Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

En Algérie et en Tunisie, la jeunesse s’enflamme

En Algérie et en Tunisie, la jeunesse s’enflamme

© L’Express

Le Maghreb s’enflamme. Les moins de 30 ans (70 % de la population) sont dans la rue et veulent tout casser pour se faire entendre. Surtout en Algérie, où les manifestations ont un air de déjà-vu. En octobre 1988, les émeutes d’Alger, commencées par une manipulation politique et poursuivies par le soulèvement d’une population excédée par des conditions de vie difficiles, un chômage énorme et le mépris d’une classe politique sclérosée dominée par le FLN, avaient débouché sur un éphémère « printemps d’Alger ». En 1991, des élections pluripartistes avaient montré que le FIS, le principal parti islamiste, risquait d’emporter la majorité au Parlement. L’armée avait alors annulé le second tour du scrutin, prenant le risque d’une guerre civile qui a fait plus de 100.000 morts. La situation politique est différente. Mais les causes du mécontentement social sont les mêmes.

En Algérie, c’est l’augmentation des prix de produits de première nécessité (sucre et huile) qui a mis le feu aux poudres. L’État veut mettre fin au secteur informel. Les revendeurs sont depuis le 1er janvier soumis à une TVA de 17 %. Cette taxe a été répercutée sur les prix de vente des produits alimentaires. Une conséquence que les politiques n’avaient pas intégrée. Pour l’homme de la rue, dont le salaire de base est déjà le plus bas du Maghreb, la situation était devenue insupportable. En Tunisie, c’est le geste désespéré d’un jeune diplômé chômeur qui s’est immolé par le feu à Sdi-Bouzid, dans le centre du pays, après qu’un policier eut brisé l’étal ambulant qui le faisait survivre, qui a déclenché une succession de manifestations.

Chefs d’État vieillissants

Des deux côtés, c’est l’échec économique et politique évident de deux régimes qui vivent, de plus, une crise de succession. Les deux chefs d’État sont vieillissants et malades. Zine Ben Ali détient depuis 1987 un pouvoir chaque année plus policier et plus prédateur. Abdelaziz Bouteflika est président depuis 1999 et son troisième mandat s’accompagne d’un immobilisme croissant. Des deux côtés, le malaise est grand face au manque de liberté. En Tunisie surtout, la presse indépendante a disparu, les intellectuels sont pourchassés et bastonnés, les internautes embastillés.

Ces émeutes peuvent-elles faire vaciller les pouvoirs ? C’est douteux. En Algérie, la guerre civile des années 90 a laissé la société exsangue. Les partis politiques sont des coquilles vides, les organisations inexistantes. Les jeunes sont dans la rue et cassent, mais aucune organisation n’est aujourd’hui capable de canaliser leur colère pour le meilleur ou pour le pire. En Tunisie, par contre, la société civile bouge à ses risques et périls. Pour la première fois, la quasi-totalité des avocats du pays est descendue dans la rue pour organiser une marche pacifique où les objectifs économiques se sont doublés d’une protestation politique contre l’absence de liberté et le pouvoir policier. Les autorités semblent l’avoir compris et le chef de l’État a fait sauter des têtes. Il n’est pas sûr que cela soit suffisant.


Publié le 8 janvier, 2011 dans Jeunesse.

Commentaires (7)

 

  1. Thor dit :

    Si Israël n’a aucun droit « religieux » d’exister ( c’est contre la Torah ) en Torah ( Tu ne tueras point ) , et si le début du conflit n’était pas religieuse alors pourquoi tu as dis  » Le problème est pas religieux ? OK ! Merci de prouver que tu ne sais rien en fait! La religion est au sommet de tout ce merdier, c’est elle qui gouverne tout, des religions que tu connais même pas. »
    Si Tu parles de la franc-maçonnerie ou encore « Kabbale » , c’est du « judaïsme »/ »sionisme » aussi

  2. Thor dit :

    Le Fatah était un mouvement socialiste au début ;)
    Depuis quand le Socialisme est musulman ? ;)

  3. admin dit :

    « Fatah créé en 1959 , Fatah« Mouvement national palestinien de libération »Le Fatah est membre consultatif de l’Internationale socialiste ( socialiste ) !!. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatah

    Fatah (arabe : ???) est une organisation politique et militaire palestinienne fondée par Yasser Arafat au Koweït en 1959.

