Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le vrai bilan économique de l’immigration

Le vrai bilan économique de l’immigration

© Capital.fr

18,4 milliards de taxes sur la consommation. De la main-d’œuvre dans les métiers délaissés. Des milliers de start-up

Pour 80% des Français issus de l’immigration, l’intégration fonctionne», affirme Hakim El Karoui, banquier d’affaires chez Rothschild et Cie et fondateur du Club XXIe siècle, où se côtoient 500 chefs d’entreprise, cadres, avocats, médecins ou hauts fonctionnaires d’origine étrangère. Car, derrière cette élite, «des centaines de milliers de consultants, directeurs de magasin, commerciaux et ingénieurs s’en tirent par le haut, renchérit Soumia Malinbaum, directrice du développement de la société informatique Keyrus et présidente de l’Association française des managers de la ­diversité (AFMD). Et bien entendu ils consomment, voyagent, paient des impôts…» Revue de détail de ces plus pour l’économie.

Nathalie Villard, avec Séverine Bourdon.

Business ethnique
Nestlé, L’Oréal et les autres ciblent les Noirs et les musulmans

Le marché des produits halal pèse 6 milliards d’euros et progresse de 10% par an, selon l’institut Xerfi. Depuis 2007, Nestlé, leader mondial du créneau, a créé une quarantaine de produits Maggi et Herta destinés aux musulmans. Fleury Michon, Labeyrie ou Pierre Martinet lui ont emboîté le pas. « L’acheteur type est jeune, de classe moyenne et friand de marques, car ces produits sont 10 à 20% plus chers », souligne-t-on chez Casino, créateur en 2009 de la première MDD halal, Wassila. Même euphorie dans les cosmétiques. La Sofres estime que 900 000 femmes noires de plus de 18 ans vivent en France. Et, selon les géants de la beauté, elles dépensent en moyenne cinq fois plus en maquillage (et six fois plus en produits capillaires) que les autres?! L’an dernier, L’Oréal a dégainé sa gamme Mixa pour peaux foncées, et recruté l’ex-Miss France Sonia Rolland pour ses pubs. La ligne représente déjà 10% du chiffre d’affaires de la marque.

Consommation
Le pouvoir d’achat des nouvelles classes moyennes dope l’économie

Selon le calcul de l’économiste Xavier Chojnicki pour Capital, les ménages immigrés ont versé, en 2005, près de 18,5 milliards d’euros de taxes sur la consommation. Une part supérieure à leur poids démographique, ce qui montre que, en dépit d’une forte proportion de familles pauvres, une bonne part de cette population s’embourgeoise. Pas mesuré à l’échelle du pays, ce phénomène saute aux yeux dans les quartiers prisés par ces nouveaux riches, où il booste l’économie locale. Comme à Bussy-Saint-Georges, dans la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, où plus d’un tiers des 20 000 habitants sont d’origine asiatique. L’association du bouddhisme khmer y côtoie l’Amicale thakhekienne du Laos culturel, le conservatoire enseigne le pipa et le guzheng, mais on n’est pas à Chinatown. «Une maison et un jardin», voilà le «rêve» qui a attiré Julie Tran, une Cambodgienne arrivée dans les années 1980 après avoir fui les Khmers rouges et les camps de réfugiés. En 2002, avec son mari, commercial dans une société informatique, et leurs deux enfants, elle a quitté La Courneuve pour un pavillon de 155 mètres carrés où un large écran plat trône face à un superbe canapé cuir. La clientèle asiatique représente ainsi 20 à 30% du ­chiffre d’affaires des agents immobiliers de Bussy. « Ce sont surtout des cadres de banque, des informaticiens et des ingénieurs, qui ont quitté Lognes, Torcy ou Noisiel parce qu’ils aiment les maisons neuves, majoritaires à Bussy », explique un professionnel. Depuis le milieu des années 1990, l’afflux a transformé la ville, trois fois plus peuplée et dotée d’un parc d’entreprises riche en activités high-tech. Mais gare à ce que les nouveaux venus ne repartent pas?: «Si possible, nous irons vers ­Magny-le-Hongre», annonce en effet Julie Tran. Parce que les maisons sont plus grandes et les jardins plus verts…

