Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les Musulmans sont leurs propres pires ennemis

Les Musulmans sont leurs propres pires ennemis

© Infowars.com, Traduction par le webmaster, et c’est toujours chaud de traduire des articles d’infowars donc désolé pour les incohérences.

Les musulmans sont nombreux mais sans pouvoir. Les divisions parmi les musulmans, spécialement entre les Sunnites et les Chiites, ont consigné le Moyen Orient pour presque un siècle de contrôle Western. Les musulmans ne peuvent même pas jouer ensemble. Le « Islamic Solidarity Games », une version olympique régionale, qui devait avoir lieu en Avril en Iran, ont été annulé, parce que les Iraniens et les Arabes ne peuvent pas être d’accord sur comment appeler le corps d’eau qui sépare l’Iran de la Péninsule Arabe, du Golf Persique ou du Golf Arabique.

La non-unité musulmane rends possible à Israël de disposé des Palestiniens, pour les U.S.A afin d’envahir l’Irak, et pour les U.S.A afin de diriger beaucoup de la région grâce à des pantins. Par exemple, en échange pour son fidèle service, l’Egypte reçoit 1.5$ milliards par an de la part de Washington, qui permet au président Mubarak d’acheter l’opposition. L’opposition aurait préférée avoir l’argent plutôt que d’aider les Palestiniens. Donc, l’Egypte collabore avec Israël et les U.S.A. dans le blocus de Gaza.

Un autre facteur est la volonté de certains musulmans de trahir les leur pour des dollars U.S. Ne le prenez pas au pieds de la lettre. Écoutez le néoconversateur Kenneth Timmerman, chef de la « Foundation for Democracy », qui se décrie elle même en tant que « organisation privée, non-profitable, établie en 1995 avec l’accords du National Endowment for Democracy (NED) afin de promouvoir la démocratie et des standards des droits de l’homme internationalement reconnus en Iran. »

Maintenant nous savons tous ce que cela veut dire. Cela veut dire que les U.S.A financent une « révolution colorée » dans le but d’installer un pantin U.S. Juste avant la soudaine apparition de la « révolution verte » à Téhéran, Timmerman écrivit que « Le National Endowment for Democracy a dépensé des millions de dollars durant la dernière décennie afin de promouvoir les révolutions « colorées » dans des endroits comme l’Ukraine et la Serbie, entrainant les travailleurs politiques des techniques d’organisation et de communication. Un peu de cet argent semble être arrivée jusque dans les mains de groupes Pro-Mousavi, qui ont des liens avec des organisations non-gouvernementales en dehors de l’Iran que le National Endowment for Democracy finance. » Donc, d’après le neocon Timmerman, financé par le National Endowment for Democracy, c’était l’argent U.S. qui finança les déclarations Mousaviques qu’Ahmadinejad a volé la dernière élection Iranienne.

Durant le régime du président George W. Bush, il fut désormais parti du domaine publique que l’argent Américaine est utilisée afin d’acheter des Iraniens pour les faire travailler contre leur propre pays. Le Washington Post, un journal compatissant du but neocon de la guerre et l’hégémonie Américaine avec l’Iran, rapporta en 2007, que Bush autorisa la dépense de plus de 400$ millions de dollars pour des activités qui inclurent « supporter des groupes rebels opposés aux règles cléricales du pays. »

Cela rends le gouvernement U.S.A un « état sponsor du terrorisme. » Pour confirmation, un des agents payés par les U.S.A, qui conduisit des opérations de terreur en Iran, a mouchardé sur ses supporters de terroristes à Washington. Abdulmalek Rigi, chef du groupe séparatiste Baloch responsable de plusieurs attaques, a été récemment arrêté par les Iraniens. Rigi a admit que les Américains à Washington lui ont assuré d’une aide militaire illimité et d’un financement pour payer une insurrection contre la République Islamiste Iranienne. (Lisez sa confession ici | En anglais)

Il est possible qu’il fut torturer afin de confesser. C’est la manière Américaine. Si la « lumière du monde », les « gens indispensables », et la « ville brillante sur la colline » torture des gens, peut être que les Iraniens font de même. Le petit frère de Rigi, lui même condamné à mort en Iran, a dit que les U.S.A ont fourni une finance directe au groupe séparatiste et même ordonna des attaques terroristes spécifiques à l’intérieur de l’Iran (Voir Antiwar.com, Fev 23, 2010 et ici aussi | En anglais)

Les U.S.A et leur pantin de l’OTAN ont tué des femmes et des enfants Afghans, et des personnes âgées villageoises depuis le 7 Octobre, 2001, quand l’invasion militaire U.S. « Operation Enduring Freedom », un titre proprement Orwellien pour une guerre d’agression servant à soi, a été lancée. Le pantin U.S.A. installé président de l’Afghanistan, Hamid Karzai, est acheté et payé avec des dollars U.S.

L’argent que Washington donne à Karzai finance la corruption qui le supporte. La corruption de Karzai et sa trahison contre le peuple Afghan encourage les Talibans à continuer de se battre dans le but d’achever un gouvernement qui sert les Afghans plutôt que Washington, D.C.

Sans le pantin Karzai vendant les Afghans à Washington, les U.S.A auraient déjà été dirigé hors du pays. Avec Karzai payant les Afghans avec de l’argent Américain pour combattre les Afghans pour les Américains, la guerre avance jusqu’à sa neuvième année.

