sa propre survie. C’est tout ce qui compte. Tous les dires de Spinoza ne sont qu’ordures. »

Cette organisation compromet la totalité du système bancaire mondiale car elle a un contrôle distinct sur une majorité des cartels mafieux mondiaux, ainsi que sur les plus importants représentants des nations de l’occident. Au travers du committee of 300 toutes les banques sont liées aux Rotchild grâce à son contrôle « commercial ». Le committee of 300 étant bien sur une branche sous jacentes des illuminati.

La Franc Maçonnerie (mason)

A défaut de réécrire la « bible maçonnique » nous allons juste la présenter succinctement de manière à ce que vous puissiez vous faire une idée de leur position vis à vis du New World Order. Cette présentation est sommaires et de nombreuses données on du être omises, pour de multiples raisons. Cependant elle n’en demeure pas moins véridique et les éléments que vous y trouverez ne sont que les principaux traits de la réalité.

Les origines de la franc-maçonnerie telle que nous la connaissons aujourd’hui se situent au 17e siècle. Mais il faut néanmoins remonter plus loin dans le temps pour bien savoir ce qu’elle est devenue.

L’origine de la franc-maçonnerie est à la fois historique et mythique. Certains la font remonter aux cérémonies initiatiques de l’Égypte, de la Grèce antiques ou de Perse (tels les mystères d’Éleusis ou de Mithra), auxquelles ses rites symboliques sont apparentés. Les collèges de bâtisseurs romains ont eu également leur rôle dans son développement. Le christianisme des premiers siècles a aussi développé,avec les gnostiques, des formes d’initiation ritualisée permettant d’accéder à la connaissance des mystères divins, à « l’illumination intérieure ».

Aux alentours de l’an mil, les Eglises et Cathédrales essaiment un peu partout en Europe. On connaît d’abord l’art roman, puis à la fin du 12e et au 13e siècles débutent les construction de cathédrales gothiques Ces constructions sont réalisées par des artisans de métiers qui se réunissent en compagnonnages. Ce sont les compagnons maçons. Très vite ces derniers reçoivent des franchises (libertés de ne pas payer certaines taxes, etc .).Ils forment une confrérie où leur art s’apprend durement et détiennent des secrets de fabrication.

Un ordre religieux est fortement lié à cette confrérie : Les chevaliers du Temple qui sont parmi leurs plus fidèles patrons. Ils leurs commandent en effet de nombreuses constructions et les protègent. Or les Templiers vont devenir très puissants. Tellement qu’ils seront éliminés sous l’ordre de Philippe le Bel et du pape Clément.

Le conflit avec les templiers dure de 1307 à 1312 et entraîne la disparition officielle de cet ordre issu de croisades. Leurs biens sont confisqués et ils émigrent vers le Portugal où ils changent seulement de nom et deviennent les chevaliers du Christ, et vers l’Ecosse surtout. D’autres restent dans la clandestinité.

Au 17e siècle apparaît à la connaissance du public un ordre mystérieux : l’ordre des Rose-Croix. Mystérieuse confrérie de savants humanistes qui veulent rétablir la concorde entre les peuples. Bon nombre de leurs idées inspireront les franc-maçons.

Les franc-maçons sont donc à l’origine des maçons jouissant de libertés particulières. C’est la franc-maçonnerie opérative. Le passage entre la FM opérative et la FM spéculative se passe au début du 17e siècle lorsque des confréries de maçons acceptent dans leurs rangs des membres de l’aristocratie anglaise. Ces derniers croient en l’existence d’un Grand Architecte de l’Univers. Il peut être différent pour les adeptes car au début toutes les confessions chrétiennes sont les bien venues. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire à cause de la rivalité et de la haine qui existe entre l’Eglise catholique romaine et les FM actuels, les maçons (MASON en anglais) sont surtout catholiques à leurs débuts et plutôt favorables aux Stuarts catholiques et sont pourchassés par Cromwell, puritain.

De ce fait les partisans de Jacques II, les jacobites s’installent en France vers la fin du 17e siècle. Les franc-maçons se divisent en loges qui comportent d’abord 3 grades (apprenti/compagnon/maître). Ce sont les loges bleues. Elles sont la véritable essence de la franc-maçonnerie.