Emplois non qualifiés
Les salariés à faible coût font ­baisser les prix

Ce sont les métiers DDD?: « dégueulasses, difficiles et dangereux », mal payés avec des ­horaires impossibles. Dans le nettoyage (métro, bureaux…), Joël Oudinet, économiste à Villetaneuse, a évalué la part des travailleurs étrangers à 42% en 2007, et à 25% dans la construction et la restauration. Autant de jobs «pris» aux chômeurs français?? Non, explique Joël Oudinet, qui constate surtout une concurrence «entre nouveaux arrivants et immigrés précédents, sur des postes non voulus par les autochtones». Et pour cause?: dans le nettoyage, le salaire horaire moyen (8,52 euros brut) et le temps partiel (75% des contrats) expliquent un revenu moyen inférieur à 700 euros par mois. Seuls les migrants sont preneurs. Les employeurs s’y retrouvent, comme l’ensemble de l’économie, puisque ces faibles coûts se répercutent sur les prix jusqu’au consommateur final. Si le BTP employait ses manœuvres à des conditions acceptables par les Français, une maison neuve coûterait beaucoup plus cher…

Exportations
La double culture des cadres fait gagner des marchés aux entreprises

Aucune statistique, mais un constat unanime chez Orange, Lafarge ou Alcatel?: confier à un manager issu de l’immigration une direction Maghreb, Afrique ou Asie est un atout. « Ma double culture m’aide à gagner la confiance de nos clients », explique Makhlouf Lebeze, centralien d’origine algérienne et patron de Schneider Electric pour le Moyen-Orient et l’Afrique. Le carnet d’adresses est aussi précieux. «J’ai une sorte de complicité avec les acteurs du business africain», reconnaît l’avocat d’affaires Barthélemy Faye, né au Sénégal et associé au cabinet Cleary Gottlieb.

Fiscalité
Les foyers immigrés paient 16 milliards d’impôts à l’Etat et aux collectivités

La population immigrée est surreprésentée parmi les bénéficiaires de prestations sociales, notamment parce que 30% de ces familles, selon l’Insee, vivent sous le seuil de pauvreté, contre 5% des familles françaises. Mais n’omettons pas leur contribution aux finances publiques?: selon le calcul de Xavier Chojnicki, elles ont payé en 2005 près de 7 milliards d’euros sur les revenus, 2,5 milliards en impôts locaux et 6,2 milliards de CSG-CRDS.

Hôpitaux
Certains services tournent avec 50% de médecins étrangers, moins payés

A Meaux, pas un Français au service néphrologie. A la Pitié-Salpêtrière, 40% d’étrangers en ophtalmologie et 50% en échographie. Un médecin sur deux aux urgences de Pithiviers, idem pour le staff total à Château-Thierry. « Sans eux, nos hôpitaux ne tourneraient pas », lance un professionnel. La baisse du numerus clausus depuis 1993 a en effet créé un manque criant de toubibs français, qui ont aussi tendance à choisir l’exercice en ville, plus rémunérateur. Ce dysfonctionnement convient aux gestionnaires de la santé?: comme 7000 médecins étrangers, faute de diplôme européen, gagnent 40% de moins que leurs confrères, c’est tout bénéfice pour les comptes. Le numerus clausus remonte, mais, vu la durée des études, «la part des étrangers va encore augmenter», note Rachel Bocher, présidente de l’Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH).

Jobs technico-industriels
Des secteurs entiers sont « immigro-dépendants »

« Cherche maçons, chaudronniers, caristes, métallos, routiers ou mécanos ». Dans ces métiers, la main-d’œuvre d’origine étrangère est indispensable. «Une question de survie», pour la Fédération française du bâtiment d’Ile-de-France. L’enquête « Besoins en main-d’œuvre » de Pôle emploi le confirme?: depuis la reprise du marché à la fin des années 1990, difficile de trouver des couvreurs, charpentiers ou chauffagistes qualifiés. Et la même surchauffe frappe les centres d’appels, les transports, la logistique… Il s’y présente de moins en moins de ­candidats, pour des raisons démographiques ou parce que les filières de formation s’assèchent?: alors que la métallurgie manque de chaudronniers, nombre de lycées professionnels ont fermé leurs sections spécialisées. Et voilà comment une cinquantaine d’entreprises françaises, dont le champion du BTP Vinci, font appel à des sociétés d’intérim spécialisées. Ce moyen de recruter des étrangers entraîne un surcoût de 70% sur une embauche classique (le prix des formalités et d’un retour par trimestre dans le pays d’origine).

