Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Censure : 119 personnes emprisonnées pour avoir utilisé internet

Censure : 119 personnes emprisonnées pour avoir utilisé internet

© L’Alsace

Une soixantaine de pays censurent le réseau à des degrés divers ou harcèlent les net-citoyens, et au moins 119 personnes sont emprisonnées pour avoir utilisé internet, selon un rapport de Reporters sans frontières publié à l’occasion de sa journée mondiale contre la cyber-censure.

Ce rapport, diffusé vendredi, dresse un état des lieux de la liberté de l’information en ligne dans 10 pays qualifiés d’ennemis d’internet et 16 pays placés sous surveillance.

Si la Tunisie et l’Egypte ont été retirés de la liste des ennemis d’internet après la chute des gouvernements en place, ils restent sous surveillance au même titre que la Libye, explique RSF.

«Nous avons également placé sous surveillance trois démocraties –l’Australie, la Corée du Sud et la France– en raison de différentes mesures qui risquent d’avoir des conséquences négatives pour la liberté d’expression en ligne et l’accès au web», indique Jean-François Julliard, secrétaire général de l’organisation de défense de la presse.

Al’occasion de cette journée contre la cyber-censure, RSF a conçu un site spécifique (12mars.rsf.org) sur lequel les internautes peuvent télécharger le pictogramme représentant la défense de la liberté d’expression en ligne. Ils peuvent aussi visionner un film réalisé pour l’occasion par l’illustrateur français Joel Guenoun et consulter la carte des trous noirs du web.


Publié le 12 mars, 2011 dans France, Internet.

Commentaires (2)

 

  1. CVV dit :

    La France est actuellement une dictature au plein sens du terme: nous n’avons rien compris à la 2ème guerre mondiale et à ses « secrets »… de polichinelle, mais plus le mensonge est gros, plus ça passe, et nous allons vers la 3ème, vers le chaos puis l’antéchrist prophétisé; interdit d’exprimer son « homophobie » ou plutôt être normalement catholique anti B16 et anti manifs LGBT, contre le mariage gay, de critiquer la maçonnerie, d’être révisionniste (Vincent Reynouard en sait quelque chose, lui le 1er prisonnier politique pour délit d’opinion en France: cf http://the-savoisien.com/wawa-conspi/viewtopic.php?id=573 ) alors que l’histoire de Katyn a été… révisé il y a peu. Internet permet encore d’avoir de précieuses infos mais à quoi bon pourrait-on dire car nous sommes « répertoriés » sur nos « mauvaises » habitudes, bien sûr pas ceux qui vont sur Face de bouc, ni Meetik.fr, ni MSN… mais les sites qui dérangent comme http://911nwo.info/ ou http://www.contre-info.com/ ou http://infoguerilla.fr/ ou http://ripoublik.com/

  2. Aryana dit :

    la France de Sarko au niveau de la Corée du Nord pour la censure sur internet ? La pensée unique ne tolère jamais les diversités d’ opinions démocratiques , c’est pourquoi le FN veut instaurer le droit au reférendum sans en etre empecher par les députés/sénateurs . Comme en Suisse , exigeons nos vrais droits au reférendum pour que la vraie majorité des gens puissent decider eux-memes ce qu’ils veulent ou non !

Laissez un commentaire