Les féministes, libéraux et porteurs de drapeaux Américains naïfs disent que ce qui est écrit ici est absolument pourri, que les Américains sont en Afghanistan pour apporter les droits féminins et des contrôles de naissance aux femmes Afghanes, et pour apporter la liberté, la démocratie et le progrès à l’Afghanistan, même si cela veut dire mettre à niveau tous les villages, villes et maisons dans le pays. Nous, « les gens indispensables », sommes seulement ici pour faire le bien, parce que nous sommes tellement préoccupés par les gens Afghans qui vivent dans un pays que la plupart des Américains ne peuvent pas trouver sur une carte.

Alors que cette collection de naïfs continuent de dire que l’Amérique « sauve » les Afghans de peu importe, la Maison Blanche et le Congrès conspirent contre le peuple Américain de couper 500$ milliards de dollars de soins Médicaux dans le but de donner l’argent a des compagnies d’assurance privées. Les bénéfices des chômeurs sont sur le point d’être terminés pour des millions d’Américains, auxquels leurs jobs ont été déplacé à l’étranger dans le but de rendre les riches plus riche. Le sénat U.S. n’a pas réussit à étendre les bénéfices des chômeurs le Vendredi 26 Fev. Un seul Sénateur Républicain, Jim Bunning du Kentucky, a été capable de bloquer le billet parce que cela couterait un minuscule 10$ milliards et que « ça se rajouterait au déficit du budget. »

Le « fiscalement responsable » Bunning supporte des chèques en blanc pour des guerres d’agression (des crimes de guerre sous le standard de Nuremberg) et des salaires pour des banques d’investissement pour détruire les plans de retraite de la plupart des Américains. Bunning envoie les billets aux Américains non-organisés et non-représentés, dont les métiers ont été volé par des compagnies à l’étranger de métiers et dont les retraites ont été volé par l’avidité sans fin des banques d’investissement de Wall Street.

Quel idiot croit que le gouvernement des U.S.A, qui est totalement indifférent au propre destin de ses citoyens, s’inquiète tellement à propos de l’Afghanistan qu’il va dépenser du sang et de l’argent afin d’apporter le « progrès » et « les droits des femmes » dans un pays situé aussi loin que la moitié du monde, alors qu’il dirige ses propres citoyens sous terre?

A l’injonction de Washington, le gouvernement du Pakistan est entrain de conduire une guerre contre ses propres gens, en tuant plein et forçant les autres à fuir leurs terres et foyers. La guerre du gouvernement Pakistanais contre ses propres citoyens a causée les dépenses militaires à s’épuiser, mettant le budget Pakistanais profondément dans le rouge. Le Député US Secrétaire du Trésor Neal Wolin ordonna le gouvernement Pakistanais d’augmenter ses taxes afin de payer pour la guerre contre ses propres citoyens. (Voir Antiwar.com | En Anglais). Le pantin dirigeant, Asif Ali Zardari, se conforma aux ordres des maitres Américains. Zardari déclara une taxe sur pratiquement tous les biens et services dans le Pakistan. Ainsi, les Pakistanais sont forcés de financer une guerre contre eux-mêmes.

La « Guerre du cakewalk (?) » en Irak a duré 7 ans au lieu des 6 semaines promises, et la violence continue encore avec des Irakiens tués et mutilés preque tous les jours. La raison pourquoi les Américains sont encore en Irak est parce que les Irakiens se détestent entre eux plus qu’ils ne détestent les envahisseurs Américains. La vaste majorité de la violence dans « la guerre en Irak » a été commise entre les Irakiens sunnites et les Irakiens chiites alors qu’ils nettoyaient leur voisinage les uns les autres.

La majorité chiites a perçue l’invasion Américaine de l’Irak comme une opportunité de prendre le contrôle sur la minorité sunnite, qui dirigea durant le règne de Saddam Hussein. Donc, les chiites n’ont jamais engagé les forces d’invasion Américaines. La minorité sunnites (20% de la population) donna la plupart de ses efforts afin de combattre la majorité chiites, mais durant leur passe temps quelques milliers de sunnites étaient capables d’infliger de sérieuses pertes au super pouvoir Américain.

Finalement, réalisant le pouvoir de lucre dans le monde Arabe, les Américains ont mi 80,000 sunnites sur la liste de paye militaire U.S. et les payèrent pour les arrêter de tuer les Américains.

C’est comme cela que les U.S.A. gagnèrent la guerre en Irak. Les Irakiens vendirent leur indépendance pour quelques dollars Américains.

Considèrant que quelques milliers de sunnites étaient capable de prévenir le super pouvoir Américain d’occuper avec succès Bagdad ou la plupart de l’Irak, si les chiites s’étaient alliés contre l’envahisseur, les U.S.A auraient été vaincus et précipités hors du pays. Ce résultat n’était pas possible, parce que les chiites voulaient régler le score avec les sunnites, qui les avaient dirigés durant Saddam Hussein.

C’est la raison pourquoi l’Irak aujourd’hui est en ruine, avec un million de mort, quatre millions de déplacés ou sans abris, et la classe professionnelle a fuie le pays. L’Irak, sous le pantin Américain Maliki, est un protectorat Américain.

Aussi longtemps que les musulmans ont peur et se détestent les uns les autres plus qu’ils ne détestent leurs conquérants, ils resteront des gens vaincus.

Par Paul Craig Roberts


Publié le 3 mars, 2010 dans Egypte, Islam, Nouvel Ordre Mondial, Terrorisme.

Laissez un commentaire