Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

WikiLeaks: son fondateur recherché par Interpol, Washington poussé à jouer l’apaisement

WikiLeaks: son fondateur recherché par Interpol, Washington poussé à jouer l’apaisement

© Express

Washington a aussi cherché à rassurer les dirigeants étrangers lors d’un sommet de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) au Kazakhstan. La secrétaire d’Etat Hillary Clinton a rappelé à ses interlocuteurs que les notes ne représentaient « pas forcément le point de vue des Etats-Unis ». Elle a notamment apporté son soutien au chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, décrit dans des télégrammes comme « irresponsable, imbu de lui-même et inefficace ». « Nous n’avons pas de meilleur ami » que lui, a-t-elle lancé.

Une des notes diffusées mercredi concerne le Pakistan.

Dans un télégramme de 2009, l’ambassadeur américain à Islamabad s’inquiète que des extrémistes puissent mettre la main sur les armes nucléaires au Pakistan. Islamabad a réagi en jugeant les craintes « déplacées ».

Autre réaction: celle du Premier ministre russe Vladimir Poutine, qui, à l’occasion d’un entretien à CNN, a raillé le système électoral américain, après la diffusion par WikiLeaks d’une note dans laquelle le secrétaire à la Défense Robert Gates donnait la démocratie russe pour « disparue ». M. Poutine a expliqué que lors de deux élections présidentielles américaines le gagnant n’avait pas été celui qui a remporté le plus de suffrages populaires.

La Russie devrait faire l’objet d’autres révélations dans les prochaines semaines, a pour sa part indiqué Olivier Tesquet, journaliste au site owni.fr, proche de WikiLeaks, qui a dit s’attendre début 2011 à des déballages concernant les banques et « plus précisément Bank of America ».


Publié le 2 décembre, 2010 dans Etats-Unis, Wikileaks.

Laissez un commentaire