Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les sondages de l’Elysée échapperont à l’enquête parlementaire

Les sondages de l’Elysée échapperont à l’enquête parlementaire

© MeteoFrance

La demande PS de formation d’une commission d’enquête sur les sondages de l’Elysée a subi un nouveau revers ce mercredi.

La polémique est née en juillet dernier après la publicationpar la Cour des comptes des lourdes dépenses de l’Elysée en matière de sondages. Un budget qui avait atteint 3,28 millions d’euros en 2008. Outre la quinzaine de sondages facturée à l’Elysée alors qu’ils faisaient l’objet d’une publication dans la presse, la Cour des comptes avait pointé le caractère « exorbitant » d’une convention, de près d’1,5 million d’euros, liant l’Elysée au cabinet d’étude Publifact appartenant à Patrick Buisson, conseiller de Nicolas Sarkozy.

Face à ces révélations, le PS a demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la question. Dans un premier temps, cette demande a essuyé le rejet de la commission des Lois, un avis suivi par le président de l’Assemblée Bernard Accoyer, ce qui a obligé le PS a élargir le champs d’investigation de l’enquête parlementaire qu’il réclame. Les députés socialistes demandaient depuis que cette dernière se concentre sur les « crédits budgétaires votés par le Parlement depuis 2007 ».

Ce jeudi, les députés UMP ont porté une nouvelle attaque à la demande des parlementaires socialistes en excluant les dépenses de l’Elysée de l’enquête à venir. Après l’adoption ce mercredi, d’un amendement déposé par le rapporteur UMP de la résolution Olivier Carré, les investigations ne pourront plus oprter que les « crédits des programmes du budget de l’Etat ». L’Elysée exclu, les institutions, restant concernées par la futur commission d’enquête, sont: Matignon, les ministères, le Service d’information du gouvernement (SIG)…

L’amendement UMP a été voté par 38 voix contre 25 et trois abstentions (les villepinistes François Goulard, Hervé Mariton et Marie-Anne Montchamp).


Publié le 21 janvier, 2010 dans France.

Laissez un commentaire