Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Autres secrets de la maçonnerie

La poignée de main secrète d’un maître maçon

C’est une poignée de main ordinaire, à part que vous pressez votre pouce contre la jointure entre l’index et le majeur de l’homme avec qui vous serrez la main. Elle ressemble beaucoup à n’importe quelle autre poignée de main; à part que les hommes qui serrent les mains peuvent sentir la différence. La réponse correcte est de demander si cette poignée a un nom et ensuite de le syllaber avec celui qui serre la main jusqu’à ce que le mot de passe du Maître Maçon ne soit arrivé.

Le mot de passe secret d’un Apprenti Maçon

Le mot de passe du premier degré, ou de l’Apprenti maçon, est « Boaz ».

Le mot de passe secret d’un compagnon

Le mot de passe du deuxième degré, ou du Compagnon, est « Jachin ».

Le mot de passe secret d’un Maître Maçon

« Tubal-Caïn » est le mot de passe du Maître Maçon.

Le mot substitu d’un Maître Maçon

Durant l’initiation terrifiante « d’être promu au troisième degré », on dit au candidat que le « Mot du Maître » a été perdu et à la place un « mot substitu » est murmuré à son oreille, « Mah Ha Bone »

Le Mot Secret

A ne pas confondre avec le mot de passe. Le mot (toujours en lettre capitale) est si secret que les initiés l’apprennent une lettre à la fois. Premièrement ils apprennent le A, puis le O, et le M, et finalement le I. Le mot est IAOM.

D’abord vous ouvrez votre bouche et faites un son « ii » qui change graduellement en un « a » alors que la bouche s’ouvre de plus en plus et alors que les lèvres forment une forme ovalle et change graduellement au son « o » alors que les lèvres forment un cercle, puis ensuite moduler en un son « m » alors que les lèvres se ferment. Exprimé phonétiquement ça donnerait ça, « II-Ah-Oh-Mmm » et est prononcé avec une seule respiration continuelle.

« Oh Seigneur, mon Dieu, n’y a-t’il personne pour aider le fils de la veuve? »

Une phrase à utiliser en cas de circonstances extrêmes, n’importe quel maçon qui entend cette phrase a juré de faire tout ce qui est possible pour sauver l’autre maçon du danger, sans inclure, la perte de sa propre vie.

Publié le avril 17, 2009 dans Franc Maçonnerie.

Laissez un commentaire