Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

LEAD 1 Le FMI vote un prêt de 26 milliards d’euros au Portugal

LEAD 1 Le FMI vote un prêt de 26 milliards d’euros au Portugal

© Reuters

WASHINGTON, 20 mai (Reuters) – Le Fonds monétaire international a approuvé vendredi un prêt de 26 milliards d’euros au Portugal et annoncé le débours immédiat d’une tranche de 6,1 milliards d’euros destinée à apaiser les craintes des investisseurs concernant la dette du pays.

Au total, sur 2011, le financement total du FMI pour le Portugal sera d’environ 12,6 milliards d’euros et celui de l’Union européenne de 25,2 milliards d’euros. Ces financements font partie du plan global de 78 milliards d’euros mis au point pour le pays par l’UE et le FMI. [ID:nLDE74F290]

Dans le cadre de cet accord, Lisbonne devra mettre en oeuvre d’importantes réductions de ses dépenses, relever sa fiscalité, réformer son marché du travail et son système judiciaire et s’engager dans un ambitieux programme de privatisations.

« Les autorités portugaises ont mis en avant un programme qui est économiquement bien équilibré et qui est centré sur la croissance et la création d’emplois », a déclaré le directeur général du Fonds monétaire international par intérim John Lipsky.

« Il traite du problème fondamental du Portugal – la croissance faible – avec un ensemble de mesures politiques basées sur la restauration de la compétitivité (…) et sur la stabilisation du secteur financier », a-t-il ajouté.

Cet accord fait suite au plan de 110 milliards d’euros adopté pour la Grèce en mai 2010 et à celui de 85 milliards d’euros mis au point pour l’Irlande en novembre.

Les mesures d’austérité devraient mettre le Portugal en récession cette année et l’an prochain, avec une baisse du PIB de 2% chacune de ces années.

John Lipsky souligne que le soutien des principaux partis politiques portugais au programme de l’UE et du FMI montre la résolution du pays à résoudre les problèmes de fond du pays.

(Lesley Wroughton and Mark Felsenthal, Danielle Rouquié pour le service français)


Publié le 23 mai, 2011 dans Crise, Europe & UE, La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire