Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La France et l’Allemagne plaident pour une organisation mondiale de l’Environnement

La France et l’Allemagne plaident pour une organisation mondiale de l’Environnement

© AP

La France et l’Allemagne plaident dans une lettre conjointe adressée vendredi au secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon, pour la création d’une organisation mondiale de l’Environnement et se retrouvent sur l’idée d’une taxe carbone aux frontières à laquelle l’Allemagne a longtemps été hostile.

« Il ne serait pas acceptable que les efforts des pays les plus ambitieux soient compromis par les fuites de carbone qui résulteraient de l’absence ou de l’insuffisance d’action de certains », soulignent le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel dans une lettre à Ban Ki-Moon, qui préside mardi à New York une conférence internationale sur le climat. « Il doit être possible de mettre en place des mesures d’ajustement appropriés visant les pays qui ne respecteraient pas cet accord ou n’en seraient pas partie », ajoutent-ils.

Une « nouvelle architecture institutionnelle » paraît aussi indispensable au couple franco-allemand pour mettre « en place et favoriser l’émergence d’un droit international de l’environnement ». Les deux dirigeants en appellent donc à la création d’une organisation mondiale de l’Environnement.

Dans le reste du courrier, les deux dirigeants insistent sur l’importance d’obtenir des résultats concrets sur la réduction des gaz à effet de serre lors du sommet de Copenhague prévu en décembre rappelant que « l’Union européenne est déterminée à engager la transformation majeure de l’économie et de la société indispensable pour une croissance sobre en carbone ».

« Je suis inquiet », avait souligné jeudi soir à Bruxelles Nicolas Sarkozy, interrogé sur les faibles avancements obtenus jusqu’ici dans les négociations en vue du sommet de Copenhague. AP


Publicité
Publié le 18 septembre, 2009 dans Nouvel Ordre Mondial.

Laissez un commentaire