Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Des documents déclassifiés montrent que les USA ont recruté des ex-Nazis

Des documents déclassifiés montrent que les USA ont recruté des ex-Nazis

© New York Times, 11 Décembre 2010

Après la Seconde Guerre Mondiale, la contre-intelligence Américaine recruta d’anciens officiers de la Gestapo, des vétérans SS et des collaborateurs Nazis beaucoup plus que tout ce qui avait été précédemment révélé, et les aida à éviter des poursuites ou regardait de l’autre côté quand ils se sont échappés, d’après des milliers de nouveaux documents déclassifiés.


L’officier Klaus Barbie
Avec l’Union Soviétique se musclant en Europe de l’Est, « rendre des comptes avec les Allemands ou les collaborateurs Allemands semblaient moins important; dans certains cas, cela était contreproductif, » a dit un rapport du gouvernement publié Vendredi par les Archives Nationales.

« Quand l’histoire à propos de Klaus Barbie est tombée, à propos de sa fuite avec l’aide Américaine en Bolivie, nous pensions qu’il n’y avait plus d’histoire comme celle-là, que Barbie était une exception, » a dit Norman J. W. Goda, un professeur de l’université de Floride et co-auteur du rapport avec le professeur Richard Breitman de l’Université Américaine. « Ce que nous avons trouvé est qu’ils étaient importants en nombre, et que cela semble plutôt systématique. »

Dans des détails frémissants, le rapport élabore aussi sur les relations proches entre les chefs Nazis et le grand mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, qui plus tard clama qu’il cherchait un refuge en Allemagne durant la Guerre pour éviter d’être arrêté par les Britanniques.

En fait, le rapport dit, que le chef Musulman était payé « une fortune absolue » de 50,000 marks par mois (quand un Maréchal de camp faisait 25,000 marks par an). Il est aussi dit qu’il recruta énergiquement des musulmans pour les SS, la commande militaire d’élite du Parti Nazi, et fut promit d’être installé en tant que le chef de la Palestine une fois que les troupes Allemandes se seront débarrassés des Britanniques et exterminés plus de 350,000 juifs là-bas.

Le 28 Nov. 1941, l’auteur dit, Hitler dit à Mr. Husseini que le Corps Afrika et des troupes Allemandes déployées depuis la région du Caucase pourraient libérer les Arabes au Moyen-Orient et que « le seul objectif de l’Allemagne là-bas serait la destruction des Juifs. »

Le rapport détaille comment Mr. Husseini lui-même fut autorisé à fuir en Syrie après la guerre – il était sous la surveillance des Français, qui ne voulaient pas aliéner les régimes du Moyen Orient – et comment des Nazis de hauts-niveaux se sont échappés de l’Allemagne et devinrent des conseillers à des chefs Arabes anti-Israël et « étaient capables de prendre et de transmettre aux autres l’idéologie-raciale Nazie d’anti-Sémitisme. »

« Vous avez un contrat actuel entre les officiels du Ministère des Affaires Étrangères Nazies et les chefs Arabes, y comprit Husseini, s’étendant après la guerre parce qu’ils ont vu une cause dans laquelle ils ont cru, » a dit Dr. Breitman. « Et après la guerre, vous avez de vrais criminels de guerre Nazis – Wilhelm Beisner, Franz Rademacher et Alois Brunner – qui étaient assez influents dans les pays Arabes. »

En Octobre 1945, le rapport dit, la tête Britannique de la Division d’Investigation Criminelle de la Palestine a dit à l’assistant militaire Américain attaché au Caire que le mufti pourrait être la seule force capable d’unir les Arabes Palestiniens et « refroidir les Sionistes. Bien sur, nous ne pouvons pas le faire, mais ça ne pourrait pas être une mauvaise idée. »

« Nous avons plus de comptes détaillés sur les activités criminelles d’Husseini, mais le fichier de la C.I.A. d’Husseini indique que les organisations de renseignements Alliées durant la guerre avaient rassemblé une bonne portion de cette évidence incriminée, » le rapport dit. « Cette évidence est signifiante à la lumière du traitement indulgent d’Husseini après la guerre. » Il est mort à Beyrouth en 1974.

La suite sur NYTimes.com (Je n’ai pris que ce qui m’intéressait, le reste l’est aussi, mais j’ai plus à faire)

Voir les réactions sur Infowars


Publié le 13 décembre, 2010 dans France, Islam, Nazi & Néo-Nazi, Palestine.

Laissez un commentaire