Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Opérations en Libye: des élus américains portent plainte contre Obama

Opérations en Libye: des élus américains portent plainte contre Obama

© La Presse de Tunisie

Des élus de la Chambre des représentants américaine ont déposé une plainte mercredi devant un tribunal fédéral à Washington contre la décision du président Barack Obama de se passer du feu vert du Congrès pour lancer les opérations militaires en Libye.

La plainte appelle à « protéger les plaignants et le pays » face à la politique du président Obama en Libye.
Les plaignants, une dizaine d’élus des deux bords menés par le démocrate Dennis Kucinich et son collègue républicain Walter Jones, reprochent au président d’avoir « unilatéralement » engagé les forces américaines contre le régime de Mouammar Kadhafi « sans déclaration de guerre du Congrès », ce qui constitue selon eux, une violation de la constitution. Les élus affirment également que l’action de l’administration a été lancée en violation du traité de l’Atlantique nord ratifié par le Congrès américain et que l’utilisation de fonds pour l’opération en Libye sans l’accord du Congrès est anticonstitutionnelle.

Enfin, ils estiment que la loi américaine de 1973 ou « Loi sur les pouvoirs de guerre » (« War Powers Resolution ») conçue pour limiter les pouvoirs présidentiels sur le déclenchement des guerres, n’a pas été respectée par le président Obama. La loi stipule que sans autorisation du Congrès, un retrait doit être entamé après 60 jours et entièrement achevé après 90 jours. Cette dernière limite sera atteinte dimanche.
Mardi, le président de la Chambre des représentants américaine, John Boehner, a mis en garde M. Obama au sujet d’une éventuelle poursuite des opérations militaires américaines en Libye sans autorisation du Congrès. La Maison Blanche a indiqué qu’elle répondrait à cette demande, mais pour l’administration l’intervention américaine, « limitée » et sous la houlette de l’Otan, ne nécessite pas d’autorisation du Congrès.

Publié le 16 juin, 2011 dans Conflits & Guerres, Etats-Unis, Maghreb, Nouvel Ordre Mondial.

Laissez un commentaire