Management
Les grands groupes comprennent que la diversité dope les résultats

« Les équipes diversifiées sont plus performantes», juge Jean-Claude Le Grand, le directeur mondial de la diversité chez L’Oréal. Prêchi-prêcha de rigueur?? Non, car il a des preuves?: en Grande-Bretagne, une étude mesurant les résultats des équipes de The Body Shop (mar­que du groupe) selon l’origine des salariés a conforté son opinion. Mais, en France, si on analyse l’impact de la diversité des âges et des sexes, rien sur l’origine. L’Oréal n’est pourtant pas seul à subodorer que la mixité donne un surcroît de créativité dans le marketing et de niaque dans la vente. Prenez Casino?: « C’est notre capacité d’innovation qui est en jeu?: dès qu’elles sont clonées, nos équipes s’assèchent », constate le DRH, Yves Desjacques.

Show-biz
Sur scène, à la télé et au cinéma, les « quartiers » renouvellent l’humour français

« La Grande Vadrouille » détrônée?! L’an dernier, « Bienvenue chez les Ch’tis » a battu le record du nombre d’entrées (20,5 millions). Les nouveaux Bourvil et De Funès?? Dany Hamidou (Boon), d’origine ­algérienne, et Kaddour (Kad) Merad, né à Sidi Bel Abbes. A l’écran comme sur scène, les comédiens issus de l’immigration font surtout recette dans l’humour. Comme le Franco-Marocain Gad Elmaleh?: la dernière de son show « Papa est en haut » a été vue par 6,8 millions de fans sur TF1, et le DVD fait partie des 100 meilleures ventes du site Amazon depuis plus de deux ans. Scène et DVD compris, son chiffre d’affaires a frôlé les 3 millions d’euros en 2009, selon le cabinet Booz & Company?! Derrière lui, c’est l’invasion des humoristes venus d’ailleurs, incarnée par le Jamel Comedy Club. Ces talents, repérés depuis 2006 par Jamel Debbouze, font salle comble en détournant les stéréotypes. « Le public adore », souligne Olivier Zegna-Rata, directeur des relations extérieures de Canal Plus. Cette chaîne en a même fait une vraie stratégie. « La diversité guide le choix de nos scénaristes, réalisateurs et équipes éditoriales, pour renouveler ­notre style », poursuit-il. Et ça ­marche?: Canal Plus est la seule chaîne « historique » à gagner de l’audience.

Sport
Les espoirs du foot français sont issus de l’immigration… comme leurs aînés

Le 30 juillet, un mois après l’échec des Bleus au Mondial, nos moins de 19 ans sont devenus champions d’Europe sur un but de Gilles Sunu, fils d’un joueur togolais. Avec aussi Katuka (Congo), Reale (Italie) ou Tafer (Algérie), la relève affiche un joueur d’origine étrangère sur deux. Tout comme les 23 choisis l’été dernier par le Catalan Raymond Domenech?: sept joueurs d’origine africaine et un de père espagnol, plus six issus des DOM-TOM. Le foot a toujours recruté des descendants d’immigrés (un tiers des sélectionnés chez les Bleus de 1904 à 1986, selon le journaliste Didier Braun) et y a pioché ses plus grandes stars, comme Kopaszewski dit Kopa (Pologne), Platini (Italie) et Zidane.

Start-up
Dans les banlieues, la création d’entreprise est plus dynamique qu’ailleurs

« Je reçois 200 dossiers par mois », se réjouit Aziz Senni, capital-risqueur en banlieue avec ses Business Angels des Cités (BAC). Le nouvel eldorado des entrepreneurs?? Selon la délégation interministérielle à la Ville, dans nos 751 zones urbaines sensibles, la création d’entreprise croît de 10,5% par an, contre 6% ailleurs. D’après l’Insee, «les citoyens étrangers sont deux fois plus représentés chez les créateurs d’entreprise que dans le reste de la population». Rien d’étonnant?: « Peu diplômés, les jeunes issus de l’immigration voient là un passeport pour la réussite », témoigne Farid Echeikr, fils d’ouvrier algérien et patron du cabinet de conseil informatique Mallyance, en Seine-Saint-Denis (45 consultants). Et on ne parle pas de kebabs ou de cafés Internet, mais de vrais ­business plans dans les services à la personne (« Papa bricole », l’enseigne de bricolage à domicile de Laïd Azzi), l’intérim (Kobaltt, créée par Ahmed Otmane, 60 salariés et 11 millions d’euros de chiffre d’affaires) ou le transport routier écolo?: Ecolotrans, fondée à Lyon par Yacine Kara, a déjà 15 salariés et 500 000 euros de chiffre d’affaires au bout de quatre ans d’existence.


Publié le 1 janvier, 2011 dans France, Immigration, La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire