Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les pays occidentaux ont salué le départ de Moubarak; réactions contrastées au Proche-Orient

Les pays occidentaux ont salué le départ de Moubarak; réactions contrastées au Proche-Orient

© TSR

Les pays occidentaux ont salué la démission du président Moubarak. Mais ils se sont montrés prudents sur l’évolution de la situation en Egypte. « L’Egypte ne sera plus jamais la même », a déclaré Barack Obama vendredi dans une allocution solennelle à Washington. Il a appelé l’armée à assurer une transition « crédible » vers la démocratie et a mis en garde les Egyptiens contre les jours « difficiles » à venir. « La voix du peuple égyptien a été entendue », s’est félicité de son côté le secrétaire général de l’ONU Ban Kimoon, appelant à « une transition transparente, en bon ordre et pacifique ».

La cheffe de la diplomatie européenne Catherine Ashton a estimé qu’Hosni Moubarak avait « écouté la voix du peuple égyptien » et souhaité un gouvernement « largement représentatif ». La démission de Moubarak est « un changement historique », a déclaré de son côté la chancelière allemande Angela Merkel, appelant toutefois le futur régime à respecter « la sécurité d’Israël » et le traité de paix avec ce pays. En France, le président Sarkozy a salué la décision « courageuse et nécessaire » de Moubarak. Pékin a exigé de son côté le retour de la « stabilité et de l’ordre public aussi vite que possible ».

Israël, qui redoute une montée de l’islamisme, a réagi avec prudence, espérant ainsi que la transition se fera « sans secousse ». A l’inverse, le mouvement islamiste palestinien Hamas a salué le départ de Moubarak comme « le début de la victoire de la révolution ». L’Iran a estimé que les Egyptiens avaient obtenu une « grande victoire » tandis que les puissants Frères musulmans de Jordanie parlaient d’une « leçon pour beaucoup de régimes arabes ». En Tunisie, la chute de Moubarak a provoqué une explosion de joie, alors que le président soudanais Omar el-Béchir a salué le « triomphe de la révolution ».


Publié le 12 février, 2011 dans Egypte, Palestine, Sionisme & Israël.

Laissez un commentaire