Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Données bancaires : l’accord Swift critiqué en Europe

Données bancaires : l’accord Swift critiqué en Europe

© Le Monde

Six mois après son entrée en vigueur, l’accord Swift, qui concerne le transfert entre l’Europe et les Etats-Unis de données bancaires à des fins antiterroristes, est largement critiqué. De manière presque unanime, les élus européens réunis au sein de la commission Libertés civiles, justice et affaires intérieures ont dénoncé le manque de transparence du dispositif. « En tant que membres du Parlement, nous nous sentons trahis par ce rapport », a lancé l’élu allemand Alexander Alvaro, après la présentation d’un bilan d’étape, mercredi 16 mars. Les requêtes américaines sont « trop générales et trop abstraites », poursuit Claude Moraes, eurodéputé britannique de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates.

Dans un document du début du mois de mars (.pdf), l’autorité de contrôle commune d’Europol, qui a étudié quatre cas de demandes américaines, expliquait que « certaines exigences de protection des données n’ont pas été remplies », dans le cadre de l’accord Swift. Sollicitée par le Monde.fr, la Commission européenne fait observer que ce rapport « ne s’est penché que sur certaines des garanties de l’accord [Swift], de manière isolée », et « ne donne pas une vue d’ensemble de la manière dont fonctionne l’accord ».

La suite sur Lemonde.fr


Publié le 18 mars, 2011 dans Etats-Unis, Europe & UE, Le Monde, Terrorisme.

Commentaires (1)

 

  1. Aryana dit :

    Le dispositif Swift est pourtant très clair ; il fonctionne à sens unique au seul profit des américains qui espionnent maintenant tous vos comptes bancaires avec l’accord tacite de tous les govts européens , sans aucune reciprocité car en aucun cas l’Europe pourrait avoir le moindre droit de vérifier les comptes bancaires américains ! Le prétexte du terrorisme n’est wu’un bobard puisque Mr Babouche peut dire à sa banque islamiste à Pétaouchnok que son cousin Ali veut recevoir tant et plus à Trifouilli-les-oies et top là , ni vu ni connu , les sommes sont disponibles sans laisser de trace sur Swift .

Laissez un commentaire