Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

NutriSmart : bientôt des puces RFID dans la nourriture ?

NutriSmart : bientôt des puces RFID dans la nourriture ?

© Clubic

Après les gadgets et autres accessoires du quotidien, les tags RFID pourraient bien atterrir prochainement dans nos assiettes : c’est en tout cas un projet sur lequel travaille Hannes Harms, un élève ingénieur du Royal College of Art de Londres. Le concept, nommé NutriSmart, a des ambitions principalement diététiques.

Poser un aliment sur une assiette dotée d’un capteur RFID, puis lire des indications sur sa composition sur un ordinateur connecté : tel est le principe de base de NutriSmart, le projet conçu par un étudiant anglais nommé Hannes Harms. L’objectif : fournir au consommateur des informations sur la composition de l’aliment (dont l’apport nutritionnel) et offrir une traçabilité renforcée, en indiquant même le nombre de kilomètres parcourus par le produit avant d’arriver dans l’assiette.

Des ambitions nutritives et diététiques que Hannes Harms complète par un panel de possibilité plus technologique, comme la reconnaissance des aliments par un réfrigérateur équipé de capteurs, permettant par exemple de détecter la nourriture périmée. L’étudiant présente également un prototype de support intelligent capable de signaler au consommateur si l’aliment contient des éléments auxquels il est allergique.

NutriSmart n’est pour le moment qu’un concept : dans la vidéo de présentation de son projet, Hannes Harms ne s’attarde pas, par exemple, sur la façon dont le tag RFID est intégré à la nourriture. Reste que le projet est intéressant et pourrait potentiellement intéresser l’industrie de l’agro-alimentaire, ainsi que les fabriquant d’électroménager… En attendant, il faudra se faire à l’idée de manger de la nourriture traçable.


Publié le 2 juin, 2011 dans Big Brother, Biométrie, Puce Electronique.

Commentaires (1)

 

  1. milshake dit :

    « En attendant, il faudra se faire à l’idée de manger de la nourriture traçable. »

    PAS MOI !

Laissez un commentaire