Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Grippe A/H1N1: le Canada achète 50,4 millions de vaccins

Grippe A/H1N1: le Canada achète 50,4 millions de vaccins

© Nouvel Obs, AP

Le gouvernement fédéral achète 50,4 millions de doses du vaccin contre la grippe A/H1N1, une quantité qui devrait suffire à faire vacciner tous les Canadiens désirant se protéger contre cette maladie, ont annoncé jeudi les autorités canadiennes.

« Cet investissement reflète les circonstances exceptionnelles de la situation, de même que sa gravité », a déclaré la ministre canadienne de la Santé, Leona Aglukkaq, qui a également indiqué que son gouvernement prendra en charge 60% de la facture, soit plus de 400 millions de dollars (280 millions d’euros).

Les vaccins seront produits par le géant international GlaxoSmithKline, dans son usine de Sainte-Foy, à Québec. Et on ne sait pas encore, pour l’instant, si c’est une ou deux doses qui seront nécessaires, pour se prémunir contre le virus. D’ores et déjà, les adultes les plus âgés, qui semblent être moins vulnérables, n’auraient besoin que d’une seule dose.

Le 4 août, le Canada avait signalé 64 décès dus au A/H1N1.

La Canada compte 33,6 millions d’habitants. En cas de pandémie, 75% des Canadiens pourraient donc recevoir deux doses chacun ou chaque Canadien recevrait une dose et la moitié des habitants, une deuxième dose.

Seul un tiers des Canadiens se fait habituellement vacciner contre la grippe saisonnière, a affirmé le docteur Butler-Jones, administrateur en chef de l’Agence de la santé publique du Canada. AP


Publié le 7 août, 2009 dans Canada, Santé, Vaccins.

Commentaires (2)

 

  1. Vincent Autran dit :

    Personnellement je refuse de me faire vacciner et c’est mon droit . une vaccination obligatoire indiquerait que l’on ne vit pas dans un état de droit mais dans une dictature . je me battrais avec tous les moyens légaux à ma disposition pour refuser une vaccination obligatoire avec un vaccin non testé et dont on ne connait pas les effets secondaires .

Laissez un commentaire