Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Ben Ali et sa famille sont en Arabie saoudite

Ben Ali et sa famille sont en Arabie saoudite

© Reuters

L’ancien président tunisien Zine el Abidine ben Ali et sa famille sont arrivés en Arabie saoudite, où ils resteront pour une durée indéterminée, ont annoncé aux premières heures de samedi les autorités saoudiennes.

Interrogé sur Al Djazira, Mohamed Ghannouchi, nommé président tunisien par intérim, a dit que Ben Ali ne pourrait pas revenir dans son pays dans l’immédiat.

« Le royaume salue l’arrivée de Zine el Abidine ben Ali et de son épouse », est-il écrit dans un communiqué diffusé par l’agence officielle de presse saoudienne.

Un responsable saoudien a déclaré à Reuters que l’ancien président tunisien se trouvait dans la ville portuaire de Djeddah.

La France n’a pas souhaité l’accueillir, selon une source officielle française.

Contesté de plus en plus violemment dans la rue, Ben Ali a quitté la Tunisie vendredi après 23 années de présidence et il a remis le pouvoir à son Premier ministre Mohamed Ghannouchi.

« Le royaume affirme son soutien complet au peuple tunisien et espère que les Tunisiens dans leur ensemble resteront unis pour surmonter cette période difficile de leur histoire », ajoute l’agence saoudienne SPA.

La décision d’accueillir Ben Ali se fonde sur les « circonstances exceptionnelles » actuellement en vigueur en Tunisie, poursuit SPA.

L’Arabie saoudite a déjà reçu par le passé des dirigeants déchus, comme l’ancien dictateur ougandais Idi Amin Dada, qui a passé les dernières années de sa vie à Djeddah.

Mohamed Ghannouchi a auparavant déclaré qu’il resterait à la tête du pays jusqu’à la tenue d’élections.

« Les circonstances actuelles ne permettent pas un retour de Ben Ali en Tunisie », a-t-il dit tôt samedi dans une interview téléphonique à la chaîne de télévision Al Djazira.

Il a ajouté que les opposants en exil étaient libres de revenir dans leur pays.

Asma Alsharif, Ulf Laessing et Andrew Hammond; Bertrand Boucey pour le service français


Publié le 15 janvier, 2011 dans Monde.

Laissez un commentaire