Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La crise financière sera pire en 2009 et affectera tous les pays, selon Dominique Strauss-Kahn

La crise financière sera pire en 2009 et affectera tous les pays, selon Dominique Strauss-Kahn

© AFP

SAN JOSE (AFP) €” La crise financière est « mondialisée », et aucun pays n’échappera à  ses effets qui seront pires en 2009 que cette année, a déclaré jeudi le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, en visite au Costa Rica.

« 2008 fut une année difficile pour l’économie mondiale, mais en aucun cas nous ne pouvons espérer que 2009 soit meilleure », a déclaré le patron du FMI lors d’une conférence de presse conjointe avec le président hôte Oscar Arias.

« Cela est vrai de partout, pour le monde entier, aux Etats Unis, en Europe, le FMI prévoit une croissance négative l’an prochain », a souligné M. Strauss-Kahn, à  l’occasion d’une tournée en Amérique centrale et dans les Caraïbes.

M. Strauss-Kahn a précisé que sa tournée avait pour objectif d’analyser avec les différents pays de la région les mesures possibles pour affronter la crise, et leur offrir un appui financier le cas échéant.

Le directeur de l’institution financière internationale a salué la gestion macro-économique du Costa Rica, dont les autorités ont nié que la visite de M. Strauss-Kahn était liée à  une demande de crédit au FMI pour couvrir le déficit de compte courant.

Arrivé à  San José après une visite en Jamaïque, M. Strauss-Kahn y avait recommandé mercredi le recours à  des plans de réactivation économique plutôt qu’à  des réductions supplémentaires des taux d’intérêt, pour faire face à  la crise financière.

« Les pays aux situations présumément plus solides, celles qui ont des capacité de financer de nouveaux efforts présumés, et ceux qui ont un niveau de dette clairement supportable sur le long terme doivent être en première ligne pour soutenir la demande mondiale », avait-il en outre déclaré à  Kingston, la capitale jamaïcaine.


Publié le 17 décembre, 2008 dans La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire