Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Google vicitime d’un bug

Google vicitime d’un bug

© Le Monde

Pendant près d’une demie-heure le moteur de recherche Internet Google a été touché par un bug, samedi 31 janvier après-midi, affichant le message « ce site risque d’endommager votre ordinateur » à  chacune des recherches. De quoi créér quelques frayeurs aux internautes. L’entreprise de Mountain View (Californie) n’a pas encore communiqué sur cet incident, mais déjà , les explications se multiplient sur la toile.

Si deux pirates égyptiens ont immédiatement revendiqués l’attaque, l’explication la plus plausible reste celle détaillée par Pcinpact.com. Le problème serait lié au filtre installé par Google pour prévenir les internautes contre les sites potentiellement dangereux. Ce dispositif vise notamment à  éviter les attaques par phishing – une technique de piratage qui consiste à  soutirer des informations à  l’internaute, en se faisant passer pour un site bien connu, grâce à  une mise en page, un logo et une typographie identiques.

« Depuis 2006, note Pcinpact, Google a mis en place [un] filtre anti malware dans son moteur. Lorsque l’on formule une requête particulière, elle est d’abord analysée via une base de données et en cas de correspondance, un message alerte l’utilisateur du risque potentiel. Cet anti malware repose les alertes amassées par StopBadware.org, site par le Berkman Center for Internet & Society de l’université d’Harvard, l’Oxford Internet Institute mais aussi Google et Sun. Sous l’expression Badware sont rangés les logiciels espions, les virus, les pubs intrusives (multi pop up). »

Une simple « grève du zéle » ? Quoiqu’il en soit un incident qui sera, à  priori, sans grandes conséquences même si le bug semble avoir touché tous les pays du monde. Voila en tout cas de quoi relancer le débat sur la pleine confiance accordée par des millions d’internautes à  ce géant du web.
LeMonde.fr


Publié le 31 janvier, 2009 dans Internet, Le Monde.

Laissez un commentaire