Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Grippe A : début de la campagne de vaccination dans les collèges et lycées

Grippe A : début de la campagne de vaccination dans les collèges et lycées

© Maxi Sciences

France – Des équipes mobiles de vaccination contre la grippe A vont se rendre dès ce mercredi dans les 11.413 lycées et collèges du pays. Les élèves ayant un accord parental pourront être vaccinés dans leur établissement scolaire

Ce sont les médecins des centres de vaccination qui vont se rendre dans les lycées et collèges pour vacciner les élèves. Une autorisation parentale signée est nécessaire, mais le document informe aussi sur les allergies, la composition du vaccin et ses effets secondaires. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, précise toutefois : « Si un élève, malgré l’autorisation des parents, ne veut pas se faire vacciner, il ne sera pas vacciné ».Pour les élèves de maternelle et de primaire, la vaccination ne débutera que lundi et sera réalisée dans les centres de vaccination en présence des parents. La grippe A a déjà entraîné la fermeture de 268 écoles maternelles et primaires et de quarante-sept collèges et lycées.Plus de 300.000 personnes se sont déjà fait vacciner depuis le début de la campagne. La fréquentation a beaucoup progressé depuis la semaine dernière. Mme Bachelot indique que la fréquentation a été multipliée par 7, générant des soucis de logistique. Elle précise de plus qu’il ne faut pas se rendre en centre de vaccination sans le bon émis par l’Assurance maladie afin de limiter l’engorgement des centres.Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux et Mme Bachelot ont d’ailleurs signé une instruction aux préfets pour « adapter le dispositif actuel ». Elle va permettre un ajustement des horaires et jours d’ouverture des centres et une meilleure organisation des accueils.


Publié le 25 novembre, 2009 dans Santé.

Laissez un commentaire