Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le Congrès américain doit se prononcer sur une législation qui autorise l’ouverture officielle de la Troisième Guerre mondiale

Le Congrès américain doit se prononcer sur une législation qui autorise l’ouverture officielle de la Troisième Guerre mondiale

© Above Top Secret, via Alexander Higgins

La législation autorise le Président des Etats-Unis à prendre des actions militaires unilatérales contre toutes nations, organisations, et personnes à la fois domestiques ou à l’étranger, qui sont soupçonnées d’être actuellement ou qui ont soutenu par le passé ou se sont engagés dans des hostilités ou qui ont fourni une aide aux hostilités contre les États non liés ou un de ses alliés de la coalition.

Le projet de loi supprime l’exigence de l’approbation du Congrès pour l’utilisation de la force militaire et donne lieu au Président l’autorité totalitaire dictatoriale de s’engager dans toute action militaire pour une période de temps indéfinie.

Elle autorise l’autorité du Président de lancer des attaques contre les citoyens américains à l’intérieur des Etats-Unis sans supervision du congrès peu importe

Information très hot. Bon c’est pas que ça change grand chose car les USA peuvent attaquer n’importe qui illégalement et en ayant l’accord de l’ONU, et de la coalition, ça s’est vu pour l’Irak, pour plein de guerres etc… Sauf que là désormais c’est officiel. Plus besoin de manipuler les médias ou rassurer l’opinion des gens sur les actions de son gouvernement, désormais c’est la loi. Lisez aussi cet article [anglais] : House Gets Ready to Vote on New Worldwide War (qui prouve que c’est réel.)

Alors que les USA se croulent sous la dette, s’embourbent dans des conflits à n’en plus finir, et font comme si de rien était, on pourrait voir ça comme la déclaration officielle de la loi martiale sur le sol Américain et dans le monde par les USA, ce qu’Alex Jones a toujours dénoncé. Aussi, je pense qu’il faut se mettre en mode pause, et attendre les réactions d’Alex et autre, sur cette information.

Récapitulation de la législation :

Guerre Sans Fin La guerre continuera jusqu’à ce que toutes hostilités soient terminées, ce qui n’arrivera jamais.

Aucunes Frontières – Le Président aura l’autorité totale pour lancier n’importe quelles attaques militaires contre n’importe quel pays, organisation ou personne, y comprit les citoyens des USA sur le sol US.

Action Militaire Unilatérale – Autorité totale pour envahir n’importe quelle nation à n’importe quel moment sans demandé l’accord du congrès.

Pas d’Ennemi Clairement Défini – Les USA peuvent déclarer n’importe qui terroriste ou prétendre qu’ils ont ou supportent des « hostilités » contre les USA.

Autorisation d’Envahir Plusieurs Pays – Le Président aura l’autorité totale pour envahir l’Iran, la Syrie, la Corée du Nord, et d’autres nations en Afrique et au Moyen Orient et même la Russie et la Chine sous la législation de tous ceux « connus » d’avoir supporté et aidé les hostilités contre les Etats-Unis.

La source officielle. Sachez que ce n’est pas parce que les médias n’en parlent pas que ce n’est pas réel. C’est une information très importante.

De l’Administration de Washington jusqu’à aujourd’hui, le Congrès et le Président ont promulgué 11 déclarations distinctes de guerre officielle contre des nations étrangères dans cinq différentes guerres. Chaque déclaration a été précédée d’une demande présidentielle, soit par écrit ou en personne devant une session conjointe du Congrès. Les raisons invoquées pour justifier des demandes incluaient des attaques armées sur le territoire américain ou les citoyens et les menaces pour les États-Unis les droits ou intérêts en tant que nation souveraine.

Le congrès et le président ont également adopté des autorisations pour l’utilisation de la force plutôt que des déclarations formelles de guerre. Ces mesures ont généralement autorisé l’utilisation de la force contre un pays nommé ou des nations hostiles non nommées dans une région donnée. Dans la plupart des cas, le Président a demandé à l’autorité, mais le Congrès a parfois donné le Président moins que ce qu’il demandait. Pas toutes les autorisations de l’utilisation de la force ont données lieu à un combat réel. Les deux déclarations et autorisations requièrent la signature du président pour devenir la loi.

