Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Mayer Amschel Bauer change son nom de Bauer en Rothschild et devient le père fondateur de la Finance Internationale

Mayer Amschel Bauer change son nom de Bauer en Rothschild et devient le père fondateur de la Finance Internationale

© Hub Pages

En 1743 un orfèvre appelé Amschel Moses Bauer ouvra un magasin de monnaie à Francfort, en Allemagne. Il accrochait au dessus de sa porte un aigle Romain sur un bouclier rouge. Le magasin fut connu en tant que la firme du Bouclier Rouge. Le mot Allemand pour ‘bouclier rouge’ est Roth Schild.

Amschel Bauer avait un fils, Mayer Amschel Bauer. A un très jeune âge Mayer démontra qu’il possédait d’immense capacité intellectuelle, et son père passa beaucoup de temps à lui apprendre tout ce qu’il pouvait sur la prête d’argent et les bases dynamiques de la finance.

Mayer Amschel Bauer changea son nom de Bauer à Rothschild (« Bouclier Rouge ») et ajouta cinq flèches en or dans les serres de l’aigle, en rapport à ses cinq fils qui dirigeaient les cinq maisons bancaires de la Maison Internationale Rothschild : Francfort, Londres, Paris, Vienne, et Naples.


Un aigle à deux têtes emblème de l’empire Byzantin (Empire Romain) sur un Bouclier Rouge – c’est aujourd’hui aussi les armoiries de la Russie depuis 1993.

Mayer Rothschild apprit que prêter de l’argent aux gouvernements n’était pas seulement profitable mais bien plus sécurisé par les taxes de la Nation.

Quelques années après la mort de son père en 1755, Mayer alla travailler à Hannover en tant qu’employé dans une banque possédée par les Oppenheimer. La capacité supérieure de Mayer a été rapidement reconnue et son évolution dans la firme a été rapide. Il a reçu un partenariat junior. Alors qu’il était employé avec les Oppenheimer, il a été présenté au général von Estorff. Von Estorff fournira plus tard la fondation de la maison Rothschild, une entrée au palais du Prince William.

La plupart de la jeune fortune Rothschild et sa montée en puissance étaient construites sur des contrats d’affaire avec le Prince William qui avait hérité ce qui ce qui était censé être parmi les plus grandes fortunes d’Europe et finalement venus à dépendre en grande partie de Mayer pour la gestion de cette fortune, particulièrement durant et après l’invasion net la conquête de la zone Napoléonienne.


« Notre devise – Concordia, Integritas, Industria (Unité, Intégrité, Industrie) – a gouverné nos activités pendant sept générations de changeurs de monnaie à banquier, couvrant toute la gamme des services financiers. »

Grâce à son expérience avec les Oppenheimer, Mayer Rothschild apprit que prêter de l’argent aux gouvernements et aux rois était beaucoup plus rentable que le prêt à des particuliers. Non seulement les prêts plus grand, mais ils étaient garantis par les impôts de la nation.

En 2005, le magazine Forbes le classait 7è dans une liste des 20 hommes d’affaires les plus influents de tous les temps. Le magazine d’affaire se réfère à lui en tant que « le père fondateur de la finance internationale ».


Publié le 11 avril, 2011 dans Crise, Famille Rothschild, La Bourse & L'Economie.

Commentaires (2)

 

  1. admin dit :

    Merci Eol ! Je vais lire ça, et ça m’a l’air fascinant, j’invite tout le monde à le lire aussi.

Laissez un commentaire