Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Nuage volcanique: aucune amélioration dans le ciel européen

Nuage volcanique: aucune amélioration dans le ciel européen

© AFP

LONDRES (AP) — Une grande partie du trafic aérien dans le nord de l’Europe restait paralysée samedi en raison du nuage de cendres rejeté par un volcan islandais. Quelque 16.000 vols devaient être annulés dans la journée, selon Eurocontrol, et aucune amélioration à court terme ne semblait en vue, d’autant que l’activité de l’Eyjafjallajokull s’est accrue pendant la nuit, d’après un géologue islandais.

Les cendres projetées par le volcan atteignent désormais 8,5km de hauteur, a expliqué Magnus Tumi Gudmundsson, géologue à l’université d’Islande. Les vents soufflant en Islande ont toutefois dégagé la visibilité et devraient permettre aux scientifiques de survoler samedi pour la première fois le volcan et déterminer avec précision l’intensité de son activité. Ils pourront ainsi dire avec plus de précision combien de temps durera l’éruption.

Le nuage de cendres qui perturbe le trafic aérien en Europe depuis plusieurs jours s’est formé sous l’effet du refroidissement rapide du magma par la fonte des glaces. Tant qu’il y aura suffisamment de glace, de nouvelles cendres seront projetées, et de nouvelles perturbations du trafic aérien ne sont donc pas à exclure, a prévenu Magnus Tumi Gudmundsson.

« L’activité a été assez vigoureuse pendant la nuit, entraînant un renforcement de la colonne éruptive », a expliqué le géologue à l’Associated Press. « C’est le mélange du magma et de la glace qui crée l’explosivité. Malheureusement, il semble qu’on ne soit pas proche de la fin ».

Conséquence directe de la persistance des cendres dans le ciel européen, plusieurs pays ont prolongé la fermeture totale ou partielle de leur espace aérien.

Selon Eurocontrol, organisme européen pour la sécurité de la navigation aérienne, quelque 16.000 vols devaient être annulés samedi. « Un samedi normal en Europe, on s’attendrait à avoir à peu près 22.000 vols », expliquait Kyla Evans, porte-parole d’Eurocontrol, sur la radio France-Info. Ce samedi, « nous pensons qu’il y aura à peu près 6.000 vols », pour la plupart dans le sud de l’Europe, le Portugal, Espagne, sud de l’Italie et Balkans, a-t-elle précisé.

Les autorités britanniques et allemandes ont ainsi interdit tout vol jusqu’à au moins dimanche 0h GMT. La Lufthansa a annoncé qu’elle suspendait tous ses vols jusqu’à 20h samedi (18h00 GMT).

En France, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a annoncé que 26 aéroports du nord du pays, dont ceux d’Orly et de Roissy, resteraient fermés jusqu’à 20h samedi. Les espaces aériens belge et suisse seront également fermés jusqu’à cette heure.

Les espaces danois et finlandais restaient aussi fermés, tandis que la Suède et la Norvège ont fait savoir qu’elles pourraient rouvrir une partie de leur ciel, dans le nord, au fur et à mesure que le nuage de cendres se déplacera vers le sud-est. Des restrictions ont également été décidées en Serbie, au Bélarus et en Ukraine.

La compagnie aérienne australienne Qantas a pour sa part annoncé samedi avoir annulé tous ses vols à destination de l’Europe pour la journée, ajoutant ne pas savoir quand elle pourrait reprendre ses liaisons. Cathay Pacific a, elle déjà commencé à annuler des vols au départ de Hong Kong à destination de l’Europe prévus dimanche.

Ces perturbations aériennes risquent de compromettre la présence de nombre des dirigeants internationaux attendus dimanche aux funérailles du président polonais Lech Kaczynski. Jusqu’ici, les délégations indienne, japonaise, sud-coréenne, mexicaine néo-zélandaise et pakistanaise ont annulé leur venue. Les présidents Barack Obama (Etats-Unis), Nicolas Sarkozy (France) et Dimitri Medvedev (Russie), ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel sont notamment attendus dimanche à Cracovie. AP


Publié le 17 avril, 2010 dans Europe & UE.

Commentaires (2)

 

  1. Desty Nova dit :

    Lol c’est clair

  2. Fée Cuicui dit :

    Bah au moins comme ça, on n’a pas de chemtrails, hein !!!!!

Laissez un commentaire