Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

2009, cinquième année la plus chaude, selon l’OMM

2009, cinquième année la plus chaude, selon l’OMM

© Reuters

L’année 2009 sera probablement la cinquième la plus chaude jamais enregistrée, et la première décennie du XXIe siècle celle où les températures ont été les plus élevées depuis le début de ces mesures, annonce l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Lors d’une conférence en marge du sommet climatique de Copenhague, le secrétaire général de l’OMM, le Français Michel Jarraud, a souligné plusieurs exemples de températures extrêmes cette année.

L’Australie a ainsi subi sa troisième année la plus chaude depuis 1850, « avec trois vagues de chaleur exceptionnelles ».

« La Chine a connu sa pire sécheresse en cinquante ans, qui a touché des millions de personnes, la faible mousson en Inde a également causé de graves sécheresses et le Kenya a dû faire face à de fortes pénuries alimentaires pour la même raison », a-t-il énuméré.

Michel Jarraud a également évoqué une inondation au Burkina Faso d’une ampleur jamais vue en 90 ans. De plus, 2009 est la troisième année où les glaces arctiques ont le plus fondu en été après 2007 et 2008.

Une partie des données de l’OMM proviennent du centre Hadley du bureau météorologique britannique. Selon Vicky Pope, responsable sur les changements climatiques au centre Hadley, 2009 sera effectivement la cinquième année la plus chaude jamais enregistrée.

NOUVEAU PHÉNOMÈNE EL NINO

« Ce qui s’est globalement passé, c’est que nous sommes entrés dans un phénomène El Nino », a-t-elle ajouté. Ce processus météorologique provoque un réchauffement de l’océan Pacifique Est qui peut avoir de fortes répercussions dans le reste du monde.

Un phénomène El Nino de grande ampleur a eu lieu en 1998, année la plus chaude jamais enregistrée.

« Ce n’est qu’une question d’années avant que le record soit à nouveau battu. Le climat est de plus en plus chaud et la tendance au réchauffement s’accélère », a déclaré Michel Jarraud à Reuters.

« La variabilité des données fait qu’il est difficile de prévoir (quand le record sera battu), mais dès qu’il y aura un fort El Nino, les températures seront plus élevées que jamais. »

Le météorologue a rejeté toute polémique concernant la publication d’e-mails de chercheurs de l’Université britannique d’East Anglia.

Ces messages laissaient penser que des scientifiques avaient cherché à minimiser des données qui auraient pu privilégier le point de vue des sceptiques du réchauffement.

L’OMM a employé un ensemble de données venant de laboratoires britanniques – dont celui d’East Anglia – et deux venant de sources américaines. « Pris séparément, les trois arrivent à des résultats presque identiques », a indiqué Jarraud.

Le fait qu’aucune année n’ait été plus chaude que 1998 a été présenté par une minorité de chercheurs ne croyant pas à l’implication humaine dans le réchauffement climatique comme un signe qu’il s’agit bien d’un phénomène naturel et cyclique.

Mais selon Vicky Pope, les températures ont bel et bien « légèrement augmenté » au cours de la décennie écoulée. « Il n’y a pas eu de rafraîchissement » depuis le pic de 1998, a-t-elle dit.

La température moyenne lors de la décennie 2000-2009 est plus élevée de 0,4°C que la moyenne sur la période 1961-1990. La décennie 1990-1999 était plus chaude de 0,23°C que cet intervalle, a-t-elle indiqué.

Avec Alister Doyle, version française Gregory Schwartz


Publié le 9 décembre, 2009 dans Dictature Verte.

Laissez un commentaire