Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’Iran dit avoir nettoyé ses ordinateurs du virus Stuxnet

L’Iran dit avoir nettoyé ses ordinateurs du virus Stuxnet

© Le Monde

Les ordinateurs industriels infectés par le virus Stuxnet ont été nettoyés », assure Mohsen Hatam, vice-ministre de l’industrie chargé de la planification , cité dimanche 3 octobre, par le site Web de la télévision d’Etat. Selon un autre responsable iranien, un nombre indéterminé d' »espions nucléaires », liés à cette attaque virale, ont été arrêtés, rapporte aussi le New York Times.

La semaine dernière, les autorités iraniennes avaient affirmé que 30 000 ordinateurs industriels avaient été infectés par le virus. « Ce virus a été créé il y a un an et a collecté des informations sur les ordinateurs industriels », a ajouté M. Hatam. Il a précisé que les « ordinateurs personnels étaient le plus affectés par le virus ».

Découvert en juin, Stuxnet s’attaque aux ordinateurs munis d’un programme de l’allemand Siemens servant au contrôle des oléoducs, des plates-formes pétrolières, des centrales électriques et d’autres installations industrielles. Sa fonction serait de modifier la gestion de certaines activités pour entraîner la destruction physique des installations touchées, selon des experts qui ont évoqué un « sabotage par informatique ».

UNE OU PLUSIEURS CIBLES ?

M. Hatam a démenti ces informations en affirmant que « le virus a seulement une capacité de collecter des informations avant de s’auto-détruire ». Stuxnet aurait principalement frappé l’Iran, mais aussi l’Inde, l’Indonésie ou le Pakistan, selon ces experts. La Chine aurait également été affectée.

Certains experts occidentaux ont aussi estimé que ce virus avait pu viser la centrale nucléaire de Bouchehr, qui doit entrer en service prochainement. Les dirigeant iraniens ont toutefois démenti que cette centrale et les autres sites nucléaires aient été affectés par Stuxnet.

Pour en savoir plus : le rapport de sécurité de Symantec sur Stuxnet


Publié le 4 octobre, 2010 dans Iran, Le Monde.

Laissez un commentaire