Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Nutrition du corps et de l’esprit

Nutrition du corps et de l’esprit

Quelles sont les premières choses à assurer dans la vie pour se sentir bien et être en bonne santé? Le corps est la première nécessité. Il faut l’entretenir. Il doit faire des mouvements, il doit bouger, faire des exercices. Il doit recevoir une bonne nutrition, diversifier la nourriture qu’on mange prolonge l’espérance de vie. Pour être en bonne santé il faut lui fournir de bons aliments et lui faire faire de l’exercice.

Le corps est probablement la leçon la plus simple à apprendre dans ce monde. Si on entretient mal le corps, si on lui donne du poison, de la drogue, des narcotiques, des médicaments, qu’on ne lui fait pas faire de l’exercice, et qu’on l’utilise simplement pour gratifier nos émotions et appétits, le corps perds le but de son existence. Le corps n’existe simplement pas pour que l’individu qui le possède ne se fasse plaisir à son propre détriment; C’est à dire sacrifier le corps sur l’autel des émotions égocentriques est probablement le crime le plus banalisé de nos jours. Pour les gens c’est normal que de se faire plaisir. Normal d’utiliser le corps pour avoir ce qu’on veut, être high pendant une soirée et être en pleine descente le reste de notre vie.

Le corps qui à la base est un outil qui permet d’apprendre des choses, est désormais un outil qui permet de gratifier nos émotions et appétits négatifs. La société de consommation et le matérialisme, l’épicurisme et le même genre de philosophie, nous dictent que le but de la vie est de faire tout ce qu’on a envie du moment que c’est légal. On vends de l’alcool, des drogues, médicaments, et nourriture à toutes sortes de gens qui ont qu’un seul but dans la vie, et c’est de ne rien faire, attendre que ça passe, et si possible partir de ce monde sans trop de douleur en ayant commis un maximum d’excès physique.

Le tiers-monde travail pour des matérialistes qui ont aucun autre but que de regarder la télé, se nourrir de conneries, de malbouffe mentale, et qui fournissent leur corps en poisons toxiques qui diminuent l’espérance de vie et par la même occasion diminuent les ressources naturelles sur la planète. Nous mangeons pour rien. Toute notre vie tourne autour du simple fait qu’on ne veut pas nous limiter et vivre dans l’excès. L’eau que l’on utilise, la nourriture que l’on mange, toutes ces choses nous en abusons, et cela en grande quantité. Et nous ne faisons rien avec. On pose notre gros cul sur le sofa, on allume la télévision, et probablement la seule activité mentale qui existe chez nous est l’électricité qu’on reçoit dans l’index pour zapper les chaînes.

Nous consommons tellement d’eau, d’électricité, de nourriture, tout ça pour quoi? Franchement est-ce qu’on a trouvé le remède à toutes les maladies du monde? Est-ce qu’on a inventé quelque chose de bien qui respecte l’environnement et l’ordre naturel des choses? Est-ce qu’on découvre l’origine de l’univers, de la conscience, de l’homme, des émotions…? On fait quoi sincèrement avec toutes ces ressources? Nous ne faisons rien. Les gens mangent beaucoup trop, et ils ne font rien avec. Ils ne font rien d’important. Ils croient appartenir à un équilibre, c’est vrai! L’économie humaine est une miniature d’une plus grande économie, et cela on ne pourra jamais dire le contraire. Mais cet équilibre est malsain. Il faut je pense le reconnaître, qu’il y ait un réchauffement climatique ou pas, que nous épuisons les ressources de la planète à une vitesse ahurissante, tout cela pour rien. Nous utilisons toutes ces ressources pour satisfaire notre ego. Des gamins meurent dans le monde à travailler comme des tarés et à faire 10$ par mois parce qu’un connard d’occidental veut satisfaire son ego.

Et le phénomène de la gratification égocentrique se répands sur la planète à la même vitesse que nous épuisons ses ressources (sinon les ressources ne pourraient pas s’épuiser). Regardez toute la nourriture dans les supermarchés, partout. Regardez l’eau qui est utilisée en masse. Tout ça pour quoi?

