Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Seuls 8 à 10% des Français ont été vaccinés contre la grippe A (H1N1)

Seuls 8 à 10% des Français ont été vaccinés contre la grippe A (H1N1)

© Le Parisien

Seuls 8 à 10% des Français ont bénéficié d’un vaccin contre la grippe A (H1N1), apparue au Mexique au printemps 2009, contre 24% des Américains et 74% des Canadiens, selon un bilan publié par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ce jeudi 24 juin. Les auteurs du bilan estiment que « les Français ont montré une faible acceptabilité du vaccin pandémique avec des variables socio-économiques différentes de celles observées pour les autres vaccins ».

Selon les estimations de l’Institut national de veille sanitaire (InVS) présentées dans le bilan, quelque 7,7 à 14,7 millions d’individus ont été infectés par la grippe A (H1N1) sur l’ensemble de la métropole. Au total, la grippe a provoqué 18.156 décès dans plus de 210 pays.

En France, quelque 1.334 formes graves se traduisant par des soins intensifs et 312 décès ont été recensés durant l’épidémie. Près des trois quarts de ces formes graves ont été observées chez les 15-64 ans. Cette tranche d’âge a été particulièrement touchée par les formes graves de la grippe pandémique puisqu’elle représente 66% des décès, contre seulement 7% pour la grippe saisonnière.

Le bilan publié par l’Inserm montre également que la grippe A n’a pas épargné les femmes enceintes. Ainsi, des analyses effectuées en collaboration avec l’InVS ont révélé que la grossesse, notamment le 3ème trimestre, était un facteur de risque de « grippe sévère avec des conséquences lourdes » pour les futures mères.

« On ne connaît pas aujourd’hui les facteurs qui ont prédisposé à l’infection par le virus pandémique H1N1, notamment environnementaux. Un certain nombre de groupes à risque et de facteurs de comorbidité ont cependant été mis en évidence : femmes enceintes, immunodéprimés, personnes présentant une obésité sévère », indiquent les auteurs du bilan.


Publié le 26 juin, 2010 dans France, Santé, Vaccins.

Laissez un commentaire