    Fatah est l’acronyme inversé partiel de «harakat ut-tahrîr il-wataniyy ul-falastîniyy», « Mouvement national palestinien de libération » et tient son origine du Front de libération national algérien. Le Fatah est membre consultatif de l’Internationale socialiste.

    ———————————————————————–

    D’accord mais tu dis tout ça pour quoi en fait ?

  4. Thor dit :

    L’occupation Sioniste de la palestine par Israel est en 1948
    Fatah créé en 1959 , Fatah« Mouvement national palestinien de libération »Le Fatah est membre consultatif de l’Internationale socialiste ( socialiste ) !!.
    Hezbollah fondé en juin 1982
    Hamas Créé en 1987

  5. admin dit :

    Le problème est pas religieux ? OK ! Merci de prouver que tu ne sais rien en fait! La religion est au sommet de tout ce merdier, c’est elle qui gouverne tout, des religions que tu connais même pas.

  6. admin dit :

    Comment mon site peut avoir été infiltré si je suis toujours aux commandes?

    Si ils croyaient que j’étais pour l’islam avant c’est leur problème. Je me cherche, et m’insulter ou essayé de me faire passer pour un nazi ne me donne que encore plus envie de chercher dans le domaine. Savoir pourquoi les gens ont si peur que ça que je pense différemment d’eux.

    Bientôt ce sera au tour des sionistes de passer à la casserole, pas uniquement l’islam et les immigrés. J’ai parfaitement le droit, si j’incite pas à la haine, aux actions armées, et à la discrimination négative, de chercher et dire ce que je pense ou pense pas, ou présenter les informations qui m’intéressent et etc… Par conséquent si ça fait chier un paquet d’arabes, de noirs, ou de blancs gauchistes lavés par le nouvel ordre mondial, c’est pas mon problème. Vous devez vivre avec!

    D’ailleurs je cherche une manière d’interpréter l’islam. Dernièrement un pote musulman (eh ouais! j’en ai!) m’a dit que le Djihad est en fait un combat intérieur et pas un combat extérieur. Qu’en fait c’est comme dans toutes les religions, il y a ceux qui interprètent psychologiquement, scientifiquement, mystiquement la chose, et il y a les autres qui interprètent tout au premier degré, et ça dans toutes les religions, pas uniquement l’Islam.

    Si on pouvait secourir l’Islam des fanatiques. Je suis sur qu’on aurait beaucoup à apprendre à côté de tout le code de conduite que c’est, car majoritairement, et si ça fait chier le monde ce que je vais dire, l’islam est en grande partie un code de conduite sur ce que « Dieu » veut qu’on fasse et fasse pas. Et quiconque renie ça est soit ignorant, ou con, car si vous lisez le Coran vous verrez bien toute façon…

    J’ai pas lu le Coran en entier, mais bien plus que tous ces ptits cons wesh dans la rue, et j’en sais plus désormais. Donc on peut moins me la mettre, et je vais vous dire un truc, j’ai même l’impression que les musulmans, Tous, quand on leur pose la question sur ce qu’ils pensent de la Charia, ou ce qu’est la Charia, ils font comme s’ils ne savaient pas ce que c’était! A vous de tester, demandez à vos connaissances musulmanes ce qu’est la Charia tient, et vous verrez comment ils vont vous répondre. Bien sur il y en a des honnêtes qui diront clairement ce que c’est et combien c’est mauvais dans un sens. Mais la plupart sont gênés.

    Donc tout ça m’intéresse, et si l’Islam est un sujet tabou, désolé mais pas pour moi! J’ai autant le droit de dénoncer l’élite occidentale pourrie qu’a contaminée toute la planète, mais je peux parler des gens et pourquoi ils adorent ça être contaminés. Et l’islam est un sujet à part, mais utilisé par nos chefs pour des fins économiques, géographiques, etc… Et ça c’est d’actualité! Donc si on ne sait pas, si on ne comprends pas, ce qu’est l’Islam, alors comment on va comprendre le bordel (nouvel ordre mondial) en sa totalité ?? Hein ??!

Laissez un commentaire