Contrairement à une autorisation, une déclaration de guerre en elle-même crée un état ??de guerre en vertu du droit international et rend légitime le meurtre de combattants ennemis, la saisie des biens de l’ennemi, et l’arrestation des étrangers ennemis. Si une déclaration officielle était autrefois considérée comme un préalable juridique nécessaire à la guerre et a été pensé pour mettre fin aux relations diplomatiques et commerciales et la plupart des traités entre les combattants, les déclarations sont tombées en désuétude depuis la Seconde Guerre mondiale.

Les lois de la guerre, comme la Haye et de Genève, s’appliquent à des situations de conflit armé ou non une déclaration formelle ou autorisation a été délivrée.

En ce qui concerne le droit interne, une déclaration de guerre se déclenche automatiquement en veille de nombreuses autorisations législatives conférant des pouvoirs spéciaux au président en ce qui concerne les militaires, le commerce extérieur, transports, communications, la fabrication, les ennemis étrangers, etc

En revanche, aucune autorité en veille semble être automatiquement activée par une autorisation de l’utilisation de la force, même si l’exécutif a fait valoir, avec divers succès, que l’autorisation d’utiliser la force en réponse aux attaques terroristes de 2001 a prévu une exception légale à certaines interdictions légales.

La plupart des autorités réglementaires en veille n’exigent pas expressément une déclaration de guerre à être actualisée, mais peut être déclenchée par une déclaration d’urgence nationale ou tout simplement par l’existence d’un état de guerre, mais les tribunaux ont parfois interprété le mot «guerre» en un statut comme impliquant une déclaration formelle, ce qui conduit le Congrès à adopter des amendements de clarification dans les deux cas. Les déclarations de guerre et les autorisations pour l’utilisation de la force renoncer à la limite de temps applicable à l’usage de la force imposée par la résolution du War Powers.

Ce rapport présente le contexte historique de l’adoption de déclarations de guerre et les autorisations d’utilisation de la force et analyse leurs effets juridiques en vertu du droit national et international. Il énonce également les textes dans les deux annexes. Le rapport comprend une liste détaillée et un résumé des lois qui sont déclenchées par une déclaration de guerre, une déclaration d’urgence nationale, et / ou l’existence d’un état de guerre. Le rapport se termine par un résumé des procédures du Congrès applicables à l’adoption d’une déclaration de guerre ou d’une autorisation pour l’utilisation de la force et à des mesures en vertu de la résolution des Pouvoirs de Guerres. Le rapport sera mis à jour selon les circonstances.

[Violente traduction Google corrigée en partie]

Lire aussi [anglais] : House Dems protest GOP’s plans for permanent war against terror

Document officiel, source : House.gov trouvé sur Armed Services Republicans (vous trouverez les informations page 18 et page 19)

Section 1034 – Affirmation d’un conflit armé avec Al-Qaida, les Talibans, et autres Forces Associées

Cette section affirme que les Etats-Unis sont engagés dans un conflit armé avec Al-Qaida, les Talibans et autres forces associées conformément à l’autorisation de recours à la force militaire (Public Law 107-40; 50 U.S.C. 1541 note). Cette section affirmerait aussi que le pouvoir en vertu de l’autorisation de recours à la force militaire comprend le pouvoir de détenir certains belligérants jusqu’à la fin des hostilités.

Le comité note que les États-Unis se rapprochent du dixième anniversaire des attentats du 11 Septembre 2001, la menace terroriste a évoluée à la suite de pression diplomatique et militaire intenses de la part des États-Unis et ses partenaires de la coalition. Cependant, Al-Qaïda, les forces Talibanes, et associés continuent de poser une grave menace pour la sécurité nationale américaine. L’ Autorisation d’utilisation de la force militaire inclut nécessairement le pouvoir de répondre aux menaces évolutives continuelles imposées par ces groupes.

Le comité appuie l’interprétation du pouvoir exécutif pour l’autorisation de l’utilisation de la force militaire, comme il a été décrit dans un document du 13 Mars, 2009, devant la district court du district de Columbia. Bien que cette affirmation ne vise pas à limiter ou modifier le pouvoir présidentiel actuel en vertu de l’autorisation de recours à la force militaire, l’exécutif de la Direction générale du 13 Mars, 2009, l’interprétation est compatible et reste à la portée des pouvoirs fournis par le Congrès

Commentaires (2)

 

  1. admin dit :

    C’est prouvé : http://www.infowars.com/congress-to-authorize-perpetual-war-with-no-enemies-and-no-end/

    Information de la plus haute importance, faites tourner

  2. stam dit :

    ben suffirais donner les pleins pouvoirs a une organisation du style onu, otan qui iront tues les méchants sois disant pour la paix…

Laissez un commentaire