Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La péninsule coréenne est « au bord de la guerre », avertit Pyongyang

La péninsule coréenne est « au bord de la guerre », avertit Pyongyang

© Nouvel Obs / AP

ILE DE YEONPYEONG, Corée du Sud (AP) — Pyongyang a averti vendredi que les projets de manoeuvres militaires des Etats-Unis et de la Corée du Sud conduisaient la péninsule « au bord de la guerre ».

La Corée du Nord a apparemment procédé dans la journée à un exercice de tirs d’artillerie en mer Jaune, trois jours après son bombardement de l’île sud-coréenne de Yeonpyeong qui a coûté la vie à quatre personnes, dont deux civils, selon Séoul.

D’après un responsable de l’état-major interarmes sud-coréen qui s’est exprimé sous couvert de l’anonymat, une vingtaine d’explosions ont été entendues sur Yeonpyeong en provenance de la Corée du Nord, à environ 11km au nord, mais aucun projectile n’est tombé en territoire sud-coréen.

Washington et Séoul ont pressé la Chine d’user de son influence sur Pyongyang pour apaiser les récentes tensions mais les manoeuvres navales programmées par les deux pays suscitent la colère de la Corée du Nord. Les Etats-Unis envisagent en effet d’envoyer un porte-avions dans les eaux sud-coréennes pour des exercices conjoints à compter de dimanche.

La Corée du Nord, qui considère ces manoeuvres comme une provocation militaire majeure, a estimé vendredi que ces exercices conduisaient un peu plus la péninsule coréenne « au bord de la guerre », selon l’agence de presse officielle KCNA.

Un responsable nord-coréen s’est vanté que les forces armées de Pyongyang aient « frappé » une base de « l’artillerie ennemie » pour sanctionner des exercices militaires sud-coréens, et a mis en garde contre un nouveau déluge « de feu », a rapporté l’agence.

Le régime ne reconnaît pas la frontière maritime établie par les Nations unies en 1953 et considère les eaux autour de l’île de Yeonpyeong comme faisant partie de son territoire. L’île abrite plusieurs bases militaires sud-coréennes et compte quelque 1.300 habitants.

Jeudi, le président sud-coréen Lee Myung-bak a donné l’ordre d’envoyer des renforts militaires à Yeonpyeong et dans quatre autres îles en mer Jaune. Le ministre de la Défense Kim Tae-young a par ailleurs démissionné, alors que de vives critiques ont été émises sur la réponse de Séoul à l’attaque nord-coréenne de mardi. AP


Publié le 26 novembre, 2010 dans Conflits & Guerres, Etats-Unis.

Laissez un commentaire