Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Franc-maçonnerie : le Grand Orient de France s’ouvre aux femmes

Franc-maçonnerie : le Grand Orient de France s’ouvre aux femmes

© Le Point

L’instance juridique du Grand Orient de France (GODF) a autorisé jeudi ses loges à initier des femmes, une décision inédite qui met fin à des années de débats sur la question, a-t-on appris samedi auprès du GODF, confirmant une information de lexpress.fr. « La chambre suprême de justice maçonnique (CSJM) a décidé que les loges qui avaient pris la liberté en 2008 d’initier des femmes n’avaient pas agi en contradiction avec notre règlement », a expliqué le chargé de communication du Grand Orient de France, Gérard Contremoulin.

En conséquence, la CSJM a estimé que « ces six femmes doivent être administrativement régularisées comme membres du Grand Orient de France », la plus importante obédience maçonnique française, a expliqué Gérard Contremoulin. Concrètement « cette décision autorise les 1.128 loges du Grand Orient de France qui le souhaitent à initier des femmes. Elles n’en ont pas l’obligation, mais elles peuvent le faire », a poursuivi ce responsable. Le grand maître du GODF, Pierre Lambicchi, s’est « (félicité) que le droit soit dit », « mais il n’est pas de mon ressort de dire si sur le fond c’est une bonne chose ou pas ». « C’est à mon initiative que la Chambre suprême a été saisie. Cette décision met fin à un long débat. A nous de gérer maintenant la situation », a-t-il ajouté.

Créé en 1773, le GODF a toujours été exclusivement masculin (50.000 frères et 1.128 loges) même si plusieurs loges avaient pris l’initiative en 2008 d’initier six femmes, ce qui leur avait valu d’être suspendues. Lors du dernier convent annuel (assemblée générale), en septembre 2009, les délégués avaient voté à 56 % contre la mixité des loges mais ce vote avait été annulé pour des questions de forme par l’instance juridique du GODF. La franc-maçonnerie française compte des loges exclusivement féminines comme la Grande Loge féminine de France (11.700 adhérentes, 360 loges) où la Grande Loge féminine de Memphis-Misraïm (1.000 adhérentes, 50 loges). Il existe aussi plusieurs loges mixtes, dont la principale est Le Droit humain (environ 15.500 frères et soeurs, 518 « ateliers »)


Publié le 10 avril, 2010 dans Franc Maçonnerie.

Commentaires (1)

 

  1. Pascal Henri dit :

    Le vote à 56% contre la mixité des loges était en fait un vote refusant la liberté d’initier des femmes. Il faut préciser que son annulation (évènement considérable) n’était pas la conséquence d’un problème de forme mineur; il n’y avait tout simplement pas eu de débat, suite à un vote préalable clairement manipulé.
    En tout état de cause le respect du formalisme est capital. Aucune loi ne vaut si elle est décidée dans le mépris des règles qui assurent la correction de cette décision: le formalisme fait parfois sourire, surtout les ignorants.
    Nul ne sait quelle est l’opinion majoritaire au sein du GODF; ce qui est sûr c’est que tout l’esprit de cette obédience est de faire vivre ensemble des loges très diverses, parce que libres, et en n’imposant que ce qui doit absolument l’être. La décision de la Chambre Suprême remet le GODF dans sa voie traditionnelle.

Laissez un commentaire