Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Référendum islandais sur la banque Icesave : plus de 93% de « non »

Référendum islandais sur la banque Icesave : plus de 93% de « non »

© La Tribune

D’après des résultats quasi-définitifs publiés ce dimanche, les islandais ont répondu « non » à 93,3% au referendum portant sur le plan de remboursement à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas des 3,5 milliards d’euros de dettes de la banque islandaise Icesave.

Seuls 17% des électeurs islandais sont favorables au lan de remboursement à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas des 3,5 milliards d’euros de dette de la banque islandaise Icesave contre 93,3% de « contre ». Tels sont les résultats quasi-définitifs publiés ce dimanche du referendum islandais de samedi sur la base de 130.575 bulletins dépouillés. Les résultats définitifs sont attendus en fin de matinée, des voix de localités isolées par le mauvais temps n’ayant pu être comptées.

Victime de la crise financière, Icesave a fait faillite fin 2008. Or, ses quelque 400.000 clients du Royaume-Uni et des Pays-Bas, vers lesquels ses opérations étaient tournées, ont perdu au total 3,5 milliards d’euros, que leurs gouvernements leur ont remboursés. Mais Londres et Amsterdam ont font pression pour que que Reykjavik leur reverse ce montant et un accord sur les modalités de remboursement avait été mis au point. Le Parlement avait même approuvé un projet de loi prévoyant que l’Etat islandais se porte garant des dettes d’Icesave et rembourse l’argent. Projet de loi que le chef de l’Etat a refusé de promulguer et qui a imposé la tenue d’un référendum, le premier dans le pays depuis l’indépendance d’avec le Danemark votée en 1944.

Le référendum a donné aussi l’occasion aux Islandais, qui ont perdu 30% de leurs revenus depuis 2007, d’exprimer leur colère à l’égard des banques et de la classe politique de Reykjavik qu’ils jugent responsables de la situation.

Les discussions vont se poursuivre

En rejetant encore plus fortement que prévu l’impopulaire accord Icesave, les Islandais ont accentué selon les analystes la pression sur leur gouvernement pour trouver un nouvel accord avec Londres et La Haye.

« Cela n’a pas d’impact sur la vie du gouvernement », a déclaré le Premier ministre islandais de centre-gauche, Johanna Sigurdardottir, à la télévision publique. « Nous devons continuer et terminer le débat sur Icesave. Nous devons arriver à un accord. » Ayant refusé de voter, elle a toutefois exclu de démissionner à l’issue du scrutin.

Le ministre des Affaires étrangères, Ossur Skarphethinsson, a déclaré pour sa part à Reuters qu’un nouvel accord sur les conditions de remboursement pourrait être trouvé avec les Pays-Bas et la Grande-Bretagne « dans les prochaines semaines, peut-être plus rapidement ».


Publié le 7 mars, 2010 dans Monde.

Commentaires (2)

 

  1. Desty Nova dit :

    exact, erreur dans l’article original de la tribune, erreur volontaire ou pas, c’est 1,7% et pas 17

  2. Pab dit :

    erreur: 1,7% pas 17%
    93,3 contre
    le reste environ 5% blanc ou abst.

Laissez un commentaire