Le 24 juin 1717, quatre Loges de Londres se réunissent et fondent la première obédience: c’est la Grande Loge de Londres, qui regroupera 63 loges en 1725.

L’année 1723 voit la « publication des Constitutions d’Anderson par le Duc de Wharton, Grand Maître ». C’est le texte fondateur de la Franc-Maçonnerie moderne. En quelques années, la Franc-Maçonnerie spéculative va se répandre à travers toute l’Europe ainsi que dans toutes les colonies européennes.

Durant le 18e siècle de nombreux FM sont des prêtres catholiques. Il est assez normal qu’ils voient d’un assez mauvais oeil la centralisation en obédiences d’origine anglaise et protestante. De nombreux nobles ouverts aux nouvelles idées philosophiques des lumières adhèrent également à la FM ainsi que de nombreux bourgeois. Ils y voient un moyen de discuter librement dans une France ou l’absolutisme royal règne en maître.

Mais la papauté admet mal ce nouveau vent de liberté qui traverse le siècle des lumières. Les prêtres sont alors sommés de la quitter. Nombreux cependant choisiront la FM et abandonneront l’Eglise.
La seconde moitié du 18e siècle voit la division de la Franc-Maçonnerie anglaise en deux obédiences – les « Antients » et les « Moderns » – et la floraison, en Angleterre mais surtout en France et en Allemagne, des « Hauts-Grades ». On passe des 3 grades des loges bleues à 33 grades. De même que dans la société profane, l’idéal des Lumières et celui du Romantisme s’opposent et se complètent.
Le 19e siècle sera une période de « remise en ordre ». De grandes obédiences se forment et les Hauts Grades se structurent en Rites.

En Angleterre, les « Antients » et les « Moderns » se réconcilient en 1813 en fondant la Grande Loge Unie d’Angleterre, et en élisant le Duc de Sussex comme Grand-Maître, à l’unanimité. Elle promulgue à cette occasion une nouvelle version des « Constitutions », d’inspiration beaucoup plus nettement théiste que celle de 1723.

En France, le Grand Orient de France entreprend de fédérer tous les rites. Toutefois, le Suprême Conseil de France du Rite Ecossais Ancien et Accepté, fondé en 1804, reprendra presque immédiatement son indépendance.

La fin du 19e siècle sera marquée en France et en Belgique par l’augmentation de l’implication politique des Loges et par l’aggravation des polémiques entre l’Eglise Catholique et la Franc-Maçonnerie.

Ces tensions aboutiront a un événement majeur dans l’histoire de la Franc-Maçonnerie francophone : en 1872, le Grand Orient de Belgique abroge l’invocation du Grand Architecte de l’Univers. En 1877, il est suivi dans cette voie par le Grand Orient de France, qui, lui, ne supprime que l’Obligation de cette invocation, chaque Loge restant libre de son choix. La Grande Loge Unie d’Angleterre réagit en rompant toute relation avec ces obédiences.

La Seconde Guerre Mondiale verra l’apparition en Europe d’un grand nombre de dictatures qui persécuteront la Franc-Maçonnerie, leur ennemie naturelle. Ces persécutions ont laissé des traces profondes partout où elles ont été vécues. Dans ces pays, leur souvenir maintient entre la plupart des Francs-Maçons des liens plus puissants que toutes les inévitables querelles d’obédiences.

Le 20e siècle verra également un événement plus heureux avec le développement des Loges et obédiences mixtes ou féminines..

La Franc-Maçonnerie de marge : Albert Pike et Mazzini

L’un des plus célèbres Francs-Maçons américains fut Albert Pike (1809-1891). Pourtant, la conception que Pike se faisait de la Franc-Maçonnerie était peu orthodoxe. On peut se demander si Pike n’appartenait pas, en premier ressort, à « The Hermetic Brotherhood of Louxor » (Light…. ou Lucifer), apparue aux U.S.A. vers le milieu du XlXème siècle…

Nous savons, en tout cas, qu’en tant que Franc-Maçon de haut-grade, Albert Pike exerça son activité sur le Rite Ecossais dont il faisait partie comme  » Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil  » de Charlestown, de 1859 à 1891. Mais nous savons aussi que Pike fut un haut initié du Palladisme. Société très secrète, qui se voulait supérieure aux Suprêmes Conseils maçonniques, inconnue des Francs-Maçons de base (ceux des loges  » bleues « ) et souvent même des plus élevés en grade, le Palladisme se composait d’émérites qui, selon le procédé classique, devaient exercer leur influence à l’intérieur des loges, et diffuser les consignes par noyautage. On comprend alors pourquoi Albert Pike fut membre d’honneur de la plupart des Suprêmes Conseils du monde (ce fut en 1889 qu’il reçut cette dignité du Suprême Conseil de France).

