Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Grippe A : vaccination des femmes enceintes et des bébés dès vendredi

Grippe A : vaccination des femmes enceintes et des bébés dès vendredi

© Maxisciences

France – La vaccination contre la grippe A débutera vendredi dans les centres de vaccination pour les femmes enceintes et les bébés de 6 à 23 mois. Ils recevront le vaccin sans adjuvant Panenza, qui vient d’être approuvé par les autorités sanitaires.

Cette nouvelle vague de vaccination concernera les femmes enceintes en deuxième ou troisième trimestre de grossesse (environ 400.000 personnes concernées), les bébés de 6 à 23 mois sans facteur de risque particulier (environ 1,1 million) et les personnes immunodéprimées (personnes ayant subi des transplantations d’organes, souffrant de maladies auto-immunes graves…).

Le directeur général de l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), Jean Marimbert, précise que la vaccination ne peut être que favorable aux femmes enceintes car « les risques de pneumopathie grave augmentent avec l’avancement de la grossesse ».

L’Afssaps préconise l’utilisation de vaccins sans adjuvant pour ces populations particulières car « on ne dispose pas de données suffisantes sur l’innocuité à terme des vaccins adjuvantés ». Les femmes enceintes et les bébés ont en effet un système immunitaire plus fragile.

Les quantités de Panenza seront par contre limitées. Mais contrairement aux vaccins déjà disponibles, une seule injection est suffisante pour les adultes de moins de 60 ans et les enfants de plus de neuf ans. Une deuxième dose est recommandée, au moins trois semaines après, pour les autres.


Publié le 21 novembre, 2009 dans France, Santé, Vaccins.

Laissez un commentaire