Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le programme des mots de passe de Google piratés

Le programme des mots de passe de Google piratés

© Nouvel Obs

Le New York Times révèle qu’une attaque venue de Chine a pu atteindre le système gérant les mots de passe des utilisateurs de Google.

L’attaque informatique dont Google a été victime en décembre a touché le système de mot de passe du moteur de recherche utilisé par des millions d’internautes, rapporte le New York Times mardi 20 avril.

Les pirates informatiques ont pénêtré « le programme de mot de passe de Google », selon le journal qui cite une personne en relation directe avec l’enquête.

Pas de vol

Ce programme a été attaqué lors d' »un raid éclair de moins de deux jours en décembre dernier » d’après le New York Times, qui ajoute que les hackers « n’ont apparemment pas volé de mots de passe d’utilisateurs ».

L’attaque aurait été conduite après l’envoi d’un message à un employé chinois de Google, via une messagerie MSN. Dans ce message, un lien renvoyait vers un site malveillant, depuis lequel les attaquants ont pris le contrôle de l’ordinateur de l’employé concerné, puis pénétré plus avant le système Google pour atteindre le programme de mot de passe.

Des militants chinois visés ?

Le géant américain de l’internet avait révélé en janvier avoir été victime d’attaques informatiques massives « venant de Chine ».

Google avait dit avoir « la preuve que le but premier des assaillants était d’accéder aux comptes internets Gmail de militants chinois des droits de l’Homme ».

Dans la foulée, la compagnie avait décidé qu’elle arrêtait la censure sur son moteur de recherche chinois Google.cn et qu’elle le transférait à Hong Kong.

(Nouvelobs)


Publié le 20 avril, 2010 dans Internet.