Le mec occidental de base, il fait quoi de ses journées? Il se réveille, se prépare pour allé bosser, pour la plupart d’entre nous il y a une grande chance que tout ce que nous faisons contribue à l’extermination de la vie sur Terre, donc le mec se sent pas forcément à l’aise inconsciemment, puis il rentre chez lui, se fout dans le canapé ou sur l’ordi, et il glande et passe des heures à regarder des choses futiles, inutiles, glauques, cyniques, et dépressives. Puis il passe sa vie à essayé de posséder toutes sortes de choses, voitures, maisons, appartements, biens, etc… Tout ça pour quoi? Faire du profit au détriment des autres, et contribuer à l’anéantissement du modèle social parfait qui est l’équité pour tous, et pas d’excès abusif.

Des gens meurent dans la rue alors que les chambres d’hôtels sont vides. Des gens meurent de faim dans le monde alors que nous jetons de la nourriture à la poubelle. Des gens meurent de soif et nous prenons un bain, avons une piscine et changeons son eau tous les 3 jours. Nous n’avons aucune excuse à faire. Il faut désormais le voir en face, nous consommons pour rien. Ce n’est bien sur pas une généralité, mais il faut le voir en face, un bon 50% des gens qui lisent là maintenant, ont une vie inutile.

Cela ne veut pas dire qu’il faut s’en débarrasser, mais ils sont le produit de ce système matérialiste de maniaque mental. Ils n’ont pas de cerveau, ils vivent selon les humeurs de la collectivité et le flot d’information qui passent par la lucarne à merde électronique. Nous ne détestons pas la télévision, mais nous détestons son utilisation de nos jours. Elle devrait être l’outil qui permet l’élévation de la conscience humaine, et pas sa régression, mais l’homme n’a que ce qu’il mérite, s’il a de la merde à la télévision, c’est qu’il le cherche, ceux qui font les programmes télévisés savent très bien ce que nous voulons. Vous voulez un scoop? C’est de votre faute s’il y a autant de débilité à la télé. Si vous arrêtiez de regarder tous ces programmes qui abrutissent l’esprit, il n’y aurait plus d’émissions pour attardés du système.

L’esprit, comme le corps, a besoin d’une certaine nutrition pour être en bonne santé. Et je suis persuadé, que tous les maux de la société à l’heure actuelle, le fait que la majorité regarde trop la télévision, mange pour rien, travaille pour rien, est dû à une mauvaise forme de nutrition mentale. L’individu ne reçoit pas les aliments nécessaires pour que son esprit, son activité mentale, fonctionne correctement.

Quand on voit sur quoi l’individu moyen se nourrit, il ne faut pas être étonné de ses jugements ou centres d’intérêts. Ceux qui matent toutes ces émissions ou il y a de l’émotion, de la haine, de l’amour, de la violence, ne sont pas capables de juger correctement la réalité. Ils ne peuvent pas comprendre au sens large le pourquoi ils font toutes ces choses. Et ils sont grandement limités à cause de cela. Moi si je ne pouvais pas réfléchir clairement, si je ne pouvais pas mémoriser clairement, parler clairement, penser clairement, raisonner clairement, imaginer clairement, utiliser correctement mes expériences, je me sentirais comme un obèse. Car l’esprit et le corps sont basés sur le même exact fonctionnement, et c’est la nutrition (et je ne suis pas parfait, mais je cherche à l’être, chaud, difficile).