Dans « Morals and Dogmas of the ancient and accepted Scottish Rite » (Charlestown, 5 632 [1832], L. H. Jenkins, éditeur. Richmond Va U.S.A., réimprimé en octobre 1927), Albert Pike écrivait déjà: » La divinité de l’Ancien Testament est partout représentée comme l’auteur direct du mal, dépêchant aux hommes des esprits mauvais et trompeurs… Le Dieu de l’Ancien Testament et de Moïse est ravalé au niveau des passions humaines… C’est une divinité violente, jalouse, vindicative, autant qu’ondoyante et irrésolue ; elle commande des actes odieux et révoltants de cruauté et de barbarie…  »

Cette conviction d’inspiration gnostique est à rapprocher de celle de Robert Ambelain, au milieu du 20e siècle, « Passé Grand Maître Mondial d’Honneur » du rite maçonnique de Memphis-Misraïm, dans son livre Adam Dieu Rouge, Le Maître du Monde tangible est un dieu noir. Le Seigneur d’ici-bas est un dieu mauvais « .

Plus loin, le F. Ambelain note:  » Orzmud, principe du Bien, était symbolisé par un jeune homme portant une torche, paradigme du Lucifer chrétien « .

Le 14 juillet 1889, lors du Centenaire de la Révolution française, Albert Pike adressa des paroles destinées aux chefs de la F. M. écossaise : « Ce que nous devons dire au vulgaire c’est ceci : « Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qu’on adore sans superstition. A vous, Souverains Grands Instructeurs Généraux, nous disons ceci pour que vous le répétiez aux Frères des 32e, 3e et 30e degrés, la religion maçonnique devrait être maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne par nous tous, initiés des hauts degrés « . »Si Lucifer n’était pas Dieu, est-ce qu’Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actes prouvent la cruauté, la perfidie, la haine de l’homme, la barbarie et l’aversion pour la science, est-ce qu’Adonaï et ses prêtres le calomnieraient ? « . « Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï aussi est Dieu. Car la loi éternelle est qu’il n’y a pas de lumière sans ombre, pas de beauté sans laideur, pas de blanc sans noir, car l’absolu ne peut exister que par deux Dieux, l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de repoussoir, comme le piédestal est nécessaire à la statue, et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme [il faut comprendre :  » la doctrine qui présente Satan comme un être malfaisant « ] est une hérésie, et la véritable et pure religion philosophique est la croyance en Lucifer, l’égal d’Adonaï; mais Lucifer, le Dieu de la Lumière et le Dieu du Bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le Dieu de l’obscurité et du mal. « :Les intelligents disciples de Zoroastre, aussi bien qu’après eux les gnostiques, les manichéens, les Templiers, ont admis comme la seule logique conception métaphysique, le système des deux principes divins se combattant éternellement ; l’on ne peut croire que l’un est inférieur à l’autre en puissance. Donc la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer l’égal d’Adonaï « . Nous ne saurons sans doute jamais vraiment quel fut l’impact du luciférisme d’Albert Pike dans la spiritualité maçonnique. Disons seulement qu’à sa mort, en 1891, le Suprême Directoire du Palladisme, siégeant à Charlestown, supervisait la Franc-Maçonnerie américaine et une partie de l’Ecossisme européen. » La Franc-Maçonnerie se garde bien de définir le Grand Architecte, et laisse à chacun de ses adeptes pleine latitude pour s’en faire une idée conforme à sa foi ou à sa philosophie. Une mise au point s’avère pourtant nécessaire !

Pour les Francs-Maçons gnostiques, le  » Grand Architecte de l’Univers  » est Lucifer, le  » Porteur de Lumière « . C’est lui le Dieu-Bon qui s’efforce de redonner de l’Ordre à l’Univers chaotique créé par Adonaï, le mauvais démiurge, le  » Grand Archonte  » de la Gnose,  » Fils du Chaos « ,  » Dieu des Armées « .

