Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Plusieurs pays critiquent les raids aériens occidentaux en Libye

Plusieurs pays critiquent les raids aériens occidentaux en Libye

© CRI

Plusieurs pays ont critiqué lundi les opérations militaires menées par des pays occidentaux contre les forces gouvernementales de Libye, indiquant que les raids aériens sont allés au-delà de la résolution de l’ONU et qu’ils doivent être arrêtés immédiatement.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a vigoureusement critiqué le rôle des Etats-Unis dans l’opération « Aube de l’Odyssée » contre la Libye.

« L’usage de la force contre d’autres pays devient une tendance régulière de la politique américaine », a noté M. Poutine, ajoutant que cette tendance était « perturbante ».

Il a également indiqué que la résolution de l’ONU était « sûrement défectueuse et boiteuse, étant donné qu' »elle permet une intervention dans un pays souverain ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté jeudi dernier une résolution imposant une zone d’exclusion aérienne au-dessus de Libye et autorisant « toutes les mesures nécessaires » pour protéger les civils libyens.

Des puissances occidentales, dont la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, le Danemark et l’Italie, ont lancé des raids aériens en Libye depuis samedi dernier.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a réprimandé l’Occident pour les bombardements en Libye, affirmant que quelques pays ont manipulé la résolution de l’ONU pour pouvoir bombarder la Libye.

M. Mugabe a souligné que, selon lui, l’Union africaine et la Ligue arabe avaient été trompées par l’Occident.

« Notre peuple ne pourrait pas avoir voté pour la destruction des vies libyennes. Je le regrette beaucoup », a-t-il dit, notant que la Libye est attaquée par l’Occident pour son pétrole.

Le président bolivien Evo Morales a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il était inacceptable que la coalition occidentale, sous prétexte de protéger les civils libyens, ait bombardé et détruit le pays.

Il a appelé l’ONU à ordonner une fin immédiate de l’opération militaire.

Il a décrit cette intervention comme « un crime, un assaut et une agression ».

Le président équatorien Rafael Correa a dénoncé l’intervention militaire comme « terrible » et appelé à un « cessez-le-feu immédiat » pour préparer des négociations pacifiques.

Il a souligné que l’Equateur était fermement contre l’intervention.

« C’est terrible, je pense que la Libye devrait régler ses problèmes elle-même. La seule chose que l’ONU a approuvé est une zone d’exclusion aérienne. Cela veut dire que les avions de Kadhafi ne peuvent pas bombarder les rebelles, mais ils ont tout bombardé jusqu’à Tripoli, c’est inacceptable », a dit M. Correa.

Il a noté que tous les pays du Moyen-Orient doivent régler leurs problèmes eux-même sans intervention des puissances étrangères.

Le ministre argentin des Affaires étrangères Hector Timerman, sur son microblog, a posé des questions concernant l’opération militaire.

Il a estimé que davantage d’efforts diplomatiques devraient être déployés pour régler la crise libyenne.


Publié le 22 mars, 2011 dans Conflits & Guerres, Europe & UE.

Laissez un commentaire