Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Edouard Balladur réclame l’invention d’un « nouvel ordre mondial » [03/10/08]

(Octobre 2008) Edouard Balladur réclame l’invention d’un « nouvel ordre mondial »

© Nouvel Obs (information que j’avais ratée à l’époque)

Selon le Premier ministre, les responsables des Etats-Unis et de l’UE « devraient se réunir, par exemple tous les trois mois, d’abord pour imaginer des règles communes en matière économique et monétaire, puis pour veiller à leur application ».

Edouard Balladur (UMP), l’ancien Premier ministre (1993-1995) estime jeudi 2 octobre qu’il faut « imaginer un nouvel ordre mondial » face à la crise financière, dans un entretien à Paris-Match.

« Il s’agit d’imaginer un nouvel ordre mondial. Dans une première étape, cela peut être atteint entre l’Europe et les Etats-Unis, qui émettent les deux monnaies les plus importantes et produisent la moitié de la richesse mondiale », déclare Edouard Balladur.

L’Europe doit « prouver qu’elle a une volonté »

« Leurs responsables devraient se réunir, par exemple tous les trois mois, d’abord pour imaginer des règles communes en matière économique et monétaire, puis pour veiller à leur application », ajoute-t-il.

Côté américain « le président, le secrétaire au Trésor et le président de la Fed » animeraient ces réunions, suggère-t-il. Côté européen, « c’est moins aisé, d’autant que la Grande-Bretagne n’est pas dans la zone euro ».

« En attendant la ratification du traité de Lisbonne, il faut désigner des mandataires européens habilités à dialoguer avec les Etats-Unis », estime-t-il.
Selon Edouard Balladur, « l’Europe doit prouver qu’elle a une volonté commune, et les Etats-Unis se convaincre qu’ils ne sont pas seuls au monde ».


Publié le 11 mars, 2011 dans Crise, La Bourse & L'Economie, Nouvel Ordre Mondial.

Laissez un commentaire