Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le FMI en mesure de prêter 35 milliards aux pays arabes

Le FMI en mesure de prêter 35 milliards aux pays arabes

© Le Figaro

Alors que les pays du G8 sont réunis à Deauville, le FMI s’engage à soutenir le printemps arabe en contrepartie de la mise en place de réformes.

Comme les pays du G8 réunis à Deauville, le Fonds monétaire international se penche sur le soutien à apporter aux révolutions démocratiques dans les pays arabes. Le FMI a transmis une note hier soir indiquant son intention de leur prêter jusqu’à 35 milliards de dollars (24,8 milliards d’euros), si les gouvernements de la région devaient solliciter son aide. L’institution estime que dans le contexte actuel «la stabilité sociale et politique ne sera assurée que si la région crée 50 à 75 millions d’emplois dans la décennie à venir». Et selon les calculs du FMI, «les besoins de financement extérieurs des importateurs de pétrole de la région devraient dépasser 160 milliards de dollars entre 2011 et 2013, dont une partie importante viendraient de bailleurs de fonds officiels».

Le FMI a assorti sa proposition d’aide de certaines conditions. Il prône ainsi la mise en place «d’un environnement favorable pour le secteur privé». Le FMI ajoute que les politiques économiques devront être en mesure d’assurer «la stabilité» du budget et de l’inflation notamment et «une protection sociale complète et bien ciblée». Le Fonds ajoute enfin que les Etats devront «bâtir des institutions efficaces et transparentes».

Le FMI se montre toujours très regardant surle respect des conditions de ses prêts. Il l’a rappelé à la Grèce hier soir. Le fonds menace de ne pas verser fin juin la totalité des prêts consentis à Athenes si le pays ne prouve pas sa capacité à honorer le remboursement des prêts. Si le FMI ne verse pas les 4 milliards d’euros attendus, «les Européens vont le remplacer», a souligné le président de l’Eurogroupe. Jean-Claude Juncker estime toutefois que «ce ne sera pas possible car dans certains parlement nationaux, en Allemagne, Finlande, Pays-Bas et d’autres pays, on n’est pas prêt à faire cela.»


Commentaires (3)

 

  1. Aryana dit :

    en échange de milliards en papier monnaie qui ne vaudra rien demain , on propose de preter à taux d’usure remboursable ,et en échange on prend tout ce qui est rentable tangible pour le privatiser au profit des banksters du FMI , ou aux margoulins prédateurs de l’U.E., un choix qui devrait esbaudir tous ces braves gens ,et tant pis pour leurs révolutions .

  2. admin dit :

    Elle est belle la carotte de 35 milliards, les pays arabes vont-ils se faire avoir ? Sans aucun doute.

  3. Peterthomson dit :

    J’ai juste envie de dire : LOL

Laissez un commentaire