Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les médicaments traditionnels chinois restreints par la nouvelle directive de l’UE

Les médicaments traditionnels chinois restreints par la nouvelle directive de l’UE

© CRI, le 1er Mai 2011

La « Directive sur les produits médicaux herbaux traditionnels » de l’Union européenne a été mise en application à partir du 1er mai. Etant donné qu’aucun médicament traditionnel chinois ne s’était inscrit durant la période de transition, les médicaments traditionnels chinois ne pourront plus être vendus ni utilisés en tant que médicaments sur le marché européen.

Prenant effet depuis le 30 avril 2004, la Directive exige que les médicaments herbaux traditionnels dont les médicaments traditionnels chinois doivent s’inscrire aux services compétents des pays membres de l’UE et s’approprier une autorisation avant d’être vendus et utilisés en Europe. Durant les septs ans de transition, aucun médicaments chinois n’a réussi à s’inscrire.

Selon les experts, le « seuil » trop élevé de l’inscription constitue la principale barrière qui a entravé l’inscription des médicaments chinois. La « Directive sur les produits médicaux herbaux traditionnels » est un acte protectionniste. Et il n’est pas convaincant de placer les médicaments traditionnels chinois totalement différents au meme pied que les médicaments de la médecine européenne, ont fait remarquer ces experts.


Publié le 14 mai, 2011 dans Europe & UE, Santé.

Laissez un commentaire