Le mental a besoin d’être nourrit. Sa nourriture ne doit pas être trop riche, ni trop pauvre. Il faut mâcher avant d’avaler. Il faut être de bonne humeur pour que le processus de digestion soit au taquet et fasse le maximum. Il faut donc avoir un certain contrôle sur les émotions et donc être dans un certain état de relaxation. Il faut diversifier la nourriture. Il faut s’intéresser donc à toutes sortes de choses, et parfois subir de durs expériences. Les expériences sont les aliments, et les informations sont des condiments. Les émotions servent de plaque chauffante, l’ego d’instruments de cuisine, et l’âme de cuisinier. Quand vous pensez, c’est comme si vous faisiez à mangé. On peut le voir comme ça. Pour beaucoup d’entre nous, il faut décongeler la nourriture, et ce processus mental peut prendre du temps, puis préparer les ingrédients, organiser la manière dont on va cuisiner. Puis il faut cuire tout ça, pas trop chaud, ni trop froid, il y a un temps limite de cuisson, au delà c’est simplement dégueulasse à manger. Il faut y mettre du sel, du poivre, des minéraux et végétaux, il faut accompagner ça avec d’autres aliments. Puis ensuite pour que ça soit appétissant et plaisant, il faut bien le présenter dans l’assiette, que ça plaise, que ça soit beau, car si c’est en tas on a tendance à le rejeter.

Un bon esprit est tout d’abord honnête. Il ne pense pas d’après des conclusions, mais vers des conclusions. Il n’oublie rien, car tout est intéressant à analyser, mais il oublie quand il le désir, car il possède cette épée de détachement rapide, que nous devons apprendre à maitriser comme si on apprenait le corps à jongler ou à maitriser une arme. Si vous mettez un incompétent au commande d’une navette spatiale, la note de réparation sera plus grande que l’investissement original. C’est exactement cela qui se passe avec le cerveau de nos jours. On met un incompétent au commande d’un ordinateur ultra sophistiqué, il l’utilise pour ses propres plaisirs, appétits émotionnels et autres, puis termine sur un brancard ou un lit d’hôpital car il ne connaissait pas l’engin qu’il utilisait. C’est comme si on se lançait tout schuss sur une piste de ski sans expérience, on finit dans un arbre ou s’écrase par terre.

Tout le monde s’écrase par terre. Personne ne comprends le pouvoir ultime de l’esprit, car il n’est pas perçu comme un mystère, mais comme un acquis. Les gens assument qu’ils sont l’outil qu’ils utilisent, et donc qu’il n’y a pas beaucoup à apprendre de l’esprit, vu qu’on est l’esprit. Il ne faut pas confondre l’ordinateur et l’utilisateur. L’avion et le pilote. La voiture et le chauffeur. Le carrosse et le côcher. Etc… Etc… Comme dit Carl Jung, il y a le corps et l’individu dans le corps.

Dans le monde matérialiste, les gens assument qu’ils sont le corps naturellement dés la naissance, qu’ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent sans trop souffrir, et finissent par prendre des médicaments pour le stresse, l’anxiété, l’angoisse, ou tombent dans les drogues ou l’alcool par manque de courage et réalisation que le monde n’est pas pourri en soi, mais ce qui est pourri est ce que nous en faisons. S’ils n’assumaient pas qu’ils étaient le corps en premier lieu, et qu’ils viennent d’un autre monde différent de celui là, je crois qu’on arrêterait de boire, fumer, et prendre des médocs. L’humain peut faire mieux que ça, on le sait c’est dans nos veines, il mérite mieux que ça et peut faire mille fois mieux que ça.

Au final on peut comparer l’humain occidental moderne à un drogué mental dépendant de ses propres dispositions et réflexes psychiques, à un héroïnomane des médias, et un matérialiste dans l’âme. Être matérialiste c’est croire que la seule réalité qui existe, est celle-ci: le monde physique. C’est assumer qu’il n’y a rien au-delà de notre existence sur Terre, qu’il ne faut rien espérer, profiter un maximum « car c’est ta seule opportunité dans l’univers que tu auras à tout jamais ». En gros c’est vachement mélancolique, et la vie n’a pas beaucoup de sens, car s’il n’y a rien après la vie, la souffrance, l’accumulation d’expériences, la quête de la vérité, s’il n’y a rien après tout cela, la vie n’a aucun sens. Gâchi de temps et d’énergie sinon. Et c’est beaucoup trop facile d’assumer ce genre d’inepties que de chercher la vérité, et la cause du monde physique.

