Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Medvedev menace de quitter Start

Medvedev menace de quitter Start

© Le Monde

Le président russe, Dmitri Medvedev, a averti, mercredi 18 mai, que la Russie pourrait abandonner le nouveau traité de désarmement nucléaire signé avec les Etats-Unis, avec le risque d’un retour à la guerre froide, faute d’accord avec Washington sur le bouclier antimissile américain.

Moscou souhaite être un membre à part entière du système de défense antimissile en Europe et refuse qu’un bouclier sous seul contrôle occidental couvre une partie du territoire russe. Jusqu’ici, les Occidentaux n’ont pas répondu à la demande russe, tout en assurant que ce bouclier était dirigé contre la menace iranienne, et non pas contre Moscou, fortement irrité par les projets d’installations militaires américaines dans son ancienne zone d’influence.

Lors d’une conférence de presse à Moscou, le président Medvedev a ainsi averti que si les Etats-Unis continuent à développer leur projet de bouclier antimissile en Europe de l’Est sans y associer la Russie Moscou devra « prendre des mesures de rétorsion, ce que nous préférerions vraiment éviter ». « Il s’agirait alors de développer le potentiel offensif de nos capacités nucléaires. Ce serait un scénario qui nous ferait revenir à l’époque de la guerre froide », a-t-il prévenu devant un parterre de journalistes.

Suite sur lemonde.fr


Publié le 18 mai, 2011 dans Etats-Unis, Europe & UE, Troisième Guerre Mondiale.

Commentaires (1)

 

  1. Aryana dit :

    C’était prévisible ! La différence aujourd’hui étant que la Russie à de quoi payer avec son pétrole et gas,et que les USA ont une gigantesque dette mondiale qui peut ruiner leur Economie , d’autant plus que tout ce qui est rentable est déjà privatisé et les plus riches paient le moins d’impots .Qui reste-t-il pour financer les appétits guerriers américains ? Les banksters de Wall Street ?

Laissez un commentaire