Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Islam : Nicolas Sarkozy met en garde contre la « défiance »

Islam : Nicolas Sarkozy met en garde contre la « défiance »

© Le Monde

Lors de la traditionnelle cérémonie de vœux aux autorités religieuses, le président de la République, Nicolas Sarkozy, a rendu hommage aux communautés chrétiennes d’Orient récemment endeuillées par une série d’attentats, revendiqués par des djihadistes en Egypte et en Irak. Devant les représentants coptes présents en France, le chef de l’Etat a indiqué que ces victimes étaient « nos martyrs », les « martyrs de la liberté de conscience », un droit qu’il a par ailleurs longuement défendu.

Il a appelé les pays où sont persécutées les minorités religieuses à « garantir des droits à toutes les religions » et mis en garde contre « un plan particulièrement pervers d’épuration religieuse » au Moyen-Orient. Visiblement soucieux de ne pas voir la « méfiance, la peur, l’amalgame » s’installer dans les opinions publiques occidentales, M. Sarkozy a insisté sur la distinction entre l’islam et « la face hideuse de ces fous de Dieu qui tuent aussi bien des chrétiens que des juifs, des sunnites que des chiites ».

RESPECT DE LA LAÏCITÉ

Il s’est également livré à une définition de ce que doivent être, à ses yeux, le respect de la laïcité et le rôle des religions dans les débats et l’espace publics. « La République laïque assure à chaque culte et à chaque fidèle la sécurité sans laquelle il lui est impossible de vivre pleinement sa foi. Une République laïque entretient un dialogue permanent avec les religions pratiquées sur son sol de façon à les entendre et, parfois, pourquoi pas à les écouter. »

Dans une allusion « aux prières de rue » des musulmans, dénoncées en décembre 2010 par Marine Le Pen, le chef de l’Etat a rappelé que « la République ne peut pas accepter qu’une religion investisse l’espace public sans autorisation mais cela implique, bien évidemment, que la République tienne aussi ses promesses en permettant que chacun puisse prier dans des lieux dignes ».

Stéphanie Le Bars


Publié le 7 janvier, 2011 dans Islam, Le Monde, Sarkozy.

Commentaires (1)

 

Laissez un commentaire