L’esprit humain doit comprendre, que tout ce qu’il a apprit n’est pas statique, tout change constamment. Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera plus dans 50 ans, et même moins. Et que la réalité n’est pas celle que nous faisons mais celle dans laquelle nous résidons. Celle qui est la même partout dans n’importe quel monde, que nous pourrions aller dans l’espace et discuter de la même réalité avec d’autres créatures malgré les différences de conditions, de formes, et etc… C’est cette réalité là que l’esprit désir. Et l’esprit désir la vérité. L’esprit, ou l’homme, désir la vérité, il désir savoir comme dirait Aristote.

Et vous vous nourrissez de nourriture mentale et d’information qui ne durent pas. Donc vous avez constamment besoin de vous rassasier, car tout change tous les 3 mois. Mais dans le monde réel, rien ne change, rien n’a jamais changé, c’est nous qui changeons, rien d’autre. Le temps a toujours été ce qu’il était, l’homme change. Il y a ce qui est à jamais, et ce qui change à jamais. Et l’homme peut faire le choix entre changer, ou rester pareil et suivre le flot collectif. De nos jours je pense qu’il faut le réaliser, c’est assez urgent de changer. Il faut trouver des alternatives à la lucarne à merde car on ne peut simplement pas arrêté de regarder la télévision comme ça. Les gens qui passent 8 heures par jours devant la télé ne peuvent simplement pas dire stop car il y aurait un vide énorme qui en résulterait. Donc comment satisfaire l’esprit de la même manière, voir mieux que ce que la télé procure?

L’art, faire des choses avec ses mains, la lecture, l’écriture, avoir des hobbies, apprendre des langues, s’intéresser à tout et se forcer à s’intéresser à tout, en gros devenir un gentleman. L’esprit a besoin de diversifier sa nutrition. Et la nutrition de l’esprit est beaucoup plus complexe que la nutrition du corps. Car elle est différente pour tout le monde. Personne ne peut prescrire la parfaite nutrition mentale pour vous à part vous même.

Mais… Les gens aiment se goinfrer de conneries, comme des drogués. Et il ne faut pas s’attendre à une méga prise de conscience sur le sujet, car la majorité n’est pas sensible. Pour eux c’est une perte de temps que de se prendre la tête, réfléchir, s’impliquer dans la politique, avoir des idéaux, et des idées qui sortent de l’ordinaire, car de toute façon pour eux la vie est juste une opportunité de profiter un max. La vie se résume simplement à se faire plaisir dans leur tête, pas devenir mature, responsable, connaitre l’univers et sa raison d’être, ainsi devenir une créature de l’éternel, et pas du temporaire humain.

Ceux qui comprennent le message… Vous connaissez la galère que c’est. Vous n’êtes pas seuls! On est plein à galérer dans le monde, à essayer de faire notre voie, tôt ou tard on héritera de la planète Terre, car il ne restera plus que nous. Mais en attendant il faut lutter. Il faut comprendre le matérialisme, ses causes, ses symptômes, et profiter de l’occasion pour apprendre un peu plus sur l’homme car je peux vous l’assurer, ce n’est ni votre première fois, ni votre dernière fois ici. Il y a une longue route devant nous.

Tout pour dire que la nutrition physique est quelque chose de simple, car c’est la même pour tout le monde. Mais pour ce qui est du mental, c’est à vous de la trouver vous même, de partir à la chasse, à la pêche, à la cueillette, et de tester, gouter, expérimenter, et voir ce qui vous plait. Ainsi découvrir ce pourquoi vous existez, et ainsi vous sentir mieux dans la vie. Car le bien être ne passe pas entièrement par le corps. Le corps peut être en bonne santé physique, bonne forme, etc… Mais si l’individu n’a que le seul objectif que d’entretenir le corps, et de ne rien faire avec, à quoi ça sert d’être en bonne santé physique?


Publié le 1 mai, 2010 dans Philosophie, Réflexions.

Commentaires (3)

 

  1. paillart dit :

    partie comuuniste?

  2. paillart dit :

    que proposez vous de vendre pour survivre?
    lecture enrichissement de l’esprit par la reflexion le pour ou contre?
    lecture information perenne ?

    merde électronique =terme humoristique de quel ordre?

    prevision pour notre societe de consommation ?

    etat de droit? système de merde ou pas?

Laissez un commentaire