Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’emprunt ne pourra pas éternellement sauver les Américains

L’emprunt ne pourra pas éternellement sauver les Américains

© Money Week

Les parlementaires américains ont franchi un premier obstacle budgétaire vendredi dernier en votant in extremis le budget fédéral 2011. Ils ont passé un accord permettant de maintenir le gouvernement en activité pour quelque temps encore. Mais la bataille autour du déficit des Etats-Unis ne fait que commencer, que ce soit sur le budget de l’année prochaine ou, à plus long terme, sur la dette.

Timothy Geithner, le secrétaire au Trésor américain, a prévenu la semaine dernière les membres du Congrès que le gouvernement atteindra la limite maximale de la dette le 16 mai prochain. Une limite fixée à 14 300 milliards de dollars, alors que la dette américaine s’élève déjà à 14 200 milliards de dollars. Timothy Geithner a cependant souligné que des « mesures extraordinaires » — essentiellement des transferts d’argent entre comptes fédéraux — permettront de gagner du temps jusqu’au 8 juillet prochain.

Une fois cette limite atteinte, le département du Trésor ne pourra plus emprunter comme il le fait normalement pour financer les opérations fédérales et prolonger la dette existante. Il sera incapable de rembourser les dettes parvenues à maturité, mettant le gouvernement des Etats-Unis — la référence mondiale en termes de solvabilité — en faillite. Les répercussions aussi bien économiques que politiques seraient désastreuses. Les taux d’intérêt grimperaient et l’économie replongerait.

Un dollar entre pour sept qui sortent
Le problème, c’est que l’Etat américain vit très au-dessus de ses moyens. En mars, l’administration américaine a perçu 150,9 milliards de dollars d’impôts et de taxes. Mais elle a dépensé sur la même période 339 milliards de dollars. Si on y ajoute le rachat des bons du Trésor arrivés à échéance sur le mois, on atteint même les 1 052,8 milliards de dollars de dépenses. Pour 1 dollar qui rentre dans la poche de l’Etat, 7 en sortent. En 2011, le déficit américain devrait atteindre 9,5% du PIB.

Avec la crise, les recettes de l’Etat américain ont chuté de 18% à environ 15% du PIB américain, tandis que les dépenses explosaient, passant de 20% à 24% du PIB. Et les prévisions du bureau du Budget du Congrès américain, le CBO, sont alarmantes. Si rien n’est fait, le déficit annuel atteindra les 9 500 milliards de dollars en 2021 et la dette américaine aura doublé.

Les autorités américaines n’ont plus le choix. Elles doivent équilibrer le budget fédéral en augmentant les impôts et/ou en réduisant les dépenses. Barack Obama a dévoilé mercredi un projet de 4000 milliards de dollars d’économies sur 12 ans pour ramener le déficit à 2,5% du PIB en 2015. Il y aurait alors une hausse des impôts combinée à une baisse des dépenses. Mais rien n’est encore fait et les Américains ont plutôt l’habitude d’emprunter de l’argent. C’est bien plus facile. Trop d’électeurs attendent plus de la part du gouvernement que ce qu’ils ont payé. Les Etats-Unis préfèrent généralement taxer la génération suivante. Après tout, elle ne vote pas encore.

Un conseil : fuyez les obligations souveraines américaines. Intéressez-vous plutôt aux obligations high yield (dites « à haut rendement ») émises par les entreprises. Elles peuvent vous apporter un retour sur investissement appréciable, une diversification et une bonne sécurité. Ce marché est libellé en dollar, mais la plupart des fonds proposent une couverture de change comme nous l’indiquons dans le dernier dossier de MoneyWeek.


Commentaires (4)

 

  1. BOULEGON dit :

    Et pourquoi payer une dette qui ne nous appartient pas ?.
    Nous travaillons, payons nos impôts et en proportion plus nous sommes pauvres, plus nous payons. A qui l’état emprunte tout cet argent !, il n’est pas normal que des personnes soient plus riches que des états, ET AUSSI; un chef d’entreprise est condamné lorsqu’il est en faillite, alors pourquoi un président de la république quel qu’il soit peut partir à la suite d’une élection perdue sans rien devoir aux citoyens, pourquoi ne lui prend-on pas tous ses biens. Une nation est une entreprise d’un importance tel que les candidats à la présidence devraient passer un test d’intelligence et d’aptitude pour la diriger. Qu’ils aient aussi un niveau d’étude et surtout des connaissances considérables, une enquête devrait déterminer leur niveau d’altruisme et de désintéressement; quand fera-ont une loi dans ce sens !.
    Depuis le dernier budget équilibré signé par Raymond Barre, tous les présidents devraient être déposséder de leur biens présents sur le sol Français, mais aussi dans les méandres des labyrinthes pass pass.

  2. GhostR1d3r dit :

    Bonjour à toi,

    C’est une info très bonne info à faire partager. Comme tu le dis si bien, les sommes sont hallucinantes voir même faramineuses. En fait à cette échelle là, il n’y a pas de mot tellement c’est énorme.

    En grande majorité, tous les articles sont bons à prendre, après chacun y fait le tri et c’est d’ailleurs ce que j’ai répondu à « Turlututu » sur l’article suivant et je me suis lâché un peu LoL:

    http://www.nouvelordremondial.cc/2011/02/27/cherchez-lerreur-fournitures-de-bureau-vs-pentagone-touche-par-un-boeing/comment-page-1/#comment-42253

  3. admin dit :

    Cette information m’avait l’air importante, après, on connait les USA, la loi… ils s’en moquent un peu. Mais les sommes sont hallucinantes :|

  4. GhostR1d3r dit :

    Putain c’est quand même incroyable de lire des sommes qui sont ENORMES. Les générations futures ont vraiment du soucis à se faire et ça aussi bien aux USA, qu’en France et ailleurs. Ils feront comment pour rembourser des déficits budgétaires comme ça: en augmentant les impôts et sortir tout un tas de taxes.
    Concernant les USA, ce n’est certainement pas au budget militaire qu’ils vont toucher, quand on sait que pour 2010 ou 2011 le budget doit être de 800 ou 900 milliards de dollars ça fait peur.

Laissez un commentaire