Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La biosurveillance humaine à  Paris

La biosurveillance humaine à  Paris

© Destination Santé

De quoi s’agit-il ? C’est en fait, une discipline très méconnue aux confins de la santé et de l’environnement.

Plomb, dioxines, PCB, pesticides, phtalates, bisphénol A… ces mots-là  vous parlent ! Eh bien justement, la biosurveillance humaine s’attache à  évaluer les quantités et les effets des substances chimiques susceptibles de se retrouver dans notre organisme. « En pratique, il s’agit de mesurer dans les liquides et les tissus biologiques (sang, urine, cheveux, salive, lait maternel) des biomarqueurs qui peuvent signer une exposition à  des substances toxiques pour la santé humaine », explique l’InVS.

Contrairement aux Etats-Unis et à  l’Allemagne, la France ne figure pas dans les pays-locomotives en matière de biosurveilance humaine. « Les études menées dans notre pays restent encore trop ponctuelles et limitées pour répondre à  l’ensemble des besoins », poursuit l’Institut. « C’est pourquoi l’InVS fait de la biosurveillance une priorité stratégique de développement pour les années à  venir ». Pour connaître le programme de ce colloque, cliquez ici.

Source : InVS, octobre 2008

Publié le 5 novembre, 2008 dans Big Brother, Santé.

Laissez un commentaire