Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Intervention en Libye : la France est placée sous commandement américain

Intervention en Libye : la France est placée sous commandement américain

© Le Point

Par Jean Guisnel

Au deuxième jour de l’opération occidentale contre la Libye, et alors que les Français ont repris leurs vols au-dessus du pays dans une configuration proche de celle de la journée de samedi, de nombreux points ont été éclaircis. Il est très clair que les Américains sont aux commandes. Lors d’un briefing organisé samedi au Pentagone, le vice-amiral William E. Gortney a précisé que l’opération a été baptisée Odyssey Dawn (Aube de l’odyssée) et qu’elle est placée sous le commandement du général Carter F. Ham, chef du U.S. Africa Command (Africom), basé à Stuttgart (Allemagne). Une force navale portant la dénomination Task Force Odyssey Dawn est commandée à la mer par l’amiral américain Samuel J. Locklear III, dont l’état-major est embarqué à bord du navire de commandement USS Mount Whitney.

À ce stade, les conditions précises de l’organisation de l’opération Odyssey Dawn ne sont pas entièrement définies. Les autorités politiques françaises présenteront sans doute une version les plaçant en tête de gondole, mais la réalité est plus prosaïque : les Américains sont aux manettes et assurent le contrôle opérationnel de l’ensemble du dispositif (OPCON, pour Operational Control) en assurant la coordination de l’ensemble des missions et des moyens qui leur sont attribués. La raison en est simple : alors que la coalition pourrait compter jusqu’à une vingtaine de pays dans les jours qui viennent, seuls les Américains sont en mesure de gérer un tel dispositif. Les Français sont donc des « fournisseurs de moyens » à la coalition qui leur a accordé le « privilège » (ou vécu comme tel par Nicolas Sarkozy) de prendre l’air les premiers. Les Français ne s’engagent cependant qu’aux conditions qu’ils ont fixées. La maîtrise de leur stratégie et de leurs moyens, donc le commandement de leurs opérations (OPCOM pour Operational Command), demeure entre les mains du chef d’état-major des armées, l’amiral Édouard Guillaud.

C’est samedi vers 17 h 45 que les avions français ont ouvert le feu en attaquant dans la région de Benghazi quatre véhicules blindés qui ont été détruits. Plus tard dans la soirée, cinq navires américains (sous-marins Scranton, Florida et Providence, destroyers Stout et Barry) et un sous-marin britannique de la classe Trafalgar se trouvant en Méditerranée ont tiré des missiles de croisière BGM-109 Tomahawk contre des cibles libyennes. Dans la nuit, des attaques ont été conduites par des bombardiers Tornado GR4 de la Royal Air Force à l’aide de missiles Storm Shadow (version britannique du Scalp EG) et des bombardiers furtifs B-2 de l’US Air Force.


Publié le 20 mars, 2011 dans Conflits & Guerres, Etats-Unis, France.

Commentaires (3)

 

  1. MAMBA dit :

    A ceux qui espèrent un changement fort :
    A ceux qui ne croient plus en la politique de l’ONU et la coalition US, France ET BRITANIQUE et en ses représentants pour changer leurs conditions d’existence ;
    A tous ceux qui ; veulent et rêvent d’un Afrique fort, confiant en l’avenir, et capable de donner à chaque Africains la force de participer à un grand projet collectif ;
    A ceux qui savent et reconnaissent que nous vivons dans un monde complexe, ou la survie et la prospérité des nations dépendent de la capacité des peuples à savoir construire des nouvelles articulations entre l’économie et le sociale, entre l’Etat et le marché, entre le rôle du pouvoir publics et celui de la société, entre l’initiative individuelle et celle de l’action collective ;
    A ceux qui, refusant la fatalité du sous-développement, ont foi en l’avènement d’un Afrique-nation au cœur de planète, c’est-à-dire la construction d’un Afrique unis capable de volonté et d’action, situant l’homme et son avenir au centre du chantier du redressement de l’Afrique.
    A ceux qui savent que tout combat doit être gagné en esprit avant d’être livré.

    De refuser, toutes formes d’agression dresser contre l’Afrique et de milités pour que les solutions aux problèmes Africains soit prisent et décidés par les Africains eux mêmes.

  2. admin dit :

    Le pire c’est qu’ils vont réussir à faire passer ce gros c** de Kadhafi pour un martyr. C’est incroyable, on est pire que Kadhafi en réalité..

  3. MAMBA dit :

    Il est vraiment regrettable de voir que la‘’ communauté international’’ ou la coalition US, France et Britannique, s’inquiète au point de dépêchaient une armada de leurs forces armés dans la méditerrané, pour le souci de venir en aide au peuple libyen, difficile a croire, pendant que nous savons qu’il y a eu plus de 6 millions des morts dans l’est du Congo et 1 Millions au Rwanda, les responsables sont connues et certains sont même au pouvoir et soutenu par cette même Coalition (US, France ET BRITANIQUE) et il n’y a pas eu une telle mobilisation de cette ‘’ communauté international’’ , c’est qui es vraie le pétrole libyen et ça capacité financière à s’auto suffire et financer les rester de l’économie Africaine, dérange beaucoup, la Libye à beaucoup fait pour soutenir les économies Africaines, un minimum de reconnaissance

Laissez un commentaire