Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Wikileaks: colère des musulmans crainte

Wikileaks: colère des musulmans crainte

© Le Figaro / AFP

Le gouvernement britannique a mis en garde contre le risque encouru par ses ressortissants au Pakistan, en Irak, en Iran ou dans d’autres pays musulmans en réaction à des commentaires « anti-musulmans » dans des documents que pourrait publier Wikileaks, selon le Sunday Times.

La publication imminente de nouveaux documents par le site internet spécialisé Wikileaks, dont des documents envoyés par l’ambassade américaine de Londres à Washington, donne la migraine à de nombreux gouvernements alors que Washington a multiplié les contacts avec ses partenaires pour amortir le choc.

Le gouvernement britannique craint que certaines conversations entre diplomates contiennent des critiques sur des points sensibles faites soit par les Etats-Unis soit par la Grande-Bretagne « qui pourraient inciter à décrire la Grande-Bretagne comme alliée au grand satan pour attaquer l’islam », a indiqué un responsable du gouvernement non identifié au journal dominical.

« Il y a une nervosité parce que cela pourrait enflammer certaines têtes brûlées », a ajouté cette source. Le ministère de la Défense britannique a demandé aux rédacteurs en chef des journaux de « garder à l’esprit » les implications possibles pour la sécurité nationale de la publication de ces documents diplomatiques.

Les autorités britanniques ont indiqué que certaines informations pourraient faire l’objet d’accord entre le gouvernement et les médias pour ne pas diffuser des données sensibles liées à des opérations militaires ou aux services de renseignement.

Un journaliste du quotidien britannique The Guardian a confirmé que son journal publierait lundi de larges extraits de ces documents, dont certains devraient révéler la piètre opinion qu’avait l’administration américaine de l’ex-Premier ministre britannique Gordon Brown, mais aussi de l’actuel hôte de Downing Street David Cameron.

« Cela va donner une idée franche de la vision américaine des leaders mondiaux et aussi l’inverse », a dit le journaliste Simon Hoggart, interrogé sur la chaîne BBC1. « Cela va être certainement gênant pour Gordon Brown mais encore plus pour David Cameron qui n’était pas très bien considéré par l’administration Obama ou par l’ambassadeur (américain) ici ».


Publié le 28 novembre, 2010 dans Etats-Unis, Internet, Islam, Wikileaks.

Laissez un commentaire