Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

150 pays approuvent la création d’un Cadre mondial des services climatiques

150 pays approuvent la création d’un Cadre mondial des services climatiques

© Maxi Sciences

Genève, Suisse – A l’issue de la troisième conférence mondiale sur le climat qui s’est achevée vendredi, les délégués des 150 pays réunis à Genève depuis le 31 août ont approuvé par consensus la création d’un Cadre mondial des services de climatologie (CMSC).

Ce cadre des services climatiques permettra de coordonner à l’échelle mondiale les données sur les changements climatiques. D’après l’Organisation météorologique mondiale (OMM), ce CMSC devrait être opérationnel dès 2011. Il aura pour vocation de « consolider la production, l’accessibilité, la fourniture et l’application de services et de prévisions climatologiques à base scientifique » peut-on lire dans la déclaration approuvée par les 150 délégués des pays réunis à Genève.

Dans quelques mois, les États membres de l’OMM devront à nouveau se réunir pour « approuver le mandat et la composition » de l’équipe qui sera chargée de la mise en place du CMSC. Cette équipe qui sera constituée de conseillers indépendants désignés par le Secrétaire général de l’OMM devra dans les 12 mois suivant sa création rendre un rapport énonçant les prochaines mesures à prendre pour développer et mettre en oeuvre le Cadre mondial.

« La troisième Conférence mondiale sur le climat constitue un trait d’union entre la science du climat et les négociations de Copenhague » a estimé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, qui a ouvert le segment de haut-niveau de la Conférence après sa visite en Arctique. « Le savoir scientifique doit constituer le fondement de la politique mondiale sur le climat, qu’il s’agisse d’atténuer les incidences inévitables des conditions climatiques ou de s’y adapter » a-t-il ajouté.

Les pays africains présents à Genève se disent satisfaits par la création d’un tel cadre puisqu’il leur permettra de mieux prévoir les périodes de sécheresse et d’inondations et ainsi d’adapter l’agriculture aux changements climatiques. »Étant donné l’inertie du système climatique, nous ne pourrons échapper à l’évolution du climat et à… lire la suite de l’article sur Maxisciences


Publicité
Publié le 8 septembre, 2009 dans Nouvel Ordre Mondial.

Commentaires (1)

 

  1. El Gringo dit :

    Peux tu faire un article ou donner des des infos sur le Rotary Club et le club « le siècle » merci

Laissez un commentaire