Pour les Francs-Maçons chrétiens, le  » G.A.D.L.U.  » est Dieu le Père (du Nouveau Testament).

Pour les Francs-Maçons agnostiques, le  » Grand Architecte  » n’est autre que l’Homme lui-même. Au Grand Orient de France, le rite français rejette l’évocation du »G.A.D.L.U. » et précise que les convictions métaphysiques sont d’ordre personnel et non obédientiel. Il est clair que la Franc-Maçonnerie gnostique et luciférienne d’Albert Pike doit être comme une déviation de la tradition maçonnique qui, depuis les XVIlè et XvIllè se fonde sur la notion de tolérance et s’oppose, non aux religions, mais à l’exécrable vocation d’expansion hégémonique dont certaines se rendent coupables.

Aujourd’hui la Franc-maçonnerie mondiale est principalement concentrée autour de quelques rites (je me préserve de vous citer tous les titres…) mais il va sans dire que bien entendu, quel que soit le rite, plus le degré est élevé, plus il a de « l’importance »:

Le Rite Écossais Ancien et Accepté.
Il aurait été créé dans les années 1730 en Angleterre. À cette époque, il y avait des Loges de « Scotch Masons » (Maçons Écossais). On rencontre les premiers Maîtres Écossais à la Grande Loge en 1743 en France. Le rite a évolué, il a pris la forme que nous lui connaissons le 24 Juin 1801 à Charleston aux États-Unis. Il compte 33 degrés, les 3 premiers étant les loges bleues, puis, terminé par le 33e degré, le Suprême Conseil, ayant pour titre « Souverain Grand Inspecteur Général ». Le Suprême Conseil est une assemblée présidée par un Grand Commandeur. Il compte entre 9 et 33 membres choisis par mis ceux qui possèdent le 33° degré.

Le Rite d’York
Aussi appelé Rite Américain, il désigne le rite pratiqué aux USA au delà du 3° degré et comporte en tout 14 degrés.

Le Rite Français Traditionnel
Il fut créé en 1786 par le Grand Chapitre Général et possède 7 degrés. Il se base principalement autour de la « symbolique » de la Rose Croix, et est d’ailleurs pratiqué en vigueur au Grand Orient de France.

Le Rite Émulation
Officiellement pratiqué par la Grande Loge Unie d’Angleterre.

Le Rite Écossais Rectifié
Il s’agit là d’un rite très inspiré de la chevalerie templière, né en 1778 à Lyon. Il se compose de quatre degrés de base, ainsi que de quatre titres ne correspondant à aucun degré.

Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm
Les degrés d’instruction conférés par l’Ordre de Memphis-Misraïm sont divisés en trois séries qui constituent :
Du 1er au 3ème degré, la Maçonnerie SYMBOLIQUE qui donne une explication du symbolisme et dispose les prémices de la recherche philosophique (loges bleues)
Du 4ème au 33ème degré, la Maçonnerie PHILOSOPHIQUE qui enseigne la philosophie de l’histoire, ainsi que les mythes antiques. Son objet est de mettre sur la voie de la recherche des causes et des effets originels.
Du 34ème au 95ème, la Maçonnerie HERMETIQUE ou ESOTERIQUE qui s’occupe de haute philosophie, étudie les mythes religieux des différents âges de l’humanité et admet le travail philosophique et ésotérique le plus avancé.
Les 5 derniers degrés, « Souverain Sanctuaire » sont terminés par le 99e, « Sérénissime Grand Maître Mondial, Grand Hiérophante, Président du Souverain Sanctuaire International »

La Franc-maçonnerie se constitue également, pour le cas de la France principalement de la Gand Orient de France, qui inspire à réaffirmer les valeurs traditionalistes de la franc maçonnerie au travers de différents rites. De plus c’est la plus ancienne et la plus importante obédience d’Europe continentale.

Le Grand Orient de France est riche de la diversité des rites qui le constituent : Rite Français (840 loges) majoritaire, héritier direct des plus anciens usages, dans ses variantes traditionnelles ou modernisées, Rite Ecossais Ancien et Accepté (110 loges), Rite Ecossais Rectifié (45 loges), Rite de Memphis-Misraïm (10 loges).


Publié le 26 juin, 2011 dans Archive de L'initiateur, Illuminati, Satanisme.

Laissez un commentaire