Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Kamikaze lunaire

La Nasa Bombarde la Lune

© Radio-Canada.ca

La NASA a précipité un projectile dans un cratère au pôle Sud de la Lune.

L’objet a creusé un cratère de vingt mètres de diamètre sur cinq de profondeur. Le but de l’opération: vérifier la présence d’eau dans la poussière soulevée lors de l’impact, qui a propulsé 350 tonnes de matériaux jusqu’à dix kilomètres d’altitude.

Le projectile a été suivi par sa sonde mère, LCROSS. Ce satellite d’une masse de 891 kg a analysé la nature des particules dans le panache de matériaux projeté à l’aide de ses instruments, notamment cinq caméras et trois spectromètres.

La NASA espère trouver de l’eau gelée dans ce cratère appelé Cabeus. L’agence spatiale américaine a sélectionné cette région après qu’une autre sonde eut détecté précédemment des émanations d’hydrogène, signe de la présence de glace.

Selon des observations récentes, des particules d’eau sont bien présentes sur la Lune, contrairement aux conclusions antérieures selon lesquelles le sol lunaire serait sec, à la possible exception des pôles.

LCROSS était un satellite d’observation et de cartographie des cratères lunaires. L’engin a été lancé en juin en même temps que l’orbiteur Lunar Reconnaissance, chargé pour sa part d’établir une carte détaillée du seul satellite naturel de la Terre.

Ces deux missions constituent le premier élément du programme Constellation visant à un retour des Américains sur la Lune dans les années 2020.

Ce projet est toutefois l’objet d’une grande incertitude alors qu’une commission d’experts nommée par le président Barack Obama a conclu qu’il nécessitait trois milliards de dollars de plus par an.

Le président doit maintenant décider entre cette option et d’autres, moins ambitieuses et meilleur marché.

Radio-Canada.ca avec
Agence France Presse et Reuter


Publié le 9 octobre, 2009 dans NASA.

Commentaires (1)

 

  1. ricardo sanchez dit :

    C’est à l’intérieur de la lune qu’il y’a de l’eau, tout comme la terre, la lune est creuse et les entrées sont situées aux pôles !!!

    La nasa sait parfaitement ce qui se passe sur et dans la lune et s’amuse à nous prendre pour des cons.

Laissez un commentaire