Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

USA/Pakistan Le chef de l’armée voulait plus de drones

Le chef de l’armée voulait plus de drones

© Courrier International le 20 Mai 2011

Le général Ashfaq Kayani, chef de l’Etat-major pakistanais, serait favorable à l’augmentation des frappes de drones américains sur les Zones Tribales pakistanaises, apprend-t-on dans le quotidien Dawn qui publie des informations tirées de télégraphes américains fournis par WikiLeaks. Un télégramme indique qu’en janvier 2008, Kayani demandait aux Etats-Unis d’augmenter leur couverture de drones afin de garantir le succès des opérations militaires à terre. L’un des télégrammes rapporte également la réaction du Premier ministre Gilani aux futures attaques de drones : « Cela ne me dérange pas qu’ils le fassent, à condition qu’ils touchent les bonnes personnes. Nous protesterons devant l’Assemblée nationale puis nous fermerons les yeux ». Ce double discours invite aujourd’hui à relativiser les propos du gouvernement et de l’establishment militaire pakistanais, qui ont unilatéralement décrit le raid américain sur la maison de Ben Laden comme une violation de la souveraineté nationale. L’accusation sonne davantage comme une opération de séduction à l’égard d’une population très hostile à l’ingérence américaine que comme un véritable avertissement aux Américains, en bonne posture diplomatique pour continuer leurs opérations sur le territoire pakistanais.


Publié le 23 mai, 2011 dans Etats-Unis, Wikileaks.

Laissez un commentaire