Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Twitter devra dévoiler le compte de ses membres soutenant Wikileaks

Twitter devra dévoiler le compte de ses membres soutenant Wikileaks

© Métro Montréal

Twitter n’aura pas le choix de divulguer les données concernant les comptes Twitter de personnes soutenant Wikileaks, à la suite de la demande du gouvernement américain formulée en décembre dernier.

Parmi la liste de noms figurant à titre de soutien de Wikileaks figurent les comptes du cofondateur Julian Assange et l’une de ses porte-paroles Birgitta Jónsdóttir, celui du soldat Bradley Manning soupçonné d’avoir transmis des documents sensibles et confidentiels à Wikileaks, le pirate Rop Gonggrijp des Pays-Bas, etc.

Le gouvernement américain s’intéresse particulièrement à l’activité des comptes dans une période précise, soit entre novembre 2009 et décembre 2010. L’ensemble des données, incluant le nom des détenteurs des comptes, leurs activités sur le réseau social, les messages privés et leur adresse IP seront considérés et analysés.

Avant de divulguer les informations au gouvernement américain, Twitter a avisé ses membres de la situation. Dès lors, plusieurs organisations comme l’Electronic Frontier Foundation (EFF) et l’American Civil Liberties Union (ACLU) ont déposé un recours afin d’éviter toute fuite d’informations, mais celui-ci a été ignoré par la juge.

Cette dernière ne juge pas que la requête officielle issue du gouvernement contrevienne à la liberté d’expression, qui est protégée par un amendement de la Constitution américaine.


Publié le 19 mars, 2011 dans Internet, Wikileaks.

Laissez un commentaire