Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

WikiLeaks dévoile une liste des sites sensibles

WikiLeaks dévoile une liste des sites sensibles

© RIA Novosti

Le site WikiLeaks a publié lundi une liste des sites et infrastructures sensibles à travers le monde, établie en février 2009 par le ministère américain de la Sécurité intérieure et comprenant, entre autres, des objets sur le territoire russe.

La liste inclut les infrastructures et entreprises « dont la perte affecterait de façon significative la santé publique, la sécurité économique et nationale des Etats-Unis ». Elle a donc été établie afin d' »intégrer les infrastructures les plus importantes et les ressources indispensables dans un programme national unifié » visant à les protéger d’attaques terroristes.

Dans cette liste, qui compte plusieurs centaines de sites en dehors des Etats-Unis, figurent notamment l’oléoduc russe Droujba, le terminal d’exportation de Novorossiïsk (mer Noire), le port pétrolier de Primorsk (région de Saint-Pétersbourg), une partie du gazoduc dans la région de la ville de Nadym (Sibérie occidentale) et une mine d’uranium et de nickel dont la location n’est pas indiquée.

La semaine dernière, le site WikiLeaks, spécialisé auparavant dans la publication d’information sur les opérations militaires américaines en Afghanistan et en Irak, a provoqué un nouveau scandale international en diffusant des documents secrets de la diplomatie américaine, décrivant en termes peu flatteurs plusieurs leaders mondiaux.


Publié le 6 décembre, 2010 dans Wikileaks.

